Danone s'impose un avertissement sur résultats

 |  | 246 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe français révise à la baisse ses prévisions de résultat opérationnel sur l'exercice en cours. En cause, l'Espagne et la hausse des matières premières.

Danone révise à la baisse ses prévisions de résultats. Le groupe agroalimentaire table désormais sur une baisse de 0,5 point de marge opérationnelle en 2012. En février, il y a quatre petits mois, Danone prévoyait de conserver une marge opérationnelle stable en 2012, par rapport à celle de 2011 (14,72 %, en hausse de 0,2 point). Mais Danone se voit contraint de réviser ses prévisions en raison de l'une inflation des matières premières plus élevée que prévue. Le prix du lait, du sucre et des packagings obèrent son compte de résultat. En 2012, cette hausse de prix devrait se situer entre 5 % et 10 %.

Dégradation rapide

L'Espagne taraude aussi Danone. Dans ce pays qui a renoué avec la récession au premier trimestre 2012, le groupe présidé par Franck Riboud dit faire "face [...] à un contexte de consommation en dégradation rapide et significativement plus forte qu'atttendue". Danone réalise aujourd'hui 38 % de ses ventes en Europe de l'Ouest. Pour autant, le groupe conserve deux autres objectifs dévoilés en février. A savoir : un chiffre d'affaires en progression de 5 % à 7 % en données comparables et une génération de cash-flow de 2 milliards d'euros. Danone qui réalise 51% de ses ventes mondiales dans les pays émergents espère profiter du dynamisme de la consommation au Mexique, en Indonésie, Chine, Russie et au Brésil. Danone table aussi sur les Etats-Unis, marché où il a réalisé 9 % de ses ventes l'an dernier.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2012 à 14:32 :
Les entreprises françaises sont sous capitalisées et ... très heureuses comme ça. Lorsque une annonce -désormais à la mode- de moindre profit fait baisser le titre, la société rachète des actions et émet des obligations pour un montant identique mais... avec un moindre rendement et sans droits de vote : la pompe. Cet argent permet des acquisitions. Puis l'on trouve d'autres investisseurs qui veulent bien jouer à leur tour. Cet effet permet qu'avec sans cesse de mauvaises nouvelles les sociétés progressent en chiffre d'affaire comme jamais. Danone devrait se séparer prochainement : Division eau avec le spin off de EVIAN nouvelle société fusionné avec celle de Nestlé, division lait avec le spin off de la marque éponyme, fusionnée elle aussi avec celle de Nestlé. Restera l'alimentaire médicalisé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :