François Hollande juge "légitime" l'entrée des Chinois au capital d'Areva

 |   |  270  mots
Pour François Hollande, Areva a besoin de partenaires et la présence de groupes chinois est stratégique compte tenu du marché local.
Pour François Hollande, Areva a besoin de partenaires et la présence de groupes chinois est stratégique compte tenu du marché local. (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
En déplacement à Pékin, le président français a justifié l'annonce d'une prise de participation de CNNC dans le capital d'Areva à l'occasion de sa recapitalisation.

François Hollande a jugé mardi qu'il était "assez légitime" d'associer des Chinois à une recapitalisation d'Areva, tout en affirmant que l'Etat français prendrait "lui-même ses responsabilités" dans cette recapitalisation.

"Nous souhaitions que les capitaux chinois puissent être dans Areva (...). Dès lors que la Chine est un partenaire, puisque nous construisons ensemble des centrales nucléaires, il était assez légitime de les associer à la restructuration" de l'entreprise, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Pékin.

Hier, un communiqué d'Areva confirmait ce projet de partenariat:

"La coopération envisagée par Areva et CNNC porte sur une possible prise de participation minoritaire de CNNC au capital d'Areva et sur une coopération couvrant l'ensemble des activités du cycle de l'uranium: mines, amont, recyclage, logistique, déconstruction et démantèlement".

Un protocole d'accord signé

Un protocole d'accord, signé à Pékin à l'occasion de la visite du président français François Hollande en Chine, s'inscrit dans le cadre de la déclaration conjointe des gouvernement français et chinois du 30 juin dernier sur la coopération des deux pays dans le domaine du nucléaire civil.

Areva et EDF avaient conclu à cette occasion plusieurs accords de coopération avec les groupes chinois CGN et CNNC, renforçant encore un peu plus la collaboration sino-française dans l'atome civil.

Avec CNNC (China National Nuclear Corporation), Areva avait notamment conclu un protocole d'accord pour développer une usine de traitement-recyclage des combustibles usés en Chine. Des négociations commerciales ont démarré cet automne sur ce projet estimé à 10-15 milliards d'euros.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2015 à 16:09 :
hollande qui ne veut rien réformer mais fait beaucoup d'affichage, se sert de tousles leviers possibles et dangereux pour tenter un brin de coissance.
il brade les bijoux de famille aux chinois tout comme il fait de la vente d'airbus avec transfert de technologie, on vend des airbus, demain on achètera des avions chinois...
a écrit le 03/11/2015 à 12:01 :
Ce n'est que le résultat des planches a billets Américaines et ce n'est pas fini, la Françe n'est plus un pays a défaut une provinçe ils ont bradés Alstom et maintenant Aréva, à qui le tour, et en monnaie de singe s'il vous plait. Scandaleux....
a écrit le 03/11/2015 à 11:22 :
c'est une haute trahison
ne pas chercher des excuses ce n'est pas la mondialisation
c'est brader l'ecconomie d'une nation
et le prochain sera air france je propose aussi de vendre la
fonction de chef de l'etat
a écrit le 03/11/2015 à 9:44 :
La braderie continue ... Quel scandale et manque de vision / lucidité de nos politiques qui cherchent uniquement des succès à court terme pour se valoriser, au détriment du long terme et des intérêts de la Nation....
a écrit le 03/11/2015 à 9:21 :
De combien parle-t-on en ce qui concerne la nécessaire recapitalisation d'Areva? 3 milliards? 5? plus? Est-ce nécessaire de procéder à vente à la découpe de ce groupe leader dans une industrie toujours croissante? On veut bien comprendre la nécessité d'être conciliant pour entrer sur le marché chinois..
a écrit le 03/11/2015 à 8:49 :
pour tenter de sauver la cop21 on brade la technologie nucléaire au 1er pollueur mondial. allez comprendre...
a écrit le 03/11/2015 à 8:44 :
Pas légitime mais indispensable depuis le désastre de la copine socialiste Lauvergeon. Les Chinois profitent. Normal.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :