LTDE

Ecojoko, l’assistant qui traque vos appareils énergivores

 |   |  537  mots
Le boitier conçu par l'entreprise Ecojoko permet d'analyser la consommation d'énergie des appareils électriques
Le boitier conçu par l'entreprise Ecojoko permet d'analyser la consommation d'énergie des appareils électriques (Crédits : capture d’écran ecojoko.com)
La jeune société Ecojoko a mis au point un assistant intelligent pour réduire la consommation d’énergie à la maison. Son boîtier et ses capteurs analysent en temps réel l’énergie consommée par chacun des appareils électriques du foyer.

Les nouvelles technologies sont toujours plus nombreuses à venir assurer le confort des Français au sein de leur logement. L'une d'entre elles était présente lors du denier CES Unveiled Paris, fin octobre, sorte de répétition générale pour les start-up françaises avant le grand CES de Las Vegas début janvier.

Ecojoko y présentait son assistant intelligent, à même de réduire la facture énergétique des ménages. Le dispositif, qui s'appuie sur l'intelligence artificielle, se compose d'un boîtier que l'on pose sur le compteur électrique. Il est relié à un autre, à poser lui dans la maison, qui indique la consommation d'énergie en temps réel grâce à une petite aiguille (mesure en Watt).

Une seconde aiguille précise cette fois la progression en termes de baisse d'énergie consommée par rapport à une semaine antérieure donnée.

Ecojoko se distingue en ce qu'il ne se centre pas uniquement sur le chauffage mais sur tous les appareils électriques de la maison : « A partir du signal électrique total, on regarde la signature des appareils, ce qui nous permet de remonter à la consommation de chacun », précise son créateur.

Autant d'informations précieuses transmises du boitier au smartphone de son propriétaire. Ecojoko mise aussi sur une installation facile, et cet écran qui lui permet « d'être vraiment présent au sein de la famille, qui peut voir la bonne action à accomplir d'un simple coup d'œil ».

Haro sur la veille

Grâce à cette gestion optimisée de la consommation des appareils électriques de la maison, la facture d'énergie du foyer pourrait être réduite jusqu'à 25% sur l'année. Soit environ 500 euros économisés sur la note finale annuelle.

Il ne fait aucun doute que tous les Français souhaitent réduire leurs factures d'énergie. Pour Laurent Bernard, ce qui coince, « c'est la nécessité de travaux coûteux et rentables plusieurs années après ». D'où la volonté de créer un objet connecté « qui permette de baisser tout de suite de 25% la consommation d'électricité en la suivant en temps réel et en étant accompagné pour faire les bonnes actions ».

Cible notamment : les appareils restés en veille. Une activité moins « visible », mais une activité quand même. Selon l'Ademe, les veilles pèsent pour environ 80 euros sur la facture annuelle d'électricité des Français !

Pour faire face, Ecojoko indique aussi leur consommation. De quoi sensibiliser aux bons gestes. « Nous tâchons d'être extrêmement précis sur les conseils et actions que l'on préconise », insiste Laurent Bernard.

Une première version tourne depuis environ un an dans une vingtaine de maisons et d'appartements tests.

La solution devrait être commercialisée au début de l'année 2018. L'ambition, à court terme, est d'établir des partenariats avec des fournisseurs d'électricité.

Chez Ecojoko, on y croit dur comme fer. « Aujourd'hui, plus personne ne dit que la transition écologique n'est pas une priorité, constate Laurent Bernard. Les gens ont pris conscience de l'intérêt qu'ils ont à faire baisser leur empreinte écologique. Lorsqu'on leur fournit le bon produit avec les bons usages, il n'y a pas de raisons que cela ne fonctionne pas. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2017 à 16:10 :
Mon lave linge éteint consomme 6W, d'après ma prise mesureuse, je coupe au tableau électrique le sectionneur dédié quand pas besoin. Plus facile que de mettre une prise à interrupteur, la salle de bain n'est pas immense. Un peu, 365j par an, ça finit par faire.
Ma VMC d'origine me coûtait 100€/an en électricité, pour faire du vent, 20% de ma facture électrique, y a plus d'un an en ai acheté une économe (conso divisée par 5) chère mais qui sera amortie en 3 ans 1/2, Direct*** m'a remboursé cette année le trop perçu preuve que ça "marche".
La problématique est de déterminer la consommation de chaque appareil, voir comment on peut agir, ou pas.
J'ai regardé les prix nets du kWh de ma facture en 2013 - 2017 et essayé de trouver une courbe qui suit la tendance (grâce à un logiciel). A consommation fixe, si ça continue de la même façon, la facture 2013 aura doublé en 2022 (à TVA inchangée).
La seule chose qui reste à améliorer, c'est la chaudière gaz, elle consomme 150W en permanence quand l'eau circule pour chauffer sol/radiateurs, même à consigne nulle de température. 150W oct-avril, ça en fait de l'énergie ! (mais constante, pas de pic)
a écrit le 22/11/2017 à 11:12 :
Cela fait le travail qu' aurait pu faire un compteur intelligent ?
Que cela intéresse les clients parait normal, mais sans vouloir faire un procès d'intention, quel est l’intérêt pour un fournisseur de moins vendre ?
Réponse de le 01/12/2017 à 15:05 :
Bonjour,
Le marché de l'électricité est de plus en plus concurrentiel. L'intérêt pour un fournisseur est de pouvoir proposer des offres innovantes pour séduire de nouveaux clients !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :