Nucléaire : 42% des Français inquiets à propos des centrales (sondage)

 |   |  345  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A quelques jours de l'anniversaire des deux ans de la catastrophe de Fukushima, 42% des Français sont encore inquiets au sujet des centrales nucléaires situées sur le sol Français. C'est moins que les 56% de personnes inquiètes enregistrés deux semaines après la catastrophe, mais proche du niveau de l'été 2011.

Deux ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima, 42% des Français se disent encore inquiets au sujet des centrales nucléaires du pays, selon un sondage Ifop pour Dimanche Ouest-France. Tout en restant relativement élevé, le niveau d?inquiétude suscitée par les centrales nucléaires françaises a néanmoins sensiblement reflué depuis deux ans. Ainsi en avril 2011, soit deux semaines après l?accident de Fukushima (Japon), 56% des Français se déclaraient inquiets à l?égard des centrales situées sur le territoire. L?essentiel du recul de l?inquiétude a été enregistré dès l?été 2011, date à laquelle 45% des personnes interrogées se disaient inquiètes, soit une baisse de 11 points en quelques mois seulement.

Des disparités selon les clivage politiques

Dans le détail, le niveau d?inquiétude varie assez peu selon les tranches d?âge ou la catégorie socioprofessionnelle (45% parmi les CSP+ et dans les milieux populaires). En revanche, comme sur la plupart des sujets ayant trait à la santé et à la technologie, le clivage homme/femme est très net: si seulement 33% des hommes ressentent de l?inquiétude, cette proportion atteint 50% parmi les femmes.

On observe également une sensibilité à ce risque potentiel très variable selon l?orientation politique. Comme on pouvait s?y attendre, c?est dans les rangs des sympathisants d?Europe Ecologie Les Verts que l?inquiétude est la plus forte (66%), quand elle est partagée par près d?un sympathisant du PS ou du Front de Gauche sur deux (48% et 49%) et largement minoritaire à droite: 28% à l?UMP et 35% au FN.

Une courte majorité de Français pensent qu'il faut garder le nucléaire dans le mix énergétique

Sur l?évolution de la part du nucléaire dans la production énergétique du pays, les Français apparaissent divisés, même si une courte majorité (54%) pense qu?il faut la maintenir car c?est elle qui assure notre indépendance énergétique, contre 46% qui souhaitent qu?on la réduise car le nucléaire est dangereux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2013 à 17:17 :
L'indépendance énergétique c'est un argument certes; mais si l'on pouvait dépendre de l'étranger mais avoir une énergie propre, abondante, sans risque et durable, cette dépendance ne serait pas un grand inconvénient . Non le problème, le vrai hic c'est principalement tout simplement d'avoir de l'énergie. Sans énergie aucune production; moins d'énergie c'est moins de richesses etc...Toutes les sources d'énergie actuelles ont leurs inconvénient: (Barrages: on ne peut plus en construire de nouveaux; Energies fossiles: elles vont s'épuiser et elles vont augmenter la température moyenne de l'atmosphère; le solaire: les panneaux ont un rendement faible, sont intermittents et "rejettent pas mal de Co2"( pour leur fabrication); les éoliennes idem et puis il faut beaucoup d'espace. Bref les inconvénients sont en embuscade derrière toutes les formes d'énergie. Il faut un arbitrage intelligent. Intelligent, quitte à déplaire à l'affectif des citoyens.
a écrit le 11/03/2013 à 17:35 :
Le fait est que lorsqu'on nous explique que les retards dans la construction des EPR sont dûs au manque d'ingénieurs aguerris, ces derniers étant pour la plupart partis en retraite, la lisibilité de rapports bourrés de fautes de français permettant une compréhension inverse de ce que leurs auteurs ont voulu dire, et le sacro-saint respect de l'horaire légal (voir la bande d'annonce des Simpson's)...Non je noirci le tableau.
a écrit le 11/03/2013 à 11:20 :
Un beau sujet pour détourner l'attention des Français du nouveau tour de vis sur les retraites !
a écrit le 11/03/2013 à 11:20 :
L?électricité tue : il ne faut pas y mettre les doigts. La voiture tue : il faut mettre des radars. Le rayonnement nucléaire tue (lentement comme l?alcool) : il faut doser son exposition.
En revanche l?ignorance et la bêtise (insondables) ne tuent pas le ridicule de la crainte du ciel qui vous tombe sur la tête.
Au fait, qu?est ce qui est le plus grave : une arme nucléaire déclenchée VOLONTAIREMENT ou un accident nucléaire contrôlable et BIEN CONTROLE ?
Réponse de le 29/04/2013 à 18:45 :
Les deux hélas, si l'arme nucléaire est volontaire, l'accident nucléaire, involontaire, quoiqu'ils savent très bien la dangerosité de cette énergie, sera incontrôlable.
Au moment de l'accident, les conditions climatiques (vent, pluie) déterminerons les zones polluées et contaminées, ainsi que des milliers de gens. A Fukuchima, heureusement pour l'ensemble du territoire, des vents favorables avaient évacué la pollution nucléaire vers l'océan.
Voyons les effets désastreux de Tchernobyl sur des decennies, la mémoire est bien courte pour certains événements
. L'homme joue aux apprentis sorciers avec une énergie destructrice.
a écrit le 11/03/2013 à 11:12 :
Si les français n'étaient pas inquiets de quelque chose, cela alors, ce serait...inquiétant!
A force de principe de précaution (piège à cons comme le disait si bien un ancien Ministre...socialiste) et de risque zéro, on a fait des français les poules mouillées de l'Europe. Cela n'empêche pas la prudence. Mais entre regarder avant de traverser la rue et vouloir être certain a) de ne jamais tomber malade b) de ne jamais mourir que dans son lit c) être bisounoursé par l'état en permanence, il y a plus d'une nuance.
Réponse de le 11/03/2013 à 11:22 :
La consommation d'antidépresseurs et d'anxiolytiques va encore augmenter !
Réponse de le 28/05/2013 à 16:43 :
Oui et il y a ceux qui ne sont jamais inquiet de rien et qui sont si sur du bon nucléaire français C'est bien connu cela n'arrive qu'aux autres. Le nucléaire n'est pas que dangereux parce qu'une centrale peut nous créer une catastrophe dont nous aurions bien du mal à nous relever (sans oublier Fukushima qui peut s'effondrer d'un moment à l'autre au moindre problème et polluer la planète entière) mais il y a tous les déchets enterrés à la va vite et qui polluent de nombreuses régions françaises et dont personne ne veut chez lui et qui pourtant seront imposés, et il y a les sommes gigantesques qu'il faudra trouver pour démanteler les plus anciennes qui sont déjà dangereuses. Ce n'est pas en jouant à l'autruche que le problème sera réglé D'ailleurs on ne meurt plus dans son lit aujourd'hui, on meurt dans les hôpitaux et beaucoup de gens sont malades à cause de la pollution et de toutes les cochonneries que nous sert la grande distribution. Ceux qui ont le plus peur ce sont ceux qui refusent de voir et qui ne font rien. Le silence des pantoufles a toujours été beaucoup plus dangereux que le bruit des bottes
a écrit le 10/03/2013 à 21:06 :
et la réponse de ceux qui travaillent dans ces usines est de combien ? c'est juste pour savoir si je dois avoir peur ..... car comme çà , je ne sais pas de quoi me méfier !
Réponse de le 11/03/2013 à 13:20 :
D'une manière générale, les salariés sont plutôt serein, tout comme les habitants proches. La perception du risque se fait toujours au regard d'un bénéfice. Dans le premier cas, les salariés tirent évidemment un bénéfice supplémentaire (leur salaire) et les riverains proches, tirent les avantages d'une économie prospère et de communes riches (beaucoup d'équipements et impôts locaux faibles).
a écrit le 10/03/2013 à 20:15 :
La privatisation du nucléaire comme celle du chemin de fer ne peut faire diminuer l?inquiétude des français, le service se dégrade en faveur du compte en banque!
a écrit le 10/03/2013 à 19:11 :
Le nucléaire n est pas une bonne chose mais y a t il vraiment d autres solutions, éolien c est du Pipo pour enrichir les fabriquant, le solaire n est pas rentable et les gaz de schistes sont dangereux plus ou moin que le nucléaire difficile à dire si le nucléaire est dangereux sont impacte directe sur le réchauffement climatique est moindre par rapport au charbon par exemple. C est comme pour automobile plutot que d inventer ou réinventer des sources énergie pouquoie pas mettre plus effort sur les techniques existantes en améliorant par exemple le rendement nous exploitons que 5 à 10% de l énergie nucléaire en fusion si nous améliorons l utilisation nous réduirons nos besoins en
Centrale et diminurons la pollution. L automobile est un exemple en 30 ans un moteur à vue sa puissance triple et s com sommation divise par 2 voir 3.
a écrit le 10/03/2013 à 19:11 :
On découvre maintenant qu'il existe des "etudes confidentielles" sur la dangerosité et les couts du nucléaire. Je crois pas que ça va réduire "linquiétude" des baves grenouilles françaises. C'est quoi cette République fantoche ? Encore une preuve cinglante que le nucléaire est le meilleur ennemi de la démocratie.
a écrit le 10/03/2013 à 16:13 :
Le chiffre de 5800 est annulé par son auteur, il semblerait que ce soit sorti d'un vieux modèle très "grossier", et que ça va être réjoué informatiquement dans un contexte affiné et réactualisé. A suivre, voir à quel ordre de grandeur on arrive.
S'il y a 58 centrales qui explosent successivement, ça doit pouvoir se calculer. Comme dans un garage sous-terrain, les voitures à essence (ou GPL) peuvent exploser, c'est nullement impossible mais c'est "confiné" au parking, ça limite les dégâts.
a écrit le 10/03/2013 à 16:08 :
Une nouvelle polémique pour occuper les Français et les détourner des problèmes économiques, celle due diesel et des particules fines étant à bout de souffle...
a écrit le 10/03/2013 à 13:06 :
et d apres un sondage de si un sondage de la un sondage que le francais le jour et que j espere jamais que cela va péter et bien nous irons en Afrique car la france sera morte pour des million d années
et ras le bol des sondages qui est une forme de dictature seul la France et gouverné aux sondages en europe
Réponse de le 11/03/2013 à 16:03 :
Bah suffit de bien orienter la question : vous voulez garder le nucléaire ou réduire votre consommation en électricité de 90%? Cela signifierait plus d'eau chaude pour la douche, plus d'ordinateurs (donc chômage pour beaucoup), pas plus d'une ampoule électrique allumée par maison, plus de téléphones portables, plus de tgv, ...
a écrit le 10/03/2013 à 11:41 :
En Allemagne ils sortent du nucléaire ils ont de l'éolien des centrales au charbon et bientôt du gaz de schiste
la pollution où les accidents avec l'éolien, le charbon voir le gaz de schiste me semblent préférable à une pollution générée par un accident nucléaire!!!!!
Réponse de le 11/03/2013 à 16:19 :
Y a quand même un problème, les abeilles seront probablement exterminées avant que nous ayons un incident nucléaire. Ce sera alors difficile pour les bougies :-)
a écrit le 10/03/2013 à 11:25 :
Bonjour il est claire que le maintient en service de central de 30 André d'âge peut inquiète, il nous faut envisager de nouvelle construction, barrage hydrolique, des puits géothermique, et des central moderne, l'EPR est la dernière génération de se qui se fait actuellement, ne pouvons nous pas passer à la génération suivante, plus propre (cela reste serte du nucléaire) , plus sur le technologie à bien évoluer depuis 20ans, et surtout plus puissants avec moins de combustible ..... Soit moins de central sur le territoire et un contrôle accrus des installation....
Réponse de le 11/03/2013 à 16:24 :
Ne pouvons nous pas surtout apprendre à diminuer notre consommation ? Ton barrage hydro, tu voudrais le poser où? Quel en serait le coût écologique? On n'est pas dans un jeu vidéo, il ne suffit pas de dépenser 10 Mds d'euros pour avoir la techno suivante plus productive et plus respectueuse de l'environnement.
a écrit le 10/03/2013 à 10:35 :
Nucleaire : on aura toujours un accident de retard et je prefere que la prochaine cause qu'on decouvrira et qu'on aura pas prevue, ca ne soit pas en France qu'on la decouvre.
Quant au nucleaire = energie pas chere, c'est une fumisterie. Si le nuke ancien est encore pour le moment moins cher que les EnR c'est uniquement parce qu'on y integre pas le cout du demantellement et du stockage des dechets sur 100 000 ans qu'on sait a peine modeliser.
Le nuke a construire est deja plus cher (10 c?/kWh pour l'EPR, voire les articles sur le sujet dans ce journal) que les EnR (9 c?/kWh pour le solaire, 8.4 c?/kWh pour l'eolien, voire decrets tarifaires).
Réponse de le 11/03/2013 à 16:30 :
L'éolien c'est pas cher car en France on est des spécialistes pour brasser du vent. Au dela de parler du coût du kW, merci également de rappeler le taux d'inactivité du solaire et de l'éolien qui sont très sensibles à la météo (je vous imagine bien vous chauffer au solaire de nuit).
a écrit le 10/03/2013 à 10:13 :
il ne faut jamais qu un Tchernobyl arrive ex la central de graveline 59 méga central
car nous pouvons nous sauvez hors de france
même si tout est fait pour la sécurité c est surtout des désastres naturel qu il faut ce méfier
genre fukuchima
nous avons des gouvernement qui nous disent fermer vos yeux et vos oreilles
a écrit le 10/03/2013 à 9:02 :
Personne ne veut de centrale, mais tout le monde possede le confort electrique. Personne ne veut des antennes telephone, mais tout le monde possede son tel portable.
Personne ne veut d eoliennes a cote de leur maison, mais tout le monde veut des energies propres. Eoliennes grosse escroquerie, ecologique et economique....creusez le sujet!
Réponse de le 11/03/2013 à 16:36 :
Pas de vent, ça tourne pas, trop de vent faut pas les laisser tourner. L'éolien n'est pas une escroquerie, il suffit de se renseigner pour se rendre compte que ce n'est pas rentable. Ceux qui investissent dedans actuellement le font à fond perdu. Et parler des pays nordiques satisfaits reviendrait à leur vanter le solaire parce que ça marche en Afrique saharienne.
a écrit le 10/03/2013 à 8:03 :
Première inquiétude l'entretien pour deux raisons EDF est dans l'obligation de faire des économies et comme toute entreprise ce pb a pour conséquence soit de reporter de l'entretien évalué!!!! sans risque soit de peser le pour ou le contre financier. Des émissions ont montré un entretiebn parfois assez aléatoire et le N° 2 d'EDF pris en flagrant délit de mensonge sur la perméation du béton etc etc. L'EDF a-t-elle négligée l'entretien, l'EDF est-elle sérieuse dans ses activités de maintenance, le contrôle par la surété nucléaire est-elle plus tournée vers la rentabilité d'EDF que la sécurité??? quel rôle joue le politique chez EDF dans le acdre de la sécurité???? beaucoup de questions sans réponse car la France pays où le politique incompétent dans tous les domaines, économiques, techniques.... est plus occupé par les sondages pour sa future élections qu'il est toujours dans la magouille pour faire prendre des vessies pour des lanternes au Citoyens. On ne sait pas ce qui se passe réellement dans le nucléaire français, sujet sensible POLITIQUEMENT donc dans le mensonge permanent autant des pros que des anti car les Verts sont plus occupés par des places dans les circonscriptions et ministères que par l'avenir de la France. il faut rajouter que le nucléaire en France est tenu par polytechnique, encore une sorte de loge qui refuse un état des lieux réels.
a écrit le 10/03/2013 à 6:50 :
Vous appelez ça une courte majorité ?
a écrit le 09/03/2013 à 21:29 :
Et l'énergie libre et gratuite prônée par le savant serbe Nikola Tesla, on en fait quoi ? Tout physicien qui se respecte sait qu'il existe de l'énergie absolument partout dans la nature. Tout ceci est une histoire de gros sous et de monople d'une certaine énergie par une minorité de rapaces.
Réponse de le 09/03/2013 à 23:54 :
Démontrez nous comment çà peut marcher car depuis le temps qu'on en parle.
a écrit le 09/03/2013 à 20:35 :
Si la Centrale du Bugey connaît un grave accident [séisme ou avion qui percue] tout Lyon est condamné à être vidé, l'aeroport de Saint Exupéry sera fermé inutilisable ... le stade Aulas ruineux à décines ... fermé pour toujours ... la Plastic Vallée ... usines fermées ... Bourg En Bresse désert ... Bourgoin Jallieu désert ... tout fermé désert ... Genève Annecy fermé désert.... etc...
Réponse de le 09/03/2013 à 21:30 :
quel calme alors !! plus de doyiphores à bourgoin et alentours ..................
Réponse de le 09/03/2013 à 21:34 :
toujours en activité ( silencieuse certes mais ! elle bouge encore ) de démontage .
Réponse de le 11/03/2013 à 14:13 :
Et la nature reprendra ses droits, le rêve des écologistes !
a écrit le 09/03/2013 à 20:05 :
Comme si le nucléaire assurait l'indépendance énergétique de la France qui dépend à 100% de l'uranium importé et faut-il le rappeler, la France importe beaucoup d'électricité (année record en 2012) d'Allemagne qui pourtant a renoncé au nucléaire.
Bizarre comme indépendance !
Réponse de le 09/03/2013 à 21:08 :
Effectivement il ne s'agit pas d'une indépendance totale mais elle est moindre que pour le pétrole dont la production se fait sous l'égide de cartels. L'uranium est présent sur de nombreux territoires et il est possible en cas de conflit dans un pays de s'approvisionner ailleurs. La France importe ainsi du Canada, du Kazakhstan et du Niger. Toutefois la situation de deux de ces pays n'est pas totalement sécurisée.
a écrit le 09/03/2013 à 19:12 :
Les Français sont "moins inquiets"...Je suis tenté de dire "en attendant la prochaine catastrophe" ! Nos sociétés sont basées sur l'information et surtout sur l'éphémère.Mais avons nous encore la mémoire ? Les catastrophes de Beaune (autocar), de Toulouse (AZF), du tunnel sous le Mont-blanc (camion en feu) ,... ont-elles encore un sens pour nous en termes d'actions collectives et individuelles ? Pour ce qui est de la catastrophe de FUKUSHIMA au Japon (11 mars 2011) elle était d'abord naturelle puis industrielle mais malheureusement PRÉVISIBLE en raison du caractère ô combien sismique de l'archipel Nippon et d'un niveau de CERTITUDE élevé par leurs concepteurs et les populations ! Pour les Français , le constat est le même ! Certes le risque sismique est "limité" à quelques zones (Vallées du Rhin et du Rhône) mais ... il y a d'autres risques qui guettent nos propres CERTITUDES VOIRE insouciances : l'HOMME ! Un exemple : la centrale nucléaire de Gravelines (6 réacteurs) qui se verrait côtoyer une MARÉE NOIRE ? QUID du refroidissement des réacteurs ... ? L?enchaînement risquerait d'être cataclysmique avec une densité de population de plusieurs millions d'habitants ! Quant aux éternels sceptiques , je préfère leur répondre qu'il vaut mieux investir dans la MOINDRE CONSOMMATION , c'est à dire l'EFFICACITE ÉNERGÉTIQUE avec à la clef des EMPLOIS !
Réponse de le 09/03/2013 à 20:09 :
@BIOMAN Concernant l'efficacité énergétique, certains disent que l'énergie la moins chère est celle qu'on ne consomme pas. Ce qu'ils oublient c'est que les travaux d'isolation sont rarement rentables avant des dizaines d'années et pour la plupart jamais. Il reste une solution qui elle ne coûte rien: couper purement et simplement le chauffage. C'est d'ailleurs ce que font de plus en plus de Français qui ne peuvent plus se permettre de le payer.
Réponse de le 09/03/2013 à 23:49 :
@ Marcel : lors d'un ravalement, une isolation par l'extérieur ne représente pas très cher sur le coût total de ravalement et c'est assez rapidement amorti. Idem le changement de fenêtres en copropriété qui bénéficie de tarifs avantageux et qui évite de repeindre les anciennes fenêtres. Ou encore l'isolation et la pose de revêtements solaires en toiture qui servent aussi d'étanchéité. Donc pas si coûteux ni si long à amortir en général l'isolation et de nombreuses méthodes d'efficience énergétique. Cà vaut très souvent le coût.
a écrit le 09/03/2013 à 18:55 :
52% de bisounours en France, ça ne m'étonne plus d'avoir des clowns au gouvernement.
Réponse de le 09/03/2013 à 23:51 :
Au lieu de toujours critiquer tel ou tel gouvernement, proposez. C'est pénible les boucs émissaires et critiques faciles, tout le monde peut le faire. La lecture de vos commentaire n'apporte rien c'est regrettable.
a écrit le 09/03/2013 à 18:22 :
Ouais bien tant qu'on reste dans le 60-40 on s'en fou, 60% s'en plaigne pas alors on continue
Réponse de le 09/03/2013 à 18:54 :
Dans le sondage les 58% qui "ne sont pas inquiets" sont pour le nucléaire. Le sondage est du sur mesure. Après si vraiment 58% des français sont favorables au nucléaire, comme les japonais il y a peu, on finira pareil.
a écrit le 09/03/2013 à 17:19 :
de quoi les français ne sont ils pas inquiet ?
Réponse de le 09/03/2013 à 17:39 :
@ Enjoy: Ils sont inquiets de se faire piquer leur belle Audi...
a écrit le 09/03/2013 à 17:14 :
L'inquiétude c'est selon ... TF1 titre " les Français (un peu) moins inquiets... " avouez qu'il y a d'abord de quoi rire! Mais tout de suite après on grimace en pensant à ce reportage d'Arte diffusé il y a quelques jours sur ce qui s'est réellement passé à Fukushima ; beaucoup aurait pu être évité dans une des centrales ayant explosée si les opérateurs avaient tourné manuellement la vanne du condenseur, seule machine permettant d'empêcher la fusion du coeur quand il n'y a plus de courant... on croit rêver quand on se rend compte que ce point fondamental n'a pas été respecté... et on peut en déduire que d'autres points fondamentaux ne sont pas suffisamment connus des opérateurs quand plus rien ne marche comme prévu... bien sûr nos Français sont beaucoup mieux formés et nos procédures parfaitement complètes sur tous les points... on peut en douter car les Japonais sont des champions, normalement, et de l'électronique - plus forts que les américains dans le spatial ! - et de la rigueur - gestion de leur environnement hyper dangeureux - du côté des Français, on peut aussi douter de la fiabilité et du suivi des procédures en se souvenant des circonstances de la catastrophe du vol Rio-Paris d'Air France.
Réponse de le 09/03/2013 à 19:02 :
Arte diffusait largement des documentaires sur des climatospectiques, alors Arte et la réalité...
Réponse de le 09/03/2013 à 23:13 :
C'était le reportage de la télé japonaise qui a réconstitué pas à pas les circonstances de l'accident; et ils sont précis les japonais; regardez arte+7.
a écrit le 09/03/2013 à 16:16 :
Les terres sont très fertiles à La Hague . Pas besoin d'engrais donc moins de pollution . Eh oui, c'est cela l'avenir ...
a écrit le 09/03/2013 à 16:05 :
Il y a en ce moment il y a une vaste campagne de désinformation orchestrée par le boulevard saint germain vert qui vise à faire peur aux habitants. Les centrales nucléaires ne sont pas dangereuses contrairement par exemple aux chauffages au bois qui rejettent des tonnes de microparticules et des tonnes d'oxydes d'azote. Il y a moins de radioactivité près d'une centrale nucléaire qu"en Bretagne ou en Limousin où la radioactivité est naturelle mais hélas masquée. Faut-il interdire aux habitants du Limousin ou de Bretagne de vivre dans ces contrées à cause de la radioactivité naturelle
Réponse de le 09/03/2013 à 17:06 :
Vrai qu'actuellement le nucléaire en service pollue moins que d'autres énergies. Faux en cas d'accident ou des zones entières sont contaminées pour de très très longues périodes.
Réponse de le 09/03/2013 à 19:04 :
Faut voir, "Vrai... et Faux", chaque GW au charbon relâche 15 tonnes d'uranium et 10 tonnes de thorium directement dans l'air... et en fonctionnement normal comparé aux 5 tonnes relâché par Tchernobyl ça se discute...
a écrit le 09/03/2013 à 15:44 :
je suis favorable aux centrale mais je suis convaincu que le prix du kw est bidon. Il ne tient pas compte de nombreux facteurs : démantèlement , déchets ultimes, sécurité , sureté, risques, etc... on va découvrir un de ce jours que le prix du courant est trop élevé donc adieu , voitures électriques, chauffages , train , tram etc... on n'a jamais communique reellement sur ce vrai prix de revient
chiche on le publie????
Réponse de le 09/03/2013 à 16:39 :
Cher Yann. Toutes les réponses à vos interrogations se trouvent dans le rapport très détaillé publié par la Cour des comptes en janvier 2012. Tout y est expliqué, y compris les incertitudes sur les charges de long terme (stockage des déchets et démantèlement des centrales) qui se limitent toutefois à quelques pour cents. Rassurez-vous personne ne finance en sous-main l'électricité nucléaire à coups de milliards comme le suggèrent parfois de façon comique nos écologistes qui ne sont pas à une plaisanterie près.
a écrit le 09/03/2013 à 14:54 :
Bonjour, je crois qu'il y a une gros désinformation sur le prix de l'énergie d'origine nucléaire, une augmentation importante (non justifier) sur le prix du dementellement des centrales, une propagande des lobby verte avec une mise en avant de la production d'origine, solaire ou éolien, qui n,est pas vraiment viable en rapport de l'investissement et de la rentabilité.... Car la géothermique est plus efficace, et les énergie hydroélectrique sont plus rentable.... Ils reste encore des efforts à faire pour une vrais voie écologique.... Ensuite le recherche doit être poursuivie pour le nucléaire pour être plus sur et efficace, car nous ne pouvons nous privé d'une énergie puissante et moins polluante que les central au charbon...... Serte il faut faire des économie d'energie mais pas question de revenir à l'âge de pierre ....
a écrit le 09/03/2013 à 14:51 :
Les 9/10 des gens n'ont jamais visité une centrale ou une installation nucléaire. J'ai eu la chance de visiter l'usine d'enrichissement de Pierrelatte. Les constructeurs de l'époque avaient prévu de changer les tours de diffusion gazeuse tous les 5 ans à cause de la corrosion et ont bâti l'usine en conséquence (une gigantesque cathédrale dont la taille n'a servi à rien). Manque de pot, ça n'a jamais servi, car ils avaient très très largement surestimé la corrosion de l'alliage (un truc à base de zirconium et beryllium) bien que ce ne soit pas du jus de chique qui circule là-dedans. Les centrales nucléaires avec leurs systèmes redondants et leurs double ou triple sécurité comme j'ai pu le voir en visitant Fessenheim, c'est exactement pareil, et ce n'est pas parce qu'on a dit au départ que c'était prévu pour 25 ans que ça ne peut pas en durer 50 voire plus. Ce qui compte c'est le sérieux de l'entretien et pour ça EDF ne doit absolument pas lésiner. Est-ce le cas? Je n'en sais rien car ces 10 dernières années EDF (certainement pour satisfaire l'ego des dirigeants) a préféré se lancer dans des investissements hasardeux à l'étranger (pour ne pas dire foireux) et les milliards perdus là-dedans auraient été plus utiles à la maintenance.
Ce qui m'ennuie est qu'EDF entreprise publique se comporte trop comme une entreprise privée et regarde plus le quarterly report que le long terme
Réponse de le 09/03/2013 à 16:26 :
@mjj: très bien vu
Réponse de le 09/03/2013 à 16:46 :
Absolument, le problème est bien là. Quelle erreur d'avoir transformé EDF en une entreprise privée qui, même si elle a encore pour actionnaire l'Etat, fonctionne avec les méthodes du secteur privé et sa vision à court terme.
Réponse de le 09/03/2013 à 23:28 :
L'Etat en privatisant se dégage de toute responsabilité même en participant au CA de l'entrrprise privatisée; on l'a bien vu avec JC Trichet au CA fu Lyonnais pendant ses investissements abérrants qui ont coûté des milliards aux contribuables français. Le hic du nucléaire c'est que quand ça craque ce n'est pas qu'une affaire de gros sous perdus... voir les pauvres gens de Fukushima.
a écrit le 09/03/2013 à 14:42 :
parodies nucléaire en vidéo sur dailymotion et you tube , avec Areva tout va .
a écrit le 09/03/2013 à 14:31 :
Ce qui veut dire que 58% ne sont pas inquiets. Pourquoi vouloir faire du sensationnel à tout prix ?
a écrit le 09/03/2013 à 14:25 :
au lieu de s'inquiéter pour des choses qui sont parfaitement maîtrisées depuis longtemps en France quoique l'accident est toujours imprévisible, ces 42% de français devraient au contraire s'inquiéter de l'incapacité à régner du menteur qu'ils ont élu et des dégâts que va faire la politique qu'ils ont contribué à mettre en place- Depuis qu'il règne, le nain normal a détruit plus d'homme, d'emploi et de famille que toutes centrales nucléaires
a écrit le 09/03/2013 à 14:14 :
Le fait que le parc nucléaire vieillit n'inquiète pas du tout les dirigeants d'EDF, bien au contraire. Ils ne veulent surtout pas remplacer les centrales par des plus récentes et plus sûres (en 40 ans la technique a progressé). Cela demanderait des investissements qui viendraient grever les bénéfices d'EDF et donc diminuer la part variable de leur salaire. Au contraire, les centrales existantes sont amorties et dégagent donc un maximum de bénéfices, or eux touchent leurs primes gigantesques sur les bénéfices. C'est là toute la perversité du système.
Réponse de le 09/03/2013 à 15:05 :
Merde alors certains s'en mettraient plein les poches avant de tout envoyer péter ... quelle caricature ;=)

Il y a une autorité de sûreté et le vieillissement est pris en compte dans la stratégie edf avec mise à jour et forcément investissements. Comment est-il possible d'imaginer qu'une entreprise se saboterait de façon aussi grossière
Réponse de le 09/03/2013 à 16:43 :
Sans doute n'avez-vous pas compris que les exemples de sabotages de grandes entreprises par des patrons obsédés par leurs gains personnels à court terme sont innombrables. Regardez les banques américaines qui ont prêté pendant des années à des clients qu'elles savaient insolvables. Pourquoi à votre avis? Parce que les requins qui étaient à leur tête ne s'intéressaient qu'au montant astronomique de leur prime de fin d'année.
Réponse de le 09/03/2013 à 17:14 :
Si l'entreprise appartenait a une famille, alors je serais d'accord avec vous pour dire que son ici géant aimerait la voir prospérer et passer a ses enfants. Si le dirigeant et intéressé un bénéfices a court terme il a intérêt a ne pas investir pour ne pas diminuer d'autant le bénéfice. Dans les années 80 des investisseurs achetaient des entreprises en dépôt de bilan soit disant pour les redresser et en fait ils les démontaient et vendaient en petit bout, y compris parfois pour vendre le terrain a des promoteurs. Comme quoi...il est possible qu'une entreprise se saborde si cela rapporte a son dirigeant.
a écrit le 09/03/2013 à 14:09 :
"46% qui souhaitent qu?on la réduise car le nucléaire est dangereux." Comme le diesel, (l'essence aussi (très inflammable)), le tabac si c'est dangereux, il faut le supprimer totalement, pas "partiellement", il faut savoir ce qu'on veut.
Généralement, les gens n'étant pas idiots, plus c'est dangereux, plus c'est "surveillé". Il faut éviter les écarts (pièces contrefaites dans sais plus quel pays), les relâchements, les économies, ... Une raffinerie, usine chimique, centrale à gaz/fuel/charbon, c'est dangereux. Le gaz dans la cuisine, c'est dangereux, préférer l'électricité, non, zut, nucléaire. Circuler en deux, quatre roues, c'est dangereux (d'où la formation/examen).
a écrit le 09/03/2013 à 12:46 :
On apprend que le parc nucléaire français vieillit. C?est comme les vraies fausses retraites, on n?a rien prévu? C?est comme la compétitivité, on est trop bête pour comprendre ce que c?est. La France n?a pas d?autre moyen pour s?éclairer ou pour faire fonctionner les entreprises? De la même manière on n?a rien prévu pour assurer l?avenir de nos entreprises en terme de niveau technique, on s?étonne de les voir s?effondrer. Il existe des gens qui veulent détruire la société française et réduire la population à la misère. C?est ainsi que le pouvoir d?achat baisse chaque jour. Mais comme ils sont malins, ils cachent l?inflation qu?on nous a déclaré récemment à 3,5% et pas à 1,5%. C?est ainsi qu?on apprend qu?il existerait des réseaux qui trafiquent dans le dos de la population, on nous parle d?un système clientéliste, on nous parle des dysfonctionnements du marché, il existe des politiciens français qui prennent le pouvoir par le mensonge, qui vont serrer la pince à Chavez et à Castro ou encore qui prônent l?idéologie criminelle qui a trucidé des millions de gens et qui se fonde sur le totalitarisme contre l?homme et qui souhaitent s?enrichir à emmener la population en corée du nord. Il parait qu?en France 80 000 peines ne sont pas exécutées? Nous avons de l?incitation à la paresse et à la violence. C?est qu?on souhaite EXTERMINER la population à la mode Europe du Sud. Qui veut de ça ?
a écrit le 09/03/2013 à 12:45 :
moi c?est le prochain Tsunami sur les rives de la Loire qui me fout les jetons. Au fait combien d?anti nucléaires qui accepteraient une éolienne chez eux ???? on prend les noms et les adresses. Bien sûr que l?on se doit d?être vigilants mais il en est de même avec toute l?industrie chimique également, plus dangereuse.
Réponse de le 09/03/2013 à 13:08 :
Je pense que si on laisse aux gens le choix d'implanter près de chez eux une centrale nucléaire ou des éoliennes, il choisiraient les éoliennes. Si on leur laisse le choix entre implanter une centrale ou des éoliennes près de chez eux ou plus loin, ils choisiraient plus loin. Je pense enfin que si on leur laisse pas le choix, on fera ce que l'on voudra...
Réponse de le 09/03/2013 à 14:31 :
@Lol comme c?est curieux, il ne semble pas y avoir foule pour les éoliennes: Entre nous, puisque cela vous a échappé, il y a plus d?éoliennes, beaucoup plus que de centrales nucléaires.........alors on vous compte pour une éolienne ???
a écrit le 09/03/2013 à 12:31 :
Il est tout à fait normal d'être inquiet et vigilent vis-à-vis de l'industrie nucléaire. Notre pays dispose d'une autorité de sûreté indépendante mais les dirigeants actuels d'EDF ont prouvé à plusieurs reprises ces dernières années que c'est le profit, et non la sûreté, qui est à la première place de leurs préoccupations. Le fait qu'ils n'aient pas été remplacés prouve que notre système politique ne fonctionne pas normalement. Ce sont les politiques qui ont privatisé EDF puis nommé ou laissé en place ces dirigeants incompétents qui porteront toute la responsabilité d'un éventuel accident.
a écrit le 09/03/2013 à 12:16 :
A quelques jours de l'anniversaire des deux ans de la catastrophe de Fukushima, 42% des Français sont encore inquiets au sujet des centrales... De qui se moque t on? Plus la privatisation augmente et l'insécurité va de pair! Alors le mot "encore" est vraiment déplacé!
Réponse de le 09/03/2013 à 12:43 :
S'il y un domaine ou je préfère voir des fonctionnaires plutôt que des sociétés privées a la tête c'est bien dans la gestion des centrales nucléaires. La gestion privée revient a diminuer les coûts au maximum en rognant sur la sécurité, en minimisant les risques ou en ventant le haut niveau de sécurité déjà acquis pour gonfler les profits. En cas d'accident, les profits seront déjà partis dans les poches des dirigeants et actionnaires et par contre il n'y aura plus d'argent nécessaires pour réparer les dégâts. Le coût d'un accident avait été estimé sur ce même site a près de 500 milliards. Aucune société privée ne peut provisionner une telle somme. Autrement dit les profits seront encore une fois pour les actionnaires et les dégâts pour le contribuable.
a écrit le 09/03/2013 à 12:12 :
Ce qui m'inquiète, c'est que notre démarche est de croire que les accidents n'arrivent qu'ailleurs et qu'aux autres.

De plus, dans le calcule et dans notre approche, rien (ou si peu) tient compte qu'un jour ou l'autre, il faudra transformer/recycler nos centrales nucléaires. Cela a un coût et nécessite un savoir-faire.

Bref, que de dénis et se dire "demain est autre jour" n'est pas l'idéal !
a écrit le 09/03/2013 à 12:00 :
Ce genre de sondage ne sert à rien, il est normal d'etre inquiet, on voudrait tous pouvoir se passer du nucléaire, mais pour l'instant on peut pas.
Réponse de le 09/03/2013 à 12:16 :
On ne veut pas mais on pourrait. C'est un choix de disposer d'une énergie qui donne a la France une indépendance géostratégique vis a vis de pays producteurs et qui permet de disposer d'une énergie bien moins chère que si on devait dépendre exclu voisement des hydrocarbures. Ce n'est pas un hasard si la France a fait se choix bien plus marqué que d'autres pays. Nous le devons au général de Gaulle qui a lancé le premier programme des Hiroshima et Nagasaki pour donne a la France un arme qui lui permettrait de ne plus très envahie et qui a lancé le programme civil des son accession au pouvoir en 1958. Le Général de Gaulle tait très attaché à la notion d'indépendance et de grandeur de la France qu'il a poussé très loin. Aujourd'hui avec le gaz de schiste qui serait très présent France ou les énergies alternatives aux hydrocarbures, la question de ce choix pourrait être de nouveau posée dans le débat public.
a écrit le 09/03/2013 à 11:36 :
Un référendum sur un sujet tel que le nucléaire serait assez logique ce choix énergétique structurel devrait être décidé par la population et non par les gouvernements trop souvent juge et partie ....avec des experts loin d'être des modèles d'indépendance!!!!
Réponse de le 09/03/2013 à 12:01 :
n'imorte quoi! et pourquoi ne pas faire des referendum pour tout? le gouvernement a été élu par le peuple pour prendre des décision en son nom, c'est le principe de la démocratie!
Réponse de le 09/03/2013 à 14:14 :
Pourquoi, vous avez peur du référendum? il est inscrit dans la constitution Française depuis 1958 pour votre information !Le président élu actuel avait évoqué durant sa campagne présidentielle cet outil et sa possible utilisation...le nucléaire ce n'est pas n'importe quoi en implication de modèle de société ....
Réponse de le 09/03/2013 à 14:23 :
La population, elle a les éléments pour décider ? Elle a son ignorance (on ne peut tout maitriser), ses peurs, on risquerait de ne rien faire du tout. Les choix énergétiques, votre vote irait vers quoi ? De l'écologique (voir bilan total fabrication/recyclage final) qui est puissant, permanent, pas cher, disponible de suite pour couper tous les réacteurs après demain, ? Sur une radio, en circulant en Suisse, y a dix ans, j'avais entendu que les gens en avaient marre de nouveaux projets de barrages, ils en étaient saturés. C'est écolo donc il faut IMPOSER des barrages pour le bien des gens, mais contre leur gré, pas les laisser décider (chez le voisin, pas devant chez moi !!).
a écrit le 09/03/2013 à 11:35 :
Les générations actuelles des gestionnaires des centrales nucléaires sont aussi incompétents que ceux de Fukushima, alors ATTITUDES RESPONSABLE c'est d'éloigner vos familles et vos enfants à plus de 80 Kms, plutôt même 100 kms, à vol d'oiseau des centrales nucléaires français ... SOYEZ PREVOYANTS vendez vite vos maisons et déplacez vos usines avant qu'elles ne valent plus rien du tout au lendemain d'un incident majeur IMPREVISIBLE !!!
Réponse de le 09/03/2013 à 14:17 :
Non, le maillage est trop serré (58 centrales), vous n'arriverez pas à vous éloigner assez. Allez en Autriche !
J'espère que vous vérifiez qu'il n'y a pas de fuite avant d'allumer le gaz chez vous, ça pourrait exploser (l'eau savonneuse est appropriée, pas de flamme ni étincelle).
Si Fessenheim est sur une faille, donc danger potentiel imprévisible, j'espère que vous êtes pour la fermer et augmenter un peu le prix de l'électricité, vertu oblige.
Le problème de Fukushima, il provient d'où, finalement ? ?
Réponse de le 09/03/2013 à 17:25 :
Le problème de Fukushima vient de ce que Tepco a laisser croire à l'Etat japonais que la centrale pouvait résister a un tsunami, que c'était prévu alors une cela n'était pas le cas. Que Tepco ait enfumé l'Etat, que les experts d lEtat ne connaissaient pas assez la centrale pour contredire Tepco, ou que Tepco se soit elle même trompée..peu importe, le résultat est là : une centrale prévue pour résister n'a pas résisté !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :