La France et l'Allemagne doivent "se préparer" à ne pas avoir de gaz russe demain" (Le Maire)

Face à la sidérante annonce du président Vladimir Poutine qui exige, cet après-midi dans un spectaculaire retournement de situation, que les acheteurs des pays étrangers "inamicaux" paient immédiatement (dès demain vendredi!) en rouble le gaz russe, la France et l'Allemagne ont immédiatement répliqué sans concéder un pouce de terrain. Mais la France et l'Allemagne doivent "se préparer" à ne pas avoir de gaz russe demain", avertit Le Maire.
À peine la conférence de Vladimir Poutine achevée, l'Allemagne et la France, par la voix de leurs deux ministres de l'Économie (Bruno Le Maire à dr. et Robert Habeck) qui se rencontraient aujourd'hui à Berlin, ont aussitôt rejeté ce jeudi les demandes de la Russie et répliqué en exigeant le respect des contrats signés.
À peine la conférence de Vladimir Poutine achevée, l'Allemagne et la France, par la voix de leurs deux ministres de l'Économie (Bruno Le Maire à dr. et Robert Habeck) qui se rencontraient aujourd'hui à Berlin, ont aussitôt rejeté ce jeudi les demandes de la Russie et répliqué en exigeant le respect des contrats signés. (Crédits : Reuters)

Hier soir et encore ce matin, Moscou envoyait des signes d'apaisement sur cette exigence d'un paiement en roubles des livraisons de gaz russe, exigence qui avait crispé considérablement les États-membres de l'UE, et notamment les plus dépendants à ce combustible.

Hier, la Russie parlait d'allègement des délais (Non, ce n'est pas pour tout de suite... les clients auront du temps pour passer au paiement en rouble), ce matin, c'était plutôt sur la "banalité" ou la facilité d'un paiement en roubles ("une simple opération de change"...).

Lire aussi 6 mnCoup de théâtre : Poutine fait volte-face et exige le paiement du gaz russe en roubles dès ce 1er avril

Passage au rouble sans délai ou arrêt immédiat des livraisons de gaz

Mais voilà que ce même jeudi, en début d'après-midi, Vladimir Poutine, dans un spectaculaire retournement de situation, annonce qu'il a signé un décret qui impose aux acheteurs des pays étrangers "inamicaux" de payer en roubles les livraisons de gaz naturel russe, et cela à compter de demain vendredi - bref immédiatement.

Et, s'ils n'obtempèrent pas, les contrevenants s'exposent à la suspension des contrats en cours...

France et Allemagne répliquent aussitôt par la fermeté

À peine la conférence de Vladimir Poutine achevée, l'Allemagne et la France, par la voix de leurs deux ministres de l'Économie qui se rencontraient aujourd'hui à Berlin, ont aussitôt rejeté ce jeudi les demandes de la Russie, expliquant qu'ils considéraient cette injonction de payer immédiatement en rouble comme une rupture de contrat inacceptable, et ajoutant que la méthode équivalait à du "chantage".

S'exprimant en conférence de presse, le ministre allemand de l'Économie Robert Habeck a déclaré qu'il n'avait pas encore vu de ses yeux ce nouveau décret signé par le président Valdimir Poutine, ajoutant que l'Allemagne était préparée à tous les scénarios, y compris un arrêt des flux de gaz russe vers l'Europe.

Lire aussi 4 mnLe refus de payer en roubles menace son approvisionnement en gaz russe, l'Allemagne déclenche son plan d'urgence

Lors de cette même conférence de presse, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a quant à lui invité la Russie à honorer « totalement et intégralement » les contrats qu'elle a signés.

"Les contrats prévoient une monnaie dans laquelle ces contrats sont exécutés, les contrats doivent être exécutés dans la monnaie dans laquelle ils sont prévus. Les contrats sont les contrats. Le G7 a été très clair", a insisté Bruno Le Maire.

Lire aussi 6 mnRefus du G7 de payer le gaz russe en roubles : "la Russie ne va pas fournir de gaz gratuitement, c'est très clair" (Moscou)

La France et l'Allemagne doivent "se préparer" à ne pas avoir de gaz russe demain" (Le Maire)

Si les experts doutent de l'intérêt de Moscou de couper le robinet de gaz, alors que celui-ci constitue aujourd'hui sa principale source de revenus, Vladimir Poutine s'est montré menaçant jeudi, accusant les pays européens qui passent outre ses exigences d'être prêts à "ignorer les intérêts de leurs propres consommateurs".

"Nous devons nous préparer à toutes les hypothèses", a reconnu Bruno Le Maire. "Il peut y avoir une situation dans laquelle demain (...) il n'y aurait plus de gaz russe donc c'est à nous de préparer ces scénarios-là."

La tentative de diviser les Européens par le gaz a échoué (Habeck)

La tentative de la Russie de diviser les alliés occidentaux en exigeant des paiements de gaz en roubles a échoué, a conclu jeudi le ministre allemand de l'Economie, Robert Habeck.

Lire aussi 6 mnL'Allemagne se dit prête à se passer du pétrole et du charbon russe d'ici fin 2022, mi-2024 pour le gaz

-----------

SANCTIONS RUSSES CONTRE LES DIRIGEANTS EUROPÉENS

La Russie a annoncé jeudi interdire l'entrée sur son territoire aux dirigeants européens et à la majorité des eurodéputés, en réaction aux mesures punitives visant Moscou pour son intervention militaire en Ukraine.

"Les restrictions s'appliquent aux plus hauts dirigeants de l'Union européenne, y compris un certain nombre de commissaires européens et de chefs d'organes militaires européens, ainsi qu'à la vaste majorité des députés du Parlement européen, qui font la promotion de politiques antirusses", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Cette mesure s'applique aussi à des responsables politiques de pays membres de l'UE, ainsi qu'à des personnalités publiques et des journalistes qui "ont soutenu les sanctions illégales contre la Russie, incité à la russophobie ou violé les droits et les libertés des populations russophones", a ajouté le ministère.

La diplomatie russe n'a pas publié la liste des personnes ciblées, mais a déclaré avoir informé la représentation européenne à Moscou de cette mesure.

"Nous réaffirmons que toute action hostile de la part de l'UE et de ses Etats membres continuera immanquablement de donner lieu à une riposte ferme", a souligné le ministère russe. Ces sanctions interviennent en pleine crise entre les pays occidentaux et Moscou depuis le lancement, le 24 février, d'une offensive militaire russe en Ukraine.

En réaction, le camp occidental, Etats-Unis et UE en tête, a infligé de lourdes sanctions économiques à la Russie, ciblant notamment le président Vladimir Poutine, son gouvernement et des oligarques. Mi-mars, Moscou avait déjà annoncé une interdiction d'entrée sur le territoire russe visant le président Joe Biden et plusieurs hauts responsables américains.

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 03/04/2022 à 16:54
Signaler
Bonjour, N'importe comment la France et l'Allemagne ou réciproquement ons intérêt à s'entendre si nous ne voulons pas faire le jeu des super puissance ( usa, Russie, Chine) .

à écrit le 02/04/2022 à 9:37
Signaler
Et du coup Poutine veut se faire payer en rouble dès maintenant ! Ah toujours aussi efficaces nos européistes ! ^^

à écrit le 01/04/2022 à 10:27
Signaler
Je n'y connais pas grand chose, mais il me semble que cela ne nous coûte rien de changer nos euros en roubles. Si c'est le cas, alors en refusant de le faire c'est nous qui fermons le robinet du gaz, pas eux.

le 02/04/2022 à 3:09
Signaler
Mieux vaut fermer le robinet du gaz russe que financer la croisade de Poutine qui coûtera à terme du sang et des larmes... françaises. Faut-il encore rappeler la complaisance historique française face au nazisme?

à écrit le 01/04/2022 à 9:55
Signaler
Heureusement nous allons pouvoir nous prononcer dans quelques jours pour changer l'équipe en place qui n'a d'autre but que de se (nous) vendre un peu plus aux USA!

le 01/04/2022 à 15:06
Signaler
Bien sûr, ce sont les usa déguisés en russe qui ont envahi l'Ukraine sans que personne ne leur demande. Vivez dans votre complot, laissez les adultes aller voter.

à écrit le 01/04/2022 à 9:25
Signaler
Comment se fait-il que les ambassades , consulats et autres n'aient pas encore déserté cette dictature ?

à écrit le 01/04/2022 à 0:10
Signaler
Bizarrement l'article ne rappelle pas le pourquoi de cette exigence Russe. C'est pourtant crucial, ou bien ça rendrait incongru la fermeté Européenne ? J'ai bien entendu la version de Poutine mais une analyse de notre coté n'est vraiment pas de trop.

le 01/04/2022 à 2:17
Signaler
C'est très simple, la banque centrale russe est proche de la faillite donc elle a besoin de vendre du rouble afin de refaire ses réserves de dollars US pour rembourser sa dette obligataire et payer les coupons associés.

le 01/04/2022 à 13:39
Signaler
C'était une demande aux journalistes. Votre analyse ne colle pas avec l'actuel cours du rouble.

le 01/04/2022 à 15:08
Signaler
Le cours du rouble actuel est fictif, il est celui déclaré par putine. Par contre si vous allez à Moscou et essayer de changer vos roubles contre de l'euro, bon courage pour les changer au taux en vigueur... Il y a le cours officiel et le cours réel,...

le 02/04/2022 à 2:57
Signaler
@Gisèle Il n'existe aucune corrélation entre le cours du rouble et l'état des réserves en devises étrangères dont le dollar US de la banque centrale russe. En effet, pour le moment le cours du rouble est soutenu par de prétendus réserves d'o...

à écrit le 31/03/2022 à 21:33
Signaler
En France nous n'avons pas de pétrole mais beaucoup (trop) de bouses dans nos campagnes selon le bon sens paysan! (cf. éleveurs de bovins)

à écrit le 31/03/2022 à 21:01
Signaler
Quel génie Pruneau Le Maire.. Quelle efficience, quelle vision, quelle anticipation.. on aimerait bien exporter ce genre d'article car nous en produisons à foison, le souci pour nous est que le produit intelligentsia franchouille ne rencontre pas son...

le 01/04/2022 à 0:25
Signaler
Dmitri Medvedev ne parlait peut-être pas en l'air, grâce à notre fine équipe, ça se rapproche...

à écrit le 31/03/2022 à 21:00
Signaler
Quel génie Pruneau Le Maire.. quel efficience, quel vision, quel anticipation.. on aimerait bien exporter ce genre d'article car nous en produisons à foison, le souci pour nous est que le produit intelligentsia franchouille ne rencontre pas son publi...

à écrit le 31/03/2022 à 20:40
Signaler
Et oui on prenner le Président Russe pour un fous , et avec tous les sanctions maintenant on es dans la merde , demain il coupe le gaze et après ses le pétrole qui va couper.. notre gouvernement vont mettre le pays a Sans ...

à écrit le 31/03/2022 à 19:51
Signaler
Ils sautent comme des cabris sur leurs chaises en n'ayant qu'un mot à la bouche : "sanctions, sanctions, sanctions !". C'était inutile de vouloir jouer aux bravaches : la guerre de Poutine en Ukraine ne nous concernait pas, sauf pour ce qui est des r...

à écrit le 31/03/2022 à 19:47
Signaler
Par pitié, empéchez Lemaire de parler. Une connerie chaque mot... il joue au caid mais n'a pas de carte dans son jeu et n'est qu'un porte parole de Macron. En attendant, l'Allemagne n'a plus de réserve et la France se garde bien de dire combien de jo...

à écrit le 31/03/2022 à 19:17
Signaler
Le palais de l'Elysée va t il couper le chauffage ? Brigitte va t elle devoir mettre un pull et acheter une couette à duvet d'oie ? La suite au prochain épisode !

le 01/04/2022 à 0:21
Signaler
L'idéal est qu'il n'y ait pas de suite pour eux au 24 Avril, si ce n'est au 10 Avril d'ailleurs vue comment ça se présente. Macron c'est la poisse permanente, n'importe ferait mieux, avec moins de blabla surtout.

le 01/04/2022 à 15:10
Signaler
Haha, vous préférez sans doute ZZZZemour, ou la le penne? Et bien, on se passera d'eux au palais

à écrit le 31/03/2022 à 18:33
Signaler
Bruno le maire voulait une guerre économique et financière totale contre la Russie. Aujourd'hui, il va enfin pouvoir enfiler son treillis.

à écrit le 31/03/2022 à 18:08
Signaler
Poutine va couper le gaz et le pétrole et les Européens vont pleurer! A force de chercher les ennuis, on les trouve.

à écrit le 31/03/2022 à 18:05
Signaler
Eh bien voilà : on va se passer de gaz russe ! Depuis le temps que ça nous démangeait d'afficher notre fermeté et de couper le cordon ombilical... Bon, évidemment, maintenant on est bien embêté et ça ne fait que commencer. Mais on est tellement fi...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.