La Samaritaine ouvrira au plus tôt en 2015

 |   |  441  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : LVMH)
La mairie de Paris a confirmé mercredi avoir accordé à LVMH le permis de construire pour lancer le chantier de transformation de la Samaritaine fermée depuis 2005 où des commerces et un hôtel de luxe côtoieront des logements sociaux et une crèche.

Le chantier va pouvoir commencer très bientôt. LVMH a obtenu le permis de construire pour lancer les travaux de rénovation de la Samaritaine. C'est ce que la mairie de Paris a indiqué ce mercredi, précisant que "les deux volets" du permis avaient été signés mardi.

Un projet à 460 millions d'euros

Le géant du luxe LVMH obtient donc le feu vert des pouvoirs publics près de 18 mois après avoir déposé ses demandes de permis pour ce projet chiffré à près de 460 millions d'euros. Pour rappel, l'"ancien magasin des nouveautés" avait été fermé à l'été 2005 pour cause de vétusté et de dangerosité. "Un long travail a été mené avec LVMH, il y avait des ajustements à faire. La ville était vraiment soucieuse de faire du logement social", s'est justifiée la mairie de Paris.

Des logements sociaux et une crèche

A quoi ressemblera la "nouvelle Samaritaine" ? Toujours installée entre la Seine et la rue de Rivoli, le bâtiment comprendra finalement 21.000 mètres carrés de commerces, des bureaux, mais aussi 96 logements sociaux et une crèche. Ce qui "permettra, conformément au plan local d'urbanisme de la ville de Paris, de produire un ensemble cohérent favorisant non seulement la mixité sociale mais également la mixité des usages et des fonctions", s'est félicitée la mairie.

Côté rue de Rivoli, la Samaritaine subira "une destruction-construction complète, sauf pour la partie XVIIe à l'arrière de l'îlot et pour les trois immeubles de logements" situés rue Baillet, a précisé Jean-Jacques Guiony, directeur financier de LVMH. L'architecture du bâtiment sera "contemporaine", "avec une façade vitrée ondulée et sérigraphiée de gros points ronds" et "une cour intérieure plantée" en son coeur. Côté Seine, la partie Jourdain-Plateau sera "le c?ur de la zone commerciale du site", avec notamment "une cour intérieure moderne". Quant à la partie verrière, elle sera "magnifiée".

"le plus bel hôtel urbain du monde"

"Nous voulons faire un magasin populaire et attractif, à la fois pour les habitants du quartier et pour les touristes", a expliqué Jean-Jacques Guiony. Les touristes les plus fortunés ne devraient pas être déçus. Et pour cause, la Samaritaine abritera également un hôtel de luxe Cheval blanc (groupe LVMH) de près de 80 suites et chambres occupant le bâtiment Art Déco d'Henri Sauvage. "Notre objectif est d'en faire le plus bel hôtel urbain du monde", a lancé Jean-Jacques Guiony, en précisant que "95% des chambres donneront sur la Seine, de Notre-Dame à la Tour Eiffel".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2012 à 10:34 :
En France tout fini en HLM !

a écrit le 21/12/2012 à 12:17 :
je crois que vous faite confusion , entre la partie Hôtel de luxe coté Seine et la partie populaire
HLM coté Rivolie , ou c'est de la mauvaise foi façon Copé , ou vous interprêtez curieusement le texte.
a écrit le 19/12/2012 à 18:15 :
J'aime bien l'idéologie socialo, qui permet de faire des appartements HLM dans des bâtiments hors de prix que personne à part des multi millionnaires ne pourrait se payer. Le tout, je suppose, pour les affecter ensuite à divers obligés/ministres/etc ...
Réponse de le 19/12/2012 à 18:37 :
La Samaritaine était très sympa, on y trouvait des trucs amusants, blouses d'orfèvre, marinières qu'on portait étudiantes... ça changeait du conformisme actuel où chacun ressemble à son voisin... C'était le magasin du quartier des halles; tout devient chikos et bannit le populaire sympa.
Bof, ça deviendra un hôtel pour milliardaire quataris ou footballeurs de passage et, les logements sociaux (?) dans un tel contexte, seront attribués à des personnes déjà nanties et bien placées tels les logements de la ville de Paris. Il suffit d'avoir les bonnes relations.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :