Dans le rouge, Darty réduit la voilure

 |  | 554 mots
Lecture 3 min.
En France, Darty fusionne ses services après-vente, sans licenciement.
Le distributeur d'électroménager affiche une perte de 313,9 millions d'euros sur son exercice clos fin avril 2012. Darty va fermer quatre magasins en Italie. Le distributeur veut renégocier tous ses baux partout en Europe.

Kesa essuie un gros grain. Le distributeur britannique, qui fin juillet changera de nom pour s?appeler Groupe Darty, est tombé dans le rouge au cours de l?exercice clos fin avril. Son résultat net courant a chuté de 42%. Il affiche des pertes de 313,9 millions d?euros pour l?exercice 2011-20121 marqué par la cession de Comet, sa filiale britannique déficitaire, pour deux livres symboliques à une société d?investissement OpCapita. Retraitées de cette cession, ses pertes s?établissent à 39,7 millions d?euros, contre 51,1 millions d?euros de bénéfice dégagé sur l?exercice 2010-2011. Sa marge s?est contractée de 1,2 point à 1,7%, contre 2,9% fin avril 2011. Résultat : le groupe a divisé par deux le montant de son dividende à 3,5 cents. Et, à la Bourse de Londres, cotation que le groupe devrait prochainement délaisser pour Paris, le titre Kesa a littéralement plongé. A la mi-journée, il se négociait 50,38 pences, soit un recul de 8,81%.

Transfert de magasins en France

Rien n?est venu rassurer les investisseurs. Pas même les mesures de restructuration annoncées. Après un recul de 2% des ventes en 2011, à 4,025 milliards d?euros, quasiment tous les pays Darty sont mis à la diète. « Les conditions de marché se sont durcies dans toute l?Europe et les perspectives macroéconomiques restent incertaines », explique Thierry Falque-Pierrotin, directeur général. En France ? 70% de son activité grâce à 229 magasins - le résultat d?exploitation a chuté de 28,4%. Les ventes du leader du marché de la distribution d?électroménager se sont contractées de 4,2%, à 2,79 milliards d?euros. L?enseigne vient de changer de directeur général. Bruno Crémel a remplace Hervé Skornik. « Darty va optimiser son back-office, fusionner ses services après-vente et transférer ses magasins jugés peu performants », a dévoilé Thierry Falque Pierrotin, tout en précisant n?envisager « aucune fermeture, ni licenciements ».

Le marché espagnol en chute de 15%

En Italie, la remise à niveau sera plus sévère. « Le marché a chuté de près de 10%. Darty a perdu 10% de chiffre d?affaires au premier semestre et 4% au deuxième. C?est le pays dans lequel nos pertes d?exploitation se sont le plus creusées », indique Thierry Falque-Pierrotin, sans toutefois chiffrer le montant de ses pertes. Darty va y fermer 4 magasins cet été, après 5 en 2011. En un an, l?enseigne aura alors réduit de près d?un tiers son réseau de magasins (20 magasins à terme). En Espagne, dans un marché où les ventes de produits d?électrodomestique ont chuté de 15%, Darty adopte une stratégie tout autre. Certes, l?an dernier, le groupe a fermé cinq magasins, « les petits », précise Thierry Falque-Pierrotin. Mais, cette année, Darty en ouvrira trois autres « dans de meilleures zones de chalandise ».

Pression des prix
Le groupe aux 485 magasins est en pleine tempête. L?accalmie n?est pas annoncée. « Cette année, le marché restera difficile, sous la pression des prix », convient Thierry Falque-Pierrotin. A tel point que l?enseigne espère le faire comprendre à ses bailleurs. Par tous les moyens, Darty compte améliorer ses comptes d'exploitation. « Nous allons renégocier nos baux dans toute l?Europe, à la baisse, dès que nous le pouvons », avance Thierry Falque-Pierrotin. Voilà les Unibail-Rodamco, Klépierre et autres Altarea-Cogedim prévenus.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/06/2012 à 16:27 :
Falque-Pierrotin est-il l'homme de la situation?
a écrit le 20/06/2012 à 16:17 :
Pour finir d'écrouler Darty, il faut mettre comme président l'époux de la fille Darty, jean Sarkozy. !-)
a écrit le 20/06/2012 à 16:13 :
Difficile d'acheter dans un magasin,sans vendeurs et les rares qui font l'effort de vous repondre son incompetent
a écrit le 20/06/2012 à 15:41 :
le nombre de vendeurs chez darty est hallucinant ,il ne faut pas s étonner que darty est dans le rouge!
Réponse de le 20/06/2012 à 16:19 :
Chez Darty, il n'y a pas beaucoup de vendeurs, il y a essentiellement des stagiaires non payés, et donc des esclaves. Raison pour laquelle nous fuyons Darty, nous n'avons pas vocation à encourager l'esclavage.
Réponse de le 23/06/2012 à 12:51 :
Ce n'est pas tout à fait exact @Stagiaires esclaves, toutes les enseignes utilisent des stagiaires qui seront par la suite souvent leurs nouveaux employés. Il se trouve cependant que les embauches dans certaines chaînes sont rares, il s'agit donc de choisir son stage avec pertinence et sur ce point malheureusement la tendance est de le faire dans les gros "machins" qui fera bien -pense-t-on- sur le CV. Par ailleurs cette question de la non rémunération des stages est de la responsabilité des organisations étudiantes dont l'incurie est probante. Darty pratique donc comme tout le monde. Par contre la société met en place des spécialistes d'appui qui ne travaillent que les jours de pointe et son considérés comme des prescripteurs : ils renseignent mais ne réalisent pas l'acte de vende réservée aux vendeurs maisons à temps plein. ces spécialistes sont mobilisables sur un simple coup de fil. Darty à l'anglaise va probablement fermer, c'est lza tendance naturelle.
a écrit le 20/06/2012 à 14:52 :
C'est peut être le rouge du tapis dont parle Cameron, ces anglais de Darty vont rentrer chez eux alors ? Il faudrait lui demander.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :