LTDE

Dunkerque, capitale des énergies marines

 |   |  597  mots
(Crédits : Pixabay)
La ville de Jean Bart accueille, de mercredi à vendredi, le forum international consacré aux énergies marines et éoliennes offshore. Marc Lafosse, président de Blue Sign, société organisatrice de Seanergy, en dit plus sur le potentiel de ce secteur encore très largement sous-valorisé.

La Tribune de l'énergie : Quels seront, cette année, les temps forts de Seanergy ?

Marc Lafosse : La convention d'affaires réunit trois temps forts. Il y a tout d'abord le salon, avec environ 200 exposants réunis dans un espace 8 000 m². Nous avons des entreprises individuelles, des consortiums -notamment ceux mobilisés dans l'appel d'offres de Dunkerque pour l'éolien offshore-, des collectivités, ou encore des pavillons régionaux qui cherchent à présenter leur savoir-faire, comme la Bretagne, la Normandie, le Pays de la Loire, ou l'Occitanie. Nous avons aussi des pavillons internationaux, notamment cette année une très forte mobilisation des Belges. Le second temps fort est notre programme de conférences, qui colle toujours au plus près de l'actualité. En 2019, la thématique est l'éolien offshore ; nous aurons des témoignages internationaux, que ce soit à propos de marchés proches comme la Belgique ou les Pays-Bas, mais aussi sur ce qu'il se passe en Chine, avec un retour d'expérience d'EDF Renouvelable. Nous allons aussi beaucoup parler du stockage énergétique, qui concerne indirectement la filière énergies marines. On sait par exemple que l'Outre-Mer français regorge de sites isolés, où le stockage d'énergie -qu'il soit électrochimique, par hydrogène, ou par air comprimé- est aujourd'hui une question centrale. Enfin, le troisième temps fort consiste pour nous à optimiser le temps des participants, en continuant à développer le B2B.

LTDE : En quoi la ville de Dunkerque constitue-t-elle un pôle d'attraction pour le secteur des énergies renouvelables marines ?

M.L. : Elle est très bien positionnée sur le marché des énergies marines, notamment du fait de l'appel d'offres pour le parc éolien offshore, au large de Dunkerque, d'une capacité totale de 500 MW. Soit l'équivalent de la consommation domestique d'un département côtier français. Cela représente entre 40 et 60 éoliennes selon la puissance, la technologie évoluant très vite dans ce domaine. Neuf consortiums ont répondu à ce dialogue compétitif, dont nous aurons les résultats quelques jours après Seanergy. Ensuite, Dunkerque dispose de plusieurs entreprises de pointe, qui travaillent notamment avec le secteur des énergies renouvelables. Les visiteurs de Seanergy pourront ainsi effectuer des visites immersives sur des sites industriels, tels que celui de Dillinger, une entreprise allemande spécialisée notamment dans la fabrication de grandes tôles utilisées pour construire des flotteurs ou des mâts, notamment pour l'éolien et l'éolien offshore. Autre exemple : les chantiers navals Damen, qui construisent des bateaux spécifiquement pour l'aménagement de parcs éoliens offshore. Enfin, les infrastructures portuaires de nos voisins -notamment Belges- étant saturées, ils en cherchent sur les ports français, le plus proche étant celui de Dunkerque.

LTDE : Quel est aujourd'hui le potentiel des énergies marines en France ?

M.L. : Pour le projet d'éolien offshore au large de Dunkerque, on parle d'un contrat de 2,5 milliards d'euros, ce qui prouve que le marché français est très prisé. D'ailleurs, le président de la Commission de régularisation de l'énergie (CRE) a indiqué que la moyenne des offres proposées par les neufs consortiums se situait à 51 centimes d'euro du kWh. C'est une très bonne nouvelle, puisque cela prouve que cette énergie, en France, est au prix de marché. Cette technologie est arrivée à point et elle est très compétitive. Aujourd'hui, en France, l'objectif de la profession est d'atteindre 1 GW d'appel d'offres par an, en éolien offshore, jusqu'en 2028. L'éolien offshore représenterait alors 10% du mix énergétique français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :