Paris envisage de faire entrer des Chinois dans le capital d'Areva

 |   |  546  mots
Paris est prêt à faire entrer des investisseurs chinois dans le capital d'Areva
Paris est prêt à faire entrer des investisseurs chinois dans le capital d'Areva (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Areva est prêt à accueillir des groupes chinois à son capital, ce qui permettrait d'alléger la facture de sa recapitalisation pour l'Etat français, a déclaré le président du conseil d'administration du groupe nucléaire, Philippe Varin, au "Journal du Dimanche". Le ministère de l'Economie y est favorable.

Areva est prêt à accueillir des groupes chinois à son capital, ce qui permettrait d'alléger la facture de sa recapitalisation pour l'Etat français, a déclaré le président du conseil d'administration du groupe nucléaire, Philippe Varin, au "Journal du Dimanche""La Chine est incontournable pour Areva. C'est maintenant qu'il faut nouer des alliances, car elle est en croissance et a besoin de technologies", a-t-il expliqué. Areva a annoncé cette semaine la première étape d'un plan de sauvetage sous la forme d'un protocole d'accord avec EDF qui rachèterait jusqu'à 75% de son activité réacteurs.

L'opération, avec d'autres cessions et éléments de financement, vise à couvrir ses besoins à hauteur de 3,6 milliards d'euros pour la période 2015-2017, sur un total de sept milliards nécessaires. Areva estime qu'il aura besoin en outre d'une augmentation de capital "significative". L'Etat français, qui en détient 87%, a fait savoir qu'il prendrait ses responsabilités. Mais, selon le Journal du Dimanche, le ministère de l'Economie jugerait les demandes d'Areva trop élevées et miserait sur une injection de capital limitée à deux milliards l'an prochain pour couvrir la prochaine échéance de dettes de 1,8 milliard d'euros du groupe, en septembre 2016.

Des Chinois dans le capital d'Areva?

Dans ce contexte, le ministère serait favorable à l'arrivée d'investisseurs chinois dans la mesure où, "plus les Chinois investiront, moins la facture sera élevée pour la France", a précisé une source proche de Bercy citée par le journal. La recapitalisation pourrait alors se faire en deux temps, une opération menée par l'Etat l'an prochain, puis l'entrée des investisseurs chinois plus tard, les noms des électriciens China General Nuclear Power Corporation (CGN) et China National Nuclear Corporation (CNNC) étant avancés.

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a déclaré vendredi que des partenariats étrangers étaient envisageables pour Areva "s'il y a une pertinence sur le plan industriel ou stratégique". Toujours selon le JDD, CGN et CNNC, qui ont déjà un partenariat avec EDF pour l'EPR d'Hinkley Point en Grande-Bretagne, souhaitent investir dans la filiale réacteurs d'Areva, dont EDF va prendre le contrôle. Ils ont aussi manifesté leur intérêt pour investir dans les autres branches du groupe couvrant tout le cycle de l'uranium. "On est en mesure de leur proposer une alliance globale dans les mines, l'enrichissement et le retraitement", dit une source proche d'Areva citée par le journal.

Varin hésite entre un actionnaire chinois ou japonais

Philippe Varin, qui a déjà fait entrer le constructeur chinois Dongfeng chez PSA quand il dirigeait le constructeur automobile, a estimé qu'une "alliance capitalistique est une voie qui permet d'équilibrer une relation dans la durée". "Il faut que les actionnaires apportent quelque chose, comme le renforcement de liens commerciaux, en cohérence avec notre projet industriel", a-t-il souligné.

Mais le président d'Areva a déclaré qu'il n'est pas focalisé sur la Chine et que le japonais Mitsubishi, avec lequel le groupe a développé le réacteur Atmea, "est aussi important" comme partenaire. Le président de Mitsubishi Heavy Industries avait indiqué le mois dernier que son groupe étudierait "sérieusement" la possibilité d'investir dans Areva si la demande lui en était faite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/08/2015 à 20:38 :
"qui permettrait d'alléger la facture de sa recapitalisation pour l'Etat français"
Encore un vision à très court terme, pauvre France, pauvres décideurs!
Continuons à tout brader pour récupérer les bavures industrielles de grands patrons sous actionnariat d'état.
Alstom, cadeau de Sarko à Bouygues sans contreparties.
Avera avec la dame de Mitterrand, que ni Chirac, ni Sarko n'auront osé virer.
a écrit le 02/08/2015 à 16:18 :
A force de succès, l'état n'a plus de colonne vertébrale pour tenir à bout de bras ses champions français.
J'aurais dit non aux chinois hier.
Aujourd'hui je dis oui. Même à 100% chinois.
a écrit le 02/08/2015 à 15:48 :
il faut fusiller ces socialos BOBO pour haute trahison car laisser partir notre industrie nucléaire dans les mains des financiers étrangers c'est le début de la fin; Je me demande si les Français ne sont pas déjà lobotomisés car aucune réaction !
a écrit le 02/08/2015 à 15:24 :
On pourrait déposer le bilan de ce monstre crée par lauvergeon

Effacé les dettes exterieur effacé les conneries depuis 10 ans

a écrit le 02/08/2015 à 15:15 :
Merci qui, merci Atomic Anne. Comme pas mal d'autres de gauche ou de droite, elle ne sera pas sanctionnée pour sa gestion désastreuse (sans parler des magouilles d'Uramin) et elle continuera à pérorer en toute bonne conscience.
Les chinois y regarderont à deux fois, car on avait déjà essayé de leur fourguer Trekkopje et Imouraren.
Quand je pense que j'y ai passé quasiment la moitié de ma carrière dans cette boite, ça me fait beaucoup de peine et j'ai une pensée pour tous mes anciens collègues qui vont éponger une partie des déficits en étant soit virés, soit mis en retraite ou au placard, alors que la plus grande partie n'y est pour rien.
Mon seul espoir est que l'affaire Uramin aille à son terme et que les juges ne se dégonflent pas
a écrit le 02/08/2015 à 15:03 :
il vaut mieux un actionnaire japonais que des actionnaires chinois

et pourquoi pas leur revendre carrement AREVA un de nos fleurons déficitaires ...................puis la sncf la sncm .... on continue ..................
Réponse de le 02/08/2015 à 20:34 :
Vendre La S.N.C.F aux Chinois ! Excellente Idée.
Ainsi que La S.N.C.M
a écrit le 02/08/2015 à 12:02 :
A mon avis , même aller plus loin , c'est à dire au gouvernement cela permettrait d'avoir moins de taxes et impôts avec des idées nouvelles .Et de moins voir les mêmes se remplaçant tous les cinq ans pour de piètres réalisations .
a écrit le 02/08/2015 à 10:58 :
Grande braderie : La France vend ses fleurons nationaux (Alstom, Areva ...).
A quoi joue notre "élite" ? Nos gouvernants travaillent pour la France ou des intérêts autres ? A quand des condamnations aux pénales pour Lauvergeon et autres dirigeants ?
a écrit le 02/08/2015 à 10:27 :
On y est semble-t-il, on dirait que les politiciens français n'ont plus comme seule cartouche que tout vendre face à la déroute économique du pays dont ils sont tous responsables, par leur incurie et leurs idéologies de bas-étage.
a écrit le 02/08/2015 à 9:45 :
Les bonnes gestions de gens de gauche mènent toujours à la débâcle. Mme Lauvergeon propulsée par les socialistes confirme la règle. Maintenant, on s'étale grave car au passage, on a ruiné l'état par un système social ultra dépensier. La technologie de pointe française ira donc dans les mains de la finance chinoise.... Des discours moralisateurs, de grands principes humanistes affichés et au final : la ruine et le désespoir. C'était écrit.
Réponse de le 03/08/2015 à 9:25 :
La droite les a laissé à la manœuvre pendant 10 ans........et Sarkosy a vendu Alstom a bouygues.......sans vision de quoique ce soit........les dirigeants industriels de çe pays sont à mettre en cause sérieusement.....largement autant que les pouvoirs en place..... Quant à macaron, ex banquier d affaire, il est juste entrain de solder çe qui restait de l industrie en France.... Les déboires de pas viennent simplement d un manque cruel de stratégie commerciale et industrielle...... Et d un manque criant d investissement......bref, les malheurs de notre industrie viennent plus de l incompteence de ses dirigeant que des syndicats
a écrit le 02/08/2015 à 9:38 :
La France est à vendre ! Nous serons bientôt une colonie chinoise. Et le jour où la Chine décidera de rapatrier Areva en Chine ?
Réponse de le 02/08/2015 à 13:25 :
Les rôles s'inversent.
a écrit le 02/08/2015 à 9:32 :
et en plus la haute trahison des incompetents socialistes
qui vendent ce qui ne leur appartient pas
il doit y avoir referendum ou votation des francais
sur le pillage de l'industrie et le recherche francaise
a écrit le 02/08/2015 à 9:28 :
pas le choix faut bien trouver des milliards pour recapitaliser en faillite gérer par état
a écrit le 02/08/2015 à 9:24 :
Eh bien voilà : cela faisait trop longtemps (quelques jours ?) que l'élite dirigeante française ne parlait plus de vendre les entreprises stratégiques de notre économie nationale à l'étranger...
a écrit le 02/08/2015 à 9:12 :
Ouvrir des entreprises srategiques aux capitaux etrangers est un abandon majeur en terme de securité Nos gouvernants sont vraiment irresponsables ! envisage t'on de leur faire rendre compte de ces trahisons ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :