Ventes de Noël : +5% aux Etats-Unis, -5% en France, la faute à la neige

Les Américains ont bravé la neige et le froid pour venir consommer et dépenser dans les magasins avant les fêtes. On ne peut pas en dire autant des Français.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Le contraste de la tendance des ventes de Noël est net de part et d'autre de l'Atlantique. Aux Etats-Unis, où la croissance repart nettement même si elle est un peu moins forte qu'attendu, les consommateurs sont au rendez-vous.

Selon une étude de SpendingPulse, filiale de MasterCard, leurs dépenses (hors automobiles) ont progressé de 5,5% par rapport à l'année dernière. Du mieux par rapport aux 3,6% de 2009 et surtout au net recul de 2,3% de Noël 2008, en pleine crise des subprime, ces crédits immobiliers à haut risque qui ont fait plonger l'économie américaine et mondiale.

Le Conseil international des centres commerciaux (ICSC) confirme la tendance et prévoit une hausse d'au moins 4% des ventes pour les commerces américains sur la période novembre-décembre, soit le meilleur chiffre "au moins depuis 2006". Un pic à 4,8% a même été enregistré la semaine de Noël.

SpendingPulse souligne que "la période des fêtes de 2010 est marquée par la forte croissance de l'habillement, et la force confirmée de l'e-commerce. Nous avons aussi connu un retour remarquable des dépenses dans des articles onéreux, illustré par la solide croissance de la bijouterie, du luxe et même de l'ameublement". Petite déception à l'inverse du côté  de l'électronique avec une hausse limitée à 1,2% sur un an.
 

Le froid et la neige n'ont donc pas entamé la célèbre fièvre consumériste américaine. Ils ont même dopé les ventes d'habillement, en croissance à deux chiffres.

La France ne peut pas en dire autant. Selon certains, c'est même cette météo très hivernale qui aurait dissuadé certains consommateurs de se rendre dans les magasins. Le résultat est là : un recul de 5% sur cette période de Noël selon La Grande Récré et JouéClub.

Un vrai sujet d'inquiétude puisque un tiers des ventes de l'année se font à ce moment là. Mais le retour à un temps plus clément entre Noêl et le Jour de l'An font espérer un regain d'activité aux professionnels qui pouvaient déjà compter sur un bon mois de novembre.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 29/12/2010 à 18:19
Signaler
Faute à la neige ? Dans quel monde vivez-vous ? On ne veut plus dépenser son argent pour des bêtises. Voila tout.

à écrit le 29/12/2010 à 17:33
Signaler
la neige on veut bien mais cela ne fait pas tout il faut penser a la crise et au chomage on sera plus pres de la veritee,les gens pensent d'abord a se chauffer et a manger ( les fanfreluches ) cela passe apres s'il reste de la monnaie avec toutes le...

à écrit le 29/12/2010 à 15:16
Signaler
Quelle myopie ! C'est d'abord et avant tout la crise économique qui explique ce recul. Et c'est logique quand on frôle les 4 M de chômeurs officiels, que la part de l'emploi précaire augmente, que les salaires à l'embauche baissent... Faut-il continu...

le 07/01/2011 à 8:54
Signaler
vous avez une vision réaliste ! perso j'aide mes enfants et je préfère leur offrir un bon menu , des victuailles pour leurs dimanches et aussi un chèque pour leurs soldes de janvier ..... j'ai beaucoup dépensé dans des achats de produits naturels et ...

à écrit le 29/12/2010 à 11:47
Signaler
Je pense que ce n'est pas le mauvais temps qui a dissuadé les français de dépenser, mais plutot leur prudence qui dans les temps qui courent(sans jeu de mots) les incite à épargner. On ne peut leur donner tort.

le 29/12/2010 à 12:59
Signaler
tout à fait d'accord avec toi Gilette, le mauvais temps n'explique pas tout !

le 07/01/2011 à 8:56
Signaler
les magasins débordent de cochonneries chinoises et je n'ai même pas envie d'y mettre les pieds ....je préfère voyager quand je le peux - pour moi la société de consommation on jette, on rachète c'est bien fini....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.