LTDE

La conférence européenne sur le photovoltaïque mise sur l'innovation

 |   |  341  mots
(Crédits : Marina Lohrbach)
La 36e Conférence européenne sur l'énergie solaire photovoltaïque (PVSEC) se tient à Marseille jusqu’à vendredi. Avec, en tête des préoccupations, l'innovation pour permettre au secteur d'entrer dans une nouvelle ère.

Le choix de Florence Lambert, directrice du CEA-Liten, comme présidente de la 36e conférence européenne sur l'énergie solaire photovoltaïque envoie un symbole fort. Première femme appelée à diriger cet événement majeur du secteur, la grenobloise est aussi une scientifique engagée dans l'innovation au service de la transition énergétique. À la tête du plus grand laboratoire français pour les technologies nouvelles et les nanomatériaux depuis 2013, elle milite pour une approche globale de la question du solaire dans le cadre des réseaux intelligents. De quoi donner une teinte très « smart » au PVSEC 2019.

Parmi les chantiers pointés du doigt par la directrice de l'événement, l'amélioration des technologies photovoltaïques, notamment en termes de rendement des cellules et de durée de vie des modules. Ce thème, tout comme celui de solutions de stockage, sera notamment évoqué lors des conférences tout au long de la semaine.

Lire aussi : Photovoltaïque : en 2018, le marché européen a redressé la barre

La filière française à l'honneur

Pas moins de 950 événements (conférences, ateliers, salon) auront lieu lors de ces rencontres. Parmi eux -présence à Marseille oblige- une large place sera accordée aux projets mis en place par la France dans le domaine offshore. Une belle vitrine pour des initiatives comme celle d'Akuo Energy qui vient de mettre en service sa gigantesque centrale flottante de 17 hectares à Piolenc, dans le Vaucluse, et qui pourra ainsi démontrer son savoir-faire auprès des chercheurs et des industriels du secteur.

Enfin, les thèmes de l'éco-conception et du développement durable seront abordés à travers des conférences et un coup de projecteur sur la démarche de l'éco-organisme PV Cycle. Une délégation visitera l'unité de traitement de panneaux photovoltaïques usagés de Rousset, un site doté d'une technologie unique en France. De quoi nourrir les réflexions des quelque 2 000 participants présents à Marseille cet automne.

Lire aussi : Énergies renouvelables : combien d'emplois à la clé ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :