Areva et EDF trouvent un compromis à l'arraché

 |   |  359  mots
Nous avons veillé à préserver les grands équilibres financiers du groupe EDF, a commenté Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe, lors d'une conférence téléphonique
"Nous avons veillé à préserver les grands équilibres financiers du groupe EDF", a commenté Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe, lors d'une conférence téléphonique (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
EDF détiendra 51 à 75% de la branche réacteurs d'Areva, ce qui devrait rapporter 2 milliards d'euros au géant français du nucléaire. En grande difficulté financière, ce dernier réclame en parallèle une augmentation de capital de 7 milliards d'euros d'ici à 2017.

Publié le 30/07/2015 à 09:01. Mis à jour le 30/07/2015 à 10:16.

Après des mois de négociations et de tergiversations, EDF et Areva sont enfin tombés d'accord. "EDF et Areva ont signé le 30 juillet un protocole d'accord" qui prévoit notamment "un contrôle majoritaire" par le premier d'Areva NP, qui regroupe les activités de construction et de services aux réacteurs, a ainsi expliqué EDF dans un communiqué, à l'occasion de la publication de ses résultats semestriels.

Areva conservera "un maximum de 25%" de l'entité, tandis qu'EDF envisage in fine une participation "de 51% à 75%", avec "potentiellement la participation d'autres partenaires minoritaires", ajoute EDF. L'objectif est de réaliser l'opération "courant 2016", indique Areva dans un communiqué distinct.

Areva conservera 25% de l'activité réacteur

Cette cession, qui valorise l'ensemble de la division à 2,7 milliards d'euros, devrait donc rapporter quelque 2 milliards d'euros au spécialiste du nucléaire en grande difficulté financière.

Par ailleurs, Areva a confirmé qu'il aura besoin parallèlement d'une augmentation de capital "significative" pour combler ses besoins de financement d'ici à 2017, qu'il évalue à "environ 7 milliards d'euros".

Les grands équilibres financiers d'EDF "préservés"

"Nous avons veillé à préserver les grands équilibres financiers du groupe EDF", a commenté Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe, lors d'une conférence téléphonique, assurant que cette valorisation "est un prix juste" et "un prix attractif pour les partenaires industriels intéressés à rejoindre le tour de table".

L'ancien patron d'Holcim à la tête de l'activité réacteur

Le spécialiste du nucléaire Areva a par ailleurs annoncé l'arrivée de Bernard Fontana "à la présidence d'Areva NP". Ce dernier a a démissionné de son poste de directeur général d'Holcim, le 10 juillet.

Son arrivée est "envisagée au 1er septembre", a précisé Philippe Knoche, directeur général d'Areva, au cours d'une conférence téléphonique.

L'action d'Areva bondit de plus de de 6%

Les marchés ont salué le rapprochement entre EDF et Areva. A 9h58, l'action du géant du nucléaire bondissait de 6,63% à 8,85 euros.

Le titre d'EDF gagnait, quant à lui, 1,61% à 10h02, atteignant les 21,5 euros.

    Lire aussi >> Les résultats d'Areva et EDF

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/08/2015 à 6:49 :
Merci ane !!
a écrit le 31/07/2015 à 8:56 :
C’est sur que sur le papier et dans les médias, cela présente bien
Mais n’es pas un deal perdant-perdant ? Surtout pour EDF, car il n’est pas sur qu’ils aient réellement eu le choix, étant donné l'urgence de la situation.
Urgence théorique, ou relative, car on peut présumer que si l’on sait diriger une entreprise, on ne découvre pas du jour au lendemain un trou de plusieurs Milliards dans ses comptes. Surtout que dans ce cas, les administrations et circuits de décisions sont je présume multiples.
Étant donné les "casseroles" que se traine Areva, il n'est pas sur qu'ils ne plombent pas aussi les comptes d'EDF.
Encore la renaissance d’un ‘fleuron national » ?
(Fleuron = ornement qui représente une fleur)
a écrit le 30/07/2015 à 14:49 :
Ne chercher pas qui va payer quand on parle de l'état.!! Ce n'est pas les gros salaires des ex responsables mais pas coupables qui mettront la main au porte-feuille!!!
a écrit le 30/07/2015 à 14:11 :
Comme Martin Luther King, j'ai fait un rêve : J'ai rêvé d'une loi qui permettrait aux élus d'être personnellement responsables et sanctionnables face à leur incompétence, leur incurie, et les effets de décisions inappropriées qui pourraient leur être imputées. Tout comme moi je suis évaluée tous les ans par mon employeur, et payée en fonction de ma plus value. Voir éjectable si je fais des grosses bêtises. Mais ce n'était qu'un rêve. Nos politiques jouent avec l'argent qu'on met (forcés) à leur disposition tout comme les neo-bousicoteurs chinois...
a écrit le 30/07/2015 à 13:41 :
l'incompétence de Lauvergeon ne sera même pas sanctionnée.
Réponse de le 30/07/2015 à 16:19 :
je dirai mieux ,elle deja recasé ,car chez les PS plus la connerie est grosse ,plus vous avez de la promotion ,avec l'argent du contribuable bien sur "augmentation du prix du KW electrique!!
a écrit le 30/07/2015 à 11:03 :
Pas un mot sur l'EPR d'Olkiluoto qui devait commencer a me livrer du courant
le 1° juillet 2009, et sur les 5 1/2 milliards d'Euros de dépassement de coût de
ce réacteur !
a écrit le 30/07/2015 à 9:46 :
Tiens, notre élite dirigeante ne cherche pas à vendre AREVA à une société étrangère ?
Réponse de le 30/07/2015 à 10:15 :
Non ! ca ne vaut pas le coup ...tous les chiffres seraient public....! c'est un arrangement franco/français pour mieux camoufler ...l'incompétence d'Anne Lauvergeon ( à l'époque conseillère de Mitterrand....) et masquer le nombre de prétendants à la retraite anticipée et au chômage .......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :