Veolia "à la recherche de nouveaux marchés" pour l'après 2015

 |   |  272  mots
À Davos, j'ai eu un carnet de bal très rempli, en deux jours, j'ai rencontré 20 grands patrons pour enclencher une dynamique sur les services que Veolia peut leur offrir, a déclaré à l'AFP Antoine Frérot, le patron du groupe français.
"À Davos, j'ai eu un "carnet de bal" très rempli, en deux jours, j'ai rencontré 20 grands patrons pour enclencher une dynamique sur les services que Veolia peut leur offrir", a déclaré à l'AFP Antoine Frérot, le patron du groupe français. (Crédits : reuters.com)
Après avoir réalisé 70% de son chiffre d'affaires dans les pays développés et 30% dans les pays de l'Europe de l'est et les pays émergents, Veolia compte équilibrer la balance "à l'horizon 2020", d'après son PDG, Antoine Frérot.

Après une année 2015 axée sur la "transformation" du groupe, Veolia va lancer un "nouveau plan stratégique". Dans un entretien avec l'AFP en marge du Forum économique mondial de Davos, Antoine Frérot, le PDG du groupe français spécialisé dans le traitement de l'eau et l'énergie), explique les détails de ce plan

Réparti "sur 3 ans également, [il] aura deux volets, l'un visant à améliorer l'efficacité de l'entreprise, et l'autre concentré sur la croissance interne du groupe, avec la recherche de nouveaux marchés"

"Enclencher une dynamique sur les services que Veolia peut proposer"

L'objectif du groupe est d'arriver d'ici l'an 2020 à un équilibre entre la clientèle composée des collectivités publiques et celle des entreprises industrielles. Antoine Frérot ajoute :

"À Davos, j'ai eu un "carnet de bal" très rempli, en deux jours, j'ai rencontré 20 grands patrons pour enclencher une dynamique sur les services que Veolia peut leur offrir".

Le patron français a rencontré des industriels asiatiques, européens, des Etats-Unis, du Moyen-Orient, des "gens au top niveau", à qui il "faut proposer des choses qui leur font gagner de l'argent".

Miser d'avantage sur les pays émergents

En 2013, Veolia a réalisé 70% de son chiffre d'affaires dans les pays développés et 30% dans les pays de l'Europe de l'est et les pays émergents. Antoine Frérot ajoute :

"Notre objectif à l'horizon 2020 est d'arriver à 50% dans les pays développés et 50% dans les pays 'émergents', dont les pays d'Europe centrale et orientale."

Le groupe Veolia réalise environ 23 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Les résultats 2014 seront publiés le 26 février prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2015 à 14:36 :
ILS VONT SE FAIRE AVALEZ PART LES AMERICAINS CAR EN MATIERE D AFFAIRE ILS NE FONT PAS DE CADEAUX ? LE REVE AMERICAIN N EXISTE PAS POUR LES AUTRE ENTREPRISES ETRANGERES EN AMERIQUE ???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :