Vallourec va supprimer 320 postes en France : premier plan social de l'ère Borne à Matignon

Le fabricant français de tubes sans soudures Vallourec a annoncé mercredi son intention de supprimer quelque 2.950 postes dans le monde, dont 320 en France, confrontant l'État à son premier plan social après la prise de fonctions d'Élisabeth Borne à Matignon.

1 mn

(Crédits : Charles Platiau)

Premier plan social pour Elisabeth Borne. Il s'agit de Vallourec. Le groupe français spécialisé dans les tubes métalliques sans soudure pour l'industrie du pétrole et du gaz a annoncé mercredi la suppression de 2.950 postes dans le monde sur plus de 17.000, dont 2.400 en Allemagne et 320 en France, en raison d'une réorganisation qui se traduira par la fermeture de certains sites, notamment celui de Saint-Saulve dans le Nord.

Vallourec a précisé que l'essentiel de ces suppressions de postes concerneraient l'Allemagne, où il n'a pas trouvé de repreneur "crédible" pour ses activités dont la mise en vente avait été annoncée en novembre. En France, la ligne de traitement thermique à Saint-Saulve va aussi fermer.

Impact positif sur l'Ebitda

Cette réorganisation, qui aboutira au transfert d'activités d'Allemagne vers le Brésil et au regroupement de toutes les activités européennes de filetage sur le seul site d'Aulnoye dans le Nord, devrait entraîner 2.400 suppressions de postes avec un impact positif de 130 millions d'euros sur l'Ebitda en année pleine. Vallourec va parallèlement "rationaliser (ses) frais généraux mondiaux", ce qui devrait provoquer 550 suppressions de postes supplémentaires.

En France, 65 postes seront supprimés au siège" de Meudon (Hauts-de-Seine) et quelque 250 postes le seront dans le nord de la France, qui se répartissent entre un peu moins d'une centaine sur le site de Saint-Saulve, une centaine de postes sur le site d'Aulnoye-Aymeries "et le solde sur le centre de services partagés que nous avons à Valenciennes", selon le PDG,  Philippe Guillemot nommé en mars.

 Vallourec s'attend désormais à une "augmentation significative" de son résultat brut d'exploitation (RBE) cette année, alors qu'il prévoyait auparavant simplement une "nouvelle augmentation".

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 20/05/2022 à 12:49
Signaler
Il paraît que la ré-industrialisation de la France a repris au cours du quinquennat 2017-2021. Si , si, c'est le duo Le Maire/Pannier-Runacher qui le dit, alors...croyons-les. Et encore rassurons-nous....les législatives ne sont pas encore derrière ...

à écrit le 19/05/2022 à 18:44
Signaler
ah bon? ah ben ca c'est inatendu!! personne 'aurait pu imaginer que quand on coule le petroel ya des plans sociaux..........en fait c'est aussi ridicule de penser que quand on interdit le diesel, va y avoir des plans sociaux diesel..........mais faut...

à écrit le 19/05/2022 à 13:40
Signaler
Cet article ne donne par la raison de ces suppressions d'emplois, contrairement à l'article du Figaro, qui explique bien que c'est parce que les coûts de production sont trop élevés en Europe Occidentale. Trop de normes + trop de charges = délocatisa...

à écrit le 19/05/2022 à 9:57
Signaler
Comment fait le concurrent italien Tenaris pour gagner de l'argent ? Moins de polytechniciens aux commandes, peut-être ? En tout cas, c'est difficile de comprendre le bain de sang social qui dure depuis des années chez Vallourec. Un gâchis francho...

le 19/05/2022 à 14:26
Signaler
je connais pas vallourec en particulier mais ils sont sur un marché declinant si on considere que le monde va se detourner du petrole (plus de nouveau forages -> plus debsoin de tubes vallourec). apres une autre societe peut faire des benef s ils sab...

à écrit le 19/05/2022 à 9:35
Signaler
Pour moi, les errements de cette société représentent l'image de l’arrêt de la recherche pétrolière, plus de forage donc moins besoin de tubages.. La société de l'après pétrole se réalise sous nos yeux..

à écrit le 19/05/2022 à 8:11
Signaler
Maintenant que les français ont réélu leur roi , on peut reprendre la casse industrielle.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.