Electricité : Cdiscount arrive sur le marché en cassant les prix

 |   |  403  mots
Les tarifs réglementés de vente d'électricité sont révisés tous les ans au 1er août. Ils sont calculés en additionnant les coûts de l'énergie, le coût d'acheminement de l'électricité et le coût de commercialisation.
Les tarifs réglementés de vente d'électricité sont révisés tous les ans au 1er août. Ils sont calculés en additionnant les coûts de l'énergie, le coût d'acheminement de l'électricité et le coût de commercialisation. (Crédits : REUTERS/Albert Gea.)
Le géant de vente en ligne veut brancher de nouveaux clients. En proposant une offre inférieure au tarif réglementé, Cdiscount pourrait bien faire des étincelles sur le marché de l'électricité.

Du fil à retordre pour Engie et EDF ? La plateforme de commerce en ligne Cdiscount (filiale de Casino) se lance jeudi dans la vente d'électricité, proposant une offre de 15% moins chère que le tarif réglementé, alors que les Français continuent de privilégier les fournisseurs historiques.

"En élargissant son offre au secteur de l'énergie, Cdiscount prend le parti de proposer une offre alternative véritablement moins chère", selon un communiqué publié jeudi.

Cdiscount Energie entend ainsi "changer durablement la donne sur le marché de l'énergie", libéralisé en 2017, mais encore dominé par les opérateurs historiques que sont Engie (ex-GDF Suez) dans le gaz et surtout EDF dans l'électricité.

"Les Français semblent mûrs aujourd'hui pour opérer un changement si les prix proposés sont plus compétitifs", selon le pionnier du e-commerce en France qui propose avec Cdiscount Energie une "offre sans engagement et sans limite de durée".

"Notre clientèle, ultra-connectée, est en permanence à l'affût d'offres innovantes et au prix le plus juste pour les produits et les services du quotidien", a souligné Emmanuel Grenier, Président de Cdiscount, cité dans le communiqué.

Objectif ? 2 millions de client d'ici à fin 2018

Avant Cdiscount, plusieurs nouveaux acteurs comme Direct Energie ou encore récemment Total ont lancé des offres d'électricité et de gaz à destination des particuliers. Mais EDF continue de distribuer du courant aux tarifs réglementés à près de 84% des ménages.

Engie a dit, de son côté, jeudi vouloir doubler le nombre de clients en électricité verte à 2 millions d'ici fin à 2018. L'an dernier, le groupe énergétique avait décidé de proposer en France uniquement de l'électricité verte pour tout nouveau contrat souscrit. Ce nouveau positionnement lui "a permis d'accélérer ses ventes d'électricité d'environ 15% sur la période, par rapport à l'an passé", selon un communiqué.

Les tarifs réglementés de vente d'électricité sont révisés tous les ans au 1er août. Ils sont calculés en additionnant les coûts de l'énergie (prix sur le marché de gros et prix du nucléaire historique), le coût d'acheminement de l'électricité (réseaux de transport et de distribution) et le coût de commercialisation.

Le site Cdiscount, qui compte plus de 9.000 commerçants partenaires, a réalisé un chiffre d'affaires de près de 3 milliards d'euros en 2016.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/10/2017 à 11:57 :
Pourquoi des écarts de prix du KWh ? C’est le principe de l’offre et de la demande que tous les secteurs d’activités gèrent au quotidien depuis des siècles.

C’est comme le prix des tomates, c’est plus cher quand la production est faible, quand ce n’est pas la saison ou en cas de forte demande, et inversement en cas de surproduction. D’autant plus que l’électricité ne se stocke que très peu et qu’il faut la consommer ou la passer en pertes. Pour les cas extrêmes on a même vu des consommateurs être payés pour consommer les surplus. Surtout que grâce aux énergies renouvelables le prix de revient chute et que cela devrait continuer, malgré que les réseaux et modes de consommation ne soient pas encore en phase.

C’est devenu une question de flux autant que de prix de revient et de négoce, puisqu'avec l’industrialisation on peut produire des tomates moins chères et que quand on en produit trop, elles ne valent plus rien. Pour constater ces écarts de valeur pour les tomates c’est : https://www.rnm.franceagrimer.fr/
Et pour l’électricité il suffit d’aller sur le site : http://www.epexspot.com/fr/. Où l’on voit clairement les écarts entre pays, entres tranches horaires, WE/semaine, jour nuit, été/hiver.
Et pour comprendre les enjeux et objectifs de ce marché : tout est expliqué en une phrase : https://www.epexspot.com/fr/epex_spot_se/fondamentaux_du_marche_de_l_electricite

Même si les producteurs ont beaucoup investi dans les centrales de production, les consommateurs vont systématiquement au meilleur rapport qualité/prix et ne s’inquiètent pas trop du devenir des producteurs ou de savoir si leur entreprise est bien gérée.
Sans compter les consommateurs qui produisent leurs propres tomates dans leur potager. J’en connais même qui offrent des tomates à leurs voisins, ce qui déstabilise d’autant plus le marché.

C’est là que ça se complique :
Si un producteur ne s’est pas équipé des meilleures technologies pour produire au meilleur rapport qualité prix, il ne peut survivre sur un marché concurrentiel.
On peut toujours le renflouer avec des aides, lui acheter la production à prix élevé, le former aux nouvelles technologies, lui éviter trop de concurrence, lui fournir de la main d’œuvre pas chère… tant qu’il vit confortablement et sans contraintes, pourquoi changer ?

Bien sur le secteur de l’énergie n’a rien à avoir avec la culture des tomates, il est beaucoup plus stratégique, tout comme les télécoms, l'informatique, l’aéronautique, l’armement, l’eau, l’air, les infrastructures,…
Par contre il y a des points communs : c’est la satisfaction des clients, la rentabilité et les capacités d’adaptation.

« L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas » pour rappel les objectifs de la Commission Européenne : https://ec.europa.eu/commission/priorities/energy-union-and-climate_fr)
On peut rajouter "ou celle que l’on produit soi même". A ce propos je vais aller planter des pommes de terre.
a écrit le 20/10/2017 à 18:41 :
reste a voir le cout de l abonnement
a écrit le 20/10/2017 à 11:59 :
Quand on vous annonce un prix plus bas, il ne s'agit que de la consommation !!!
Le prix de l'abonnement, des taxes, redevances etc lui reste inchangé. Avant de vous précipiter, regardez la répartition entre la consommation et les coûts fixes sur votre facture.
a écrit le 20/10/2017 à 9:15 :
"En proposant une offre inférieure au tarif réglementé"

D'une part cela veut dire que les tarifs règlementés sont les plus bas du marché donc si on laissait faire les privés on payerait notre électricité bien plus chère, d'autre part on connait la musique le contrat va durer trois ans pour après voir exploser sa facture.

Les milliardaires actionnaires ne sont pas là pour ne pas gagner beaucoup d'argent en très peu de temps, ils sont trop habitués maintenant.
Réponse de le 20/10/2017 à 16:11 :
Je ne vois pas en quoi proposer une offre inférieur au tarif réglementé entraine que les tarifs réglementés soient les plus bas du marché.
En période baissière, les tarifs réglementés sont généralement plus onéreux que le marché, par contre, en phase de hausse, la hausse du réglementé est plus lente.
Aucun rapport avec les milliardaires, aucun. Votre propos est absurde.
a écrit le 20/10/2017 à 0:55 :
Intéressant. Je vais tester. Pas,grand chose à perdre.
Leur site est aussi très bien et au moins français contrairement à leur rival us.
a écrit le 19/10/2017 à 20:51 :
Ce qui compte pour moi c'est qu'alors que tout augmente et va augmenter (Sncf,paquet de cigarettes,prix des timbres etc) ,en passant chez CDiscount, je gagne du pouvoir d'achat et que cela se fait en quelques clics . On est obligé de toujours chercher à baisser "nos charges incompressibles " vu la cherté du cout de la vie en France.Et comme EDF ne baisse pas ses tarifs mais au contraire les augmente...
a écrit le 19/10/2017 à 19:13 :
Le groupe Casino est déjà présent dans la production d’énergie à travers sa filiale GreenYellow. Il y a d’autant plus de cohérence pour la grande distribution de produire de l’énergie, qu’ils disposent souvent de grandes surfaces, de parkings et de bâtiments logistiques permettant d’implanter des centrales solaires. Etant donné leur importante consommation d’énergies en tous genres, beaucoup s’inscrivent déjà dans la recherche de la meilleure Performance Energétique et la négociation des meilleurs prix d'achat. Sans compter l’implantation de circuits de distribution dans des pays qui ne disposent pas toujours de la stabilité d’approvisionnement en énergie. En plus cela permet de réaliser des économies.
Par contre avec les 120 MWc installés (à vérifier) il n’est pas sur qu’ils couvrent l’équivalent de leur propre consommation ?
Ce n’est pas grave puisque le secteur de l’énergie est aussi et surtout devenu un métier de négociant et de revendeur.
Comme le signalaient d’autres commentaires, il faut espérer qu’ils améliorent (ou qu’ils créent) une relation clientèle viable. Autrement que par l’intermédiaire de leur site de vente en ligne « peu interactif ».
a écrit le 19/10/2017 à 17:52 :
Intéressant. Je vais tester.
a écrit le 19/10/2017 à 17:50 :
Très bien. Compte tenu de la possibilité de se désengager, je vais tester.
a écrit le 19/10/2017 à 16:45 :
Si leur SAV est identique à celui de leur magasin en ligne, sauve qui peut! Une vrai catastrophe.
Réponse de le 19/10/2017 à 18:10 :
A qui appartiennent les centrales et la majorité des éoliennes ? A EDF ...
EDF est obligé de vendre moins cher sont électricité à des groupes qui le revendent a des particuliers ...

Donc , si vous avez un problème , contacter EDF qui s'occupe des lignes et obligé le à réparer au plus vite !!!

Si EDF vous renvoie aux revendeurs ce qui serait logique ... Aller quelques mois a l'hôtel en attendant la réparation .
Réponse de le 19/10/2017 à 20:18 :
@Mais non ...
La distribution, c'est la filiale ErDF qui gère, pas EDF. Client d'un fournisseur alternatif (comme moi), vous n'avez aucun contact avec EDF. Séparer le producteur et le gestionnaire de distribution était une bonne idée mais imposée pour pouvoir ouvrir la concurrence. Vous ne construisez pas des autoroutes pour un unique constructeur automobile.
a écrit le 19/10/2017 à 14:00 :
Espérez que Cdiscount ait une meilleure organisation et un meilleur service après-vente, car ce doit être le champion des prélèvements surprise et non autorisés sur carte bancaire, alors, méfiez vous des factures!
a écrit le 19/10/2017 à 13:59 :
Vous pouvez avoir un prix bas mais aucune assurance de l'avoir en permanence que cela soit au niveau du courant électrique que des tarifs! Ce n'est plus un service public!
Réponse de le 19/10/2017 à 16:41 :
"aucune assurance de l'avoir en permanence" ? l'électricité passe par les fils de Mr tout le monde, le compteur géré par ErDF (sais plus s'ils ont changé de nom), pour le tarif, faut voir, garanti, ou pas, ...
On peut aller chez eux six mois puis aller chez un autre si les prix changent, c'est le nouveau qui s'occupe des formalités. Suis chez Ant*** et Direc** depuis qq années.
a écrit le 19/10/2017 à 13:31 :
même pas capable de vendre un petit article sans problème et il veut me vendre la lumière?
et quand il y a un problème (car il y en a toujours avec cdiscount) là il faut 3 euros la minute pour le service clients qui vous met en attente 40 minutes pour vous dire qu'il faut appeler un autre numéro...
quelle économie!
a écrit le 19/10/2017 à 13:21 :
Moi je paie moins de 4 euro ma bouteille de gaz de 12kg et ça me fait pour un mois et demi... au Maroc !.
Réponse de le 19/10/2017 à 18:16 :
Ma bouteille de gaz me sert pour me laver 1 douche par jour de 5 minutes et a cuisiner le week-end 1 heure , je suis célibataire , l'électricité pour le reste .

Ma bouteille me fait 1 mois et encore ...
J'espère que vous n'avez pas une famille de 5 personnes !!!
a écrit le 19/10/2017 à 13:20 :
Moi je paie moins de 4 euro ma bouteille de gaz de 12kg et ça me fait pour un mois et demi...
Réponse de le 19/10/2017 à 16:46 :
ma camping gaz de 450g environ est à 9€ la recharge, 25€ le conteneur, me semble (consigné mais pas remboursé). Les grosses bouteilles, sais plus.
Ceux qui ont des citernes sont prisonniers (tarif) de leur fournisseur, pour en changer il faut faire enlever la citerne pour mettre celle du nouveau = des frais. Pour chauffer , ça serait difficile d'avoir des bouteilles.
Le gaz pourrait coûter dix fois moins cher, ça sort tout seul. Mais on se servirait tous du gaz pour tout, cuisine, chauffage, éclairage....
a écrit le 19/10/2017 à 13:04 :
..et pour le gaz?? mais c'est toujours GDFet Enedis qui distribuent
Réponse de le 19/10/2017 à 16:50 :
GDF pousse son gaz dans les tuyaux, EDF le sien, Antargaz le sien, etc etc... Ça passe par le réseau général, géré par le gestionnaire indépendant des fournisseurs (Enedis ? GrDF), et le reste c'est de la comptabilité selon les quantités de chacun dans le mélange.
A Grenoble sais pas comment ça fonctionne, y a des fournisseurs locaux, ont-ils des tuyaux à eux pour ne pas se mélanger ?
a écrit le 19/10/2017 à 13:02 :
..et pour le gaz??
Réponse de le 19/10/2017 à 16:14 :
total spring a une offre

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :