Qatar : Alstom et Vinci remportent un contrat de 2 milliards d'euros

 |   |  324  mots
Le contrat a été signé lundi à l'Elysée en présence du président de la République François Hollande, à l'occasion d'une visite officielle de l'émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani. (Photo: Reuters)
Le contrat a été signé lundi à l'Elysée en présence du président de la République François Hollande, à l'occasion d'une visite officielle de l'émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani. (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)
Les deux groupes français finaliseront la construction du tramway de la ville nouvelle de Lusail, au nord de la capitale Doha.

Environ 2 milliards d'euros: telle est la valeur du contrat remporté auprès de Qatar Railways Company (QRAIL) par un consortium composé des français Vinci et Alstom, pour la phase finale de la construction du tramway de la ville nouvelle de Lusail, au nord de la capitale Doha.

Quatre lignes de tramway

Le contrat a été signé lundi à l'Elysée en présence du président de la République François Hollande, à l'occasion d'une visite officielle de l'émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, ont annoncé les deux groupes. 

Il prévoit la construction de 25 stations, d'un dépôt ainsi que de lots architecturaux et électromécaniques. Le réseau sera constitué de quatre lignes de tramway, dont l'une doit entrer en service en 2018 et les trois autres en 2020, a indiqué Vinci dans un communiqué.

7 kilomètres en sous-terrain

Vinci est notamment présent dans l'accord via QDVC, filiale à 51% de Qatari Diar et à 49% de Vinci Construction Grands Projets.

QDVC a déjà achevé les travaux de génie civil des premières phases de l'infrastructure de ce "métro léger", qui comprendra en tout 37 stations et 7 kilomètres en sous-terrain.

35 rames fournies par Alstom

Le groupe Alstom, dont la part du contrat s'élève à 750 millions d'euros, fournira 35 rames équipées d'une technologie sans caténaire, ainsi que l'alimentation électrique et les moyens de télécommunication et de contrôle, a précisé le géant français du BTP. Une option est prévue pour 32 rames Citadis supplémentaires, d'une longueur de 32 mètres, a indiqué Alstom dans un communiqué séparé.

Le président d'Alstom Transport, Henri Poupart-Lafarge, a commenté:

"Le projet du tram de Lusail confirme l'expertise de l'entreprise dans tous les domaines du ferroviaire".

"Cette nouvelle commande au Moyen-Orient démontre le succès de notre stratégie mondiale et les liens forts que nous avons tissés avec cette région", a-t-il souligné.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2014 à 14:59 :
Tout est dans le titre...
a écrit le 24/06/2014 à 13:24 :
Tout est dans le titre...
Réponse de le 25/06/2014 à 11:16 :
@ no,c'est Vinci Qatar le chef de file et pas Alstom.Alstom c'est un fournisseur et pas
le chef de file du projet.....On se prend toujours la bouche pleine d'annonces bidons....
C'est la tactique de Alstom.....et d'une certaine presse courtisane-soumise.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :