Rueducommerce annonce son retour aux bénéfices

 |  | 306 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Dans un entretien à La Tribune, Gauthier Picquart, pdg de Rueducommerce.com, estime être en mesure de revenir dans le vert au cours du deuxième semestre de son exercice 2010-2011.

Rueducommerce.com a bouclé le troisième trimestre de son exercice 2010-2011 sur un volume d'affaires de 124,4 millions d'euros, en recul de 8,9% par rapport au troisième trimestre de l'exercice 2009-2010.

Le site né sur le marché de la vente en ligne de produits high-tech a essuyé une baisse de chiffre d'affaires de 15,8% sur son métier historique. Gauthier Picquart, son pdg, impute ce repli à un Noël prudent. "Nous avons choisi de ne prendre que les commandes rentables", explique le patron du site coté sur le compartiment C de NYSE Euronext Paris. Rueducommerce a préféré vendre des ordinateurs plutôt que des appareils photo réflex numériques, produits très bataillés en prix par ses concurrents et dont les marges s'érodaient.

Cette contre-performance n'inquiète guère Gauthier Piquart. Le pari de Rueducommerce de se tranformer en galerie marchande fait mouche, assure-t-il.Il fédérère aujourd'hui l'offre de 500 marchands, dont Grobill, Mister Auto, La maison de Valérie et Discounteo, spécialiste en électroménager.

Au troisième trimestre clos fin décembre 2010, les ventes de ses partenaires ont bondi de 62,3%. Sur neuf mois, elles affichent une croissance de 74,6%. Les commissions de porteurs d'affaires que le site touche ne sont toutefois pas encore en mesure de compenser la perte d'activité de la vente de produits high-tech. "Mais nous irons vers une croissance plus rentable", fait valoir Gauthier Picquart.

Le site annonce ainsi être en mesure de renouer avec les bénéfices au second semestre 2010-2011, après des pertes nettes de 2,4 millions d'euros au premier semestre (dont 2 millions consacrés à un plan social). "Nous allons dégager un résultat largement positif", affirme Gauthier Picquart. Du coup, le patron affirme être en mesure de renouer avec les opérations de croissance externe au cours de l'exercice 2011-2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :