Une start up surfe sur le débat énergie en offrant aux Français une "Prime fioul"

 |   |  544  mots
Copyright Reuters
S'engouffrant dans le débat actuel sur la précarité énergétique, la start up FioulReduc offre en septembre une "Prime fioul" de 100 euros aux détenteurs de chauffage au fioul non imposables. Un montant équivalent aux aides accordées par les tarifs sociaux du gaz et de l'électricité.

Voilà un joli coup de promo. Du haut de ses cinq mois d'existence, la start up FioulReduc, composée de trois personnes, s'immisce spectaculairement dans le débat national en cours sur la précarité énergétique. Elle propose un système de réduction sur les achats de fioul domestique, dont les prix flambent actuellement, d'un montant analogue aux aides accordées par l'Etat au titre des tarifs sociaux du gaz et de l'électricité. Soit 100 euros sur une facture annuelle moyenne de 2.000 euros au tarif actuel. Cette offre, lancée du 1er au 30 septembre, est réservée aux foyers non imposables. "Une grand majorité des 3,8 millions de foyers français en situation de précarité énergétique se chauffent au fioul", affirme le président de FioulReduc, Guillaume Bort.

Une idée qui vient d'Outre-Manche

"Mon associé Hervé Degrève et moi-même avons travaillé pendant 10 ans comme consultants dans l'énergie chez KPMG et Arthur Andersen. Nous avons ramené de Grande-Bretagne l'idée d'un site, Boiler.juice.com, qui a réussi à prendre 10% du marché des ventes de fioul au particulier", explique Guillaume Bort. FioulReduc joue en fait le rôle d'intermédiaire entre le client particulier et les distributeurs indépendants de fioul.

"Notre promesse est double. Nous assurons au particulier le tarif de fioul le plus bas du département. Et nous aidons le distributeur à augmenter ses ventes. Nous ne travaillons qu'avec les indépendants, des PME locales bien établies", affirme Guillaume Bort. Et ce sont ces derniers qui rémunèrent à la commission FioulReduc, le client ne rétribue pas ce service.

4,5 millions de foyers français se chauffent au fioul

"Aujourd'hui, nous couvrons 20 départements, soit un quart des 4,5 millions de foyers français qui se chauffent au fioul", ajoute-t-il. 3,5 millions de ces foyers sont logés en maisons individuelles, et 1 million dans des logements collectifs. Avec le prix actuel du fioul, qui frôle 1 euro le litre, près de son record historique de mars dernier (1,015 euro), de plus en plus de gens ont du mal à faire face.

"Les familles font remplir les cuves de plus en plus tard, et les remplissent de moins en moins, et certaines personnes ne se chauffent plus qu'une journée sur deux ou trois, ce qui a des conséquences sur la santé notamment pour les personnes âgées", expliquait récemment à l'AFP le président de la Confédération nationale du logement (CNL), Serge Incerti-Formentini.

Un accord avec un "très gros industriel français"

La "Prime Fioul" proposée par le site tombe à point nommé ... également pour faire décoller ses ventes. "En cinq mois, nous avons reçu 250 commandes, avec une hausse de 70% par mois. Le bouche-à-oreille fonctionne très bien", indique Guillaume Bort. La jeune pousse, qui vient tout juste d'embaucher un commercial, et rêve d'une assistante ... "d'ici à quelques mois", est en train de boucler une levée de fonds. Et de peaufiner d'autres projets. "Nous venons d'obtenir le feu vert d'un très gros industriel français pour lancer ensemble un système pour piloter la consommation domestique de fioul, un compteur Linky du fioul. Ce sera une première mondiale", s'emballe Guillaume Bort. "Il y a un vrai marché !", conclut-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2015 à 10:03 :
Une offre pour un prix et un délai : mais lorsque le cours s'envole en cours de commande, le délai aussi.Ce sont alors les excuses stéréotypées du style trop forte demande ou rupture de stock.
a écrit le 07/09/2012 à 9:13 :
Ils maintiennent leur propre index du prix du fioul, différent du prix DIREM, est ce vraiment objectif?
Réponse de le 07/09/2012 à 13:44 :
@Morradok ? Merci pour votre commentaire. Nous sommes concentrés sur notre objectif premier : construire un service national, utile au français.

@Fiyoul ? Je partage votre enthousiasme. Je me permettrai toutefois de préciser que le poêle à bois ne résout pas de problème de la boucle à eau chaude, et que le prix d?une chaudière à granulés bois reste inaccessible pour une grande majorité des ménages français (plus de 10 000 euros). Une énergie encore cher finalement, par son équipement, mais d?avenir assurément.

@Leclerc 29 ? Merci pour votre commentaire. Je vous laisse la responsabilité de vos propos polémiques, préférant que nous échangions sur le fond du sujet. J?imagine qu?en tant que distributeur de fioul, vous vous êtes également engagé sur le sujet de la précarité énergétique ? Peut-être pourriez-vous nous présenter les solutions que vous proposez dans votre région ? Il est intéressant de mettre en place un partage d?expérience sur le sujet, dans l?intérêt du consommateur. Merci par avance pour votre contribution.
a écrit le 05/09/2012 à 21:17 :
Une autre solution à la hausse du fioul : installer une chaudière à granulés de bois. Pas encombrant, autonomie de 1 an, confort identique, fumée propre, etc. et surtout un prix 2 fois mins élevé que le fioul. En Allemagne et Autriche, où on en installe depuis 15 ans, le granulé de bois n'a pas augmenté plus que la baguette de pain.
En plus, le granulé de bois est fabriqué en France, et avec un bilan carbone fabuleux.
bon, je suis fan
a écrit le 05/09/2012 à 12:37 :
très bonne initiative

mais attention à 'appat du gain qui pourrait survenir lors d'un rachat ou de vouloir le monopole..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :