Casino impose ses hommes au conseil de GPA

 |   |  470  mots
Jean-Charles Naouri Président-directeur général groupe Casino
Jean-Charles Naouri Président-directeur général groupe Casino
Jean-Charles Naouri a choisi trois personnalités brésiliennes pour siéger au conseil d'administration de Grupo Pao de Açucar dont prendra le contrôle le 22 juin. Le monde brésilien des affaires s'interroge sur sa capacité à maintenir GPA au firmament.

Casino a sélectionné ses trois candidats. Le groupe présidé par Jean-Charles Naouri a choisi trois personnalités du monde économique et politique du Brésil pour les proposer au conseil d'administration de GPA, distributeur brésilien dont il va prendre le contrôle, le 22 juin, lors de l'assemblée générale de ses actionnaires. Il s'agit de Eleazar de Carvalho Filho co-fondateur de Virtus BR Partners et ancien directeur général de Unibanco, de Luiz Augusto de Castro Neves, président du Centre Brésilien des relations internationales, ancien ambassadeur du Brésil au Japon et, enfin, de Roberto Oliveira de Lima, ancien directeur général de Vivo, leader brésilien de la téléphonie mobile, et ancien membre de la filiale d'Accor au Brésil. « Toutes sont des personnalités fort reconnues au Brésil », souligne à Paris le porte-parole du groupe français.

Eviction d'Abilio Diniz

Soumises à l'aval de l'assemblée générale des actionnaires de GPA le 22 avril, ces nominations permettront à Casino de contrôler le conseil d'administration du groupe d'Abilio Diniz. Ces nominations découlent de l'exercice de l'option de prise de contrôle de Wilkes, holding de contrôle du distributeur brésilien. L'opération est officielle depuis mi-mai et menée conformément aux accords signés entre Casino et GPA en 2005. Toujours le 22 juin, lors de l'assemblée générale de Wilkes, Jean-Charles Naouri deviendra président de son conseil d'administration. A cette date, le groupe Casino deviendra alors l'actionnaire de référence de GPA.
Viendra ensuite la modification de sa gouvernance. C'est-à-dire en clair la dilution du clan Diniz au sein du conseil d'administration de GPA. Il sera alors composé de 15 membres, contre 14 aujourd'hui. Huit d'entre eux auront été désignés par Casino. Trois (contre 5 actuellement) administrateurs représenteront les intérêts d'Abiolio Diniz que Jean-Charles Naouri a précisément évincé du conseil d'administration de Casino de l'assemblée générale des actionnaires réunis à Paris le 11 mai.

Un groupe lié à la personnalité d'Abilio Diniz

Au Brésil, ces modifications soulèvent des interrogations. « Pao de Açucar fait partie de ces entreprises très liées à une personnalité », a observé Flavio Barros, gérant du fonds Grau Gestao de Ativos à Sao-Paulo, dans des propos rapportés par l'agence Reuters. Dès lors, le monde brésilien des affaires s'interroge sur la capacité de Casino à maintenir GPA dans la position de leader de la distribution alimentaire au Brésil, devant ses challengers étrangers, le français Carrefour, l'américain Walmart et le chilien Cencosud. Et ce malgré le recul que prendra Abilio Diniz, figure du monde des affaires et architecte du succès de cette enseigne de supermarchés. GPA vise 8% de croissance en 2012, après 46% en 2011 et 38% en 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :