Nucléaire : RWE devrait supprimer 2400 postes supplémentaires

 |   |  159  mots
Copyright Reuters
L'électricien allemand RWE devrait annoncer la suppression de 2.400 postes supplémentaires en raison de la sortie du nucléaire de l'Allemagne.

RWE a décidé de supprimer 2.400 postes de plus d'ici la fin 2014, selonune source proche du dossier. Comme son concurrent E.ON, le numéro deux allemand de l'énergie se prépare à la sortie de l'Allemagne du nucléaire.

10.000 emplois supprimés au total

Au total, ce sont plus de 10.000 postes qui seront supprimé par RWE, puisque le spécialiste de l'énergie avait déjà annoncé la suppression de 8000 postes fin 2011. Cette information n'est pas une suprise et certains observateurs s'attendaient à ce que le président du directoire Peter Terium, entré en fonction en juillet, fasse part de ces nouvelles suppressions de postes le jour de la présentation des résultats du groupe, prévue mardi prochain. Selon les analystes, ces résultats ne devraient pas réserver de mauvaises surprises.

Finalement, RWE rejoin son rival E.ON qui avait annoncé en fin d'année dernière la suppression de 11.000 postes pour les mêmes raisons.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/08/2012 à 19:04 :
et voila le resultat dite merci a me le president

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :