Un tandem Desmarest/Pouyanné pour reprendre les rênes de Total

 |   |  234  mots
Thierry Desmarest (à gauche, ici lors de la présentation des résultats en 2007) a été nommé président de Total, ce mercredi, à la suite du décès de Christophe de Margerie (à droite sur la photo).
Thierry Desmarest (à gauche, ici lors de la présentation des résultats en 2007) a été nommé président de Total, ce mercredi, à la suite du décès de Christophe de Margerie (à droite sur la photo). (Crédits : Reuters)
Après la mort brutale du PDG de Total Christophe de Margerie dans la nuit de lundi à mardi, le conseil d'administration du groupe a choisi mercredi de nommer Patrick Pouyanné directeur général sous la présidence de Thierry Desmarest.

Le premier groupe français a opté pour un duo afin d'assurer 'l'après Margerie". Patrick Pouyanné, qui dirige chez Total la branche Raffinage-Chimie, a été nommé directeur général du groupe, sous la présidence de Thierry Desmarest, a indiqué une source syndicale à l'AFP à l'issue d'un conseil d'administration mercredi 22 octobre.

Un peu plus tard dans la matinée, Total a confirmé l'information.

Thierry Desmarest "s'effacera ensuite pour que (Patrick) Pouyanné devienne PDG", a précisé la même source syndicale, suite au décès du patron du géant pétrolier, Christophe de Margerie, dans un accident d'avion en Russie. Renouvelé en 2012, le patron de Total n'avait pas désigné publiquement de dauphin susceptible de lui succéder.

La tradition de la nomination en interne

Polytechnicien et ingénieur du corps des Mines, Patrick Pouyanné, 51 ans, occupe le poste de directeur général de la branche Raffinage-Chimie chez Total depuis 2011. Thierry Desmarest, actuel président d'honneur de Total, ne pourra assurer la présidence du groupe que jusqu'à décembre 2015, où il aura atteint la limite d'âge (70 ans).

La tradition du géant pétrolier, qui choisit ses dirigeants en interne, a une nouvelle fois été respectée, conformément aux vœux des syndicats. Total, première entreprise française par ses bénéfices et qui compte 100.000 employés, affichait en 2013 un chiffre d'affaires de 189,5 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2014 à 17:27 :
En l'espace de quelques mois, c'est toute l'industrie de l'énergie qui est décapitée.
GDF suez, Areva, EDF, Total.
Que ce passe t-il ?
a écrit le 22/10/2014 à 14:47 :
Comme quoi! Comme on dit à chez nous à Guéret préfecture de la Creuse comme chacun le sait: "Le malheur des uns fait le bonheur des autres" Hé hé ^_^
Réponse de le 22/10/2014 à 15:54 :
Pas du tout mais il faut bien qu'une personne dirige l'entreprise .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :