Etats-Unis : Vinci remporte un nouveau contrat de 134 millions d'euros

 |   |  225  mots
Le projet sera mené par Blythe Construction, filiale d'Eurovia (groupe Vinci) et prévoit aussi le démantèlement et la reconstruction de onze ponts et viaducs, ainsi que la réalisation d'un échangeur. | 0REUTERS
Le projet sera mené par Blythe Construction, filiale d'Eurovia (groupe Vinci) et prévoit aussi le démantèlement et la reconstruction de onze ponts et viaducs, ainsi que la réalisation d'un échangeur. | 0REUTERS (Crédits : reuters.com)
Le géant français du BTP doit construire un tronçon d'autoroute de 12 kilomètres, selon l'AFP. Un chantier sur lequel seront utilisés jusqu'à 50% de matériaux recyclés.

Après la Slovaquie, les Etats-Unis de nouveau. Le géant français du BTP Vinci a annoncé jeudi avoir remporté un contrat de 134 millions d'euros pour la construction d'un tronçon d'autoroute sur la côte Est.

Ce chantier, qui doit être lancé début 2015, pour une livraison en décembre 2017, permettra d'élargir un segment de l'autoroute I-85 en Caroline du Nord, avec la construction de quatre voies de circulation supplémentaires sur 12 kilomètres.

Un contrat de 440 millions d'euros en Géorgie

Il sera mené par Blythe Construction, filiale d'Eurovia (groupe Vinci) et prévoit aussi le démantèlement et la reconstruction de onze ponts et viaducs, ainsi que la réalisation d'un échangeur. Un chantier sur lequel seront utilisés jusqu'à 50% de matériaux recyclés, précise Vinci.

Un contrat qui vient s'ajouter à celui remporté en décembre 2013 par un groupement d'entreprises, dont Vinci. Un projet autoroutier visant à décongestionner le trafic autour d'Atlanta en Géorgie, qui doit être livré en 2018, pour un montant de 440 millions d'euros.

Un contrat de 255 millions d'euros en Slovaquie

Auparavant, fin mai, le Français avait annoncé avoir remporté en groupement un contrat portant sur la construction d'une nouvelle section de l'autoroute D3 dans le nord de la Slovaquie, pour un montant de 255 millions d'euros.  Le projet mobilisera environ 500 personnes sur trois ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :