Distribution : bientôt des régles de conduite pour les drives ?

 |   |  259  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Cedric Daya)
Sylvia Pinel, la ministre du commerce, prépare un projet de loi afin d'encadrer ce concept de distribution qui contourne la réglementation sur l'aménagement commercial. Il y a déjà 2.000 drives en France.

Le succès fulgurant des "drives", ces parkings de retraits de commandes passées sur internet, ne laisse pas le gouvernement indifférent. D'après Le Parisien, la ministre du commerce, Sylvia Pinel, pourrait présenter le mois prochain un projet de loi pour encadrer le déploiement de ce nouveau concept de commerces. Elle craint un développement anarchique de ces drives en-dehors de toutes contraintes d'aménagement commercial.

Une législation contournée

Il faut dire que ces drives offrent l'immense avantage de pouvoir contourner la législation sur les surfaces commerciales. Pour mémoire, au-dessus de 1.000 mètres carrés, la construction d'une grande surface commerciale est soumise à l'autorisation d'une commission départementale d'aménagement commercial. Or, les drives n'y sont pas soumis puisqu'ils n'accueillent pas de clients à proprement parler. D'ailleurs, ils n'effectuent aucune opération de paiements puisque les commandes ont déjà été réglées sur internet. Au final, la construction d'un drive est soumise aux règles normales de permis de construire.

L'aubaine contre le carcan réglementaire

Pour les grandes enseignes d'hypermarchés, ce concept est une véritable aubaine alors qu'elles se débattent depuis des années dans le carcan réglementaire des surfaces commerciales. Désormais, elles développent un réseau de drives indépendants alors que ces points de retraits étaient jusqu'à maintenant souvent adossés à des magasins déjà installés. Certains hypermarchés n'ont d'ailleurs pas hésité à planter des drives en face d'une enseigne concurrente... Il y aurait déjà 2000 drive en France.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2013 à 9:59 :
Dès qu'un secteur innove, le premier réflexe des gouvernements c'est de créer du règlement et ensuite des taxes. Règlements qui nécessiteront des fonctionnaires nouveaux, donc de la dette nouvelle etc. Le serpent se mord la queue et le pays tombe!
Réponse de le 30/05/2013 à 13:32 :
Tout à fait d'accord avec vous
a écrit le 29/05/2013 à 9:01 :
Nommez une oie ministre et vous avez ce résultat
a écrit le 29/05/2013 à 7:59 :
Il faut surtout "encadrer" la création ne nouvelle "règlementations".
a écrit le 29/05/2013 à 1:16 :
Les Drives un effet de mode qui ne perdurera pas. Les grandes surfaces ont tellement l'appât du gain qu'elles feraient n'importe quoi. C'est du vent dont le souffle ne déplacerait même pas un feuillet de cigarette
Réponse de le 29/05/2013 à 10:05 :
c est vrai qui: d ailleurs les supermarches n ont aucun avenir et ne remplaceront pas les epiciers ;-)))
Réponse de le 29/05/2013 à 10:29 :
Vous êtes coupés de la réalité. Le concept des drives correspond tout à fait à la nouvelle sociologie d'une partie des français qui ne veulent plus prendre le temps de communiquer dans le réel mais préfère se cacher derrière le virtuel, pour ne plus regarder autour d'eux !
a écrit le 29/05/2013 à 1:09 :
Il est nécessaire de réglementer cette inflation galopante de drives qui s'installent partout.
Bonne initiative.
On ne pouvait laisser plus longtemps des drives s'installer au pied de magasins concurrents, sans avoir délivré une autorisation.
Finie la foire et le vide juridique.
a écrit le 28/05/2013 à 23:14 :
Allez, encore une nouvelle r?ementation en perspective ! On en cr?ra ...
a écrit le 28/05/2013 à 22:59 :
Les drives font partie de l'e-commerce, sont plus lucratifs que les hyper et emploient plus de personnel puisque ce n'est plus le client qui fait la manutention. Ils sont une innovation totale et ne sauraient donc contourner aucune loi malthusienne dont bénéficient les élus. Ils renforcent la concurrence : une partie de l'activité des drives est en concurrence directe avec laPoste pour la logistique de l'e-commerce, avec les autres "points retraits". Halte à la règlemention inutile!
a écrit le 28/05/2013 à 21:54 :
Et puis oust!
a écrit le 28/05/2013 à 21:43 :
Encore un bel exemple de nullité. Les drives contourneraient les règlements? Ou plutôt ceux qui les ont rédigés ont été incapables d'anticiper un développement naturel des services? Il faut dire que pour certains, on comprend que cette extraordinaire novation a quelque chose d'incroyable! Pensez, certains l'ont fait avant même que les services spécialisées de la logorrhée législative et règlementaire ne le permette ou ne l'encadre! Vous croyez que le monde est un musée? Que la vie vous attend pour avoir la permission de s'exercer? Et quel est donc ce dol si extraordinaire que vous devriez toute affaire cessante y remédier? Quoi? Des malfaisants contournent la loi parce qu'ils... la respectent? Vous êtes hallucinants!
a écrit le 28/05/2013 à 19:35 :
Ce gouvernement ne sait pas qui inventer pour mettre des batons dans les roues de ceux
qui se battent popur maintenir un chiffre d'affaire. La ministre devrait voir les bilans de
certains groupe pour voir que tout n''est pas "rose". Bon nombre de drives la surface a été
prise sur la partie "stock", mais voilà il faut du fric , taxer taxer . Economiser ils ne savent pas. Il y a vraiment trop de ministres dans ce gouvernement, à force de traire la vache,
elle va en crever. J'ai 71 ans et je n'ai rien à voir, sauf que j'assiste aux réunion du groupe
coop (jadis Géant et maintenant Hyper U) Il y a eu des hypermarchés en SUISSE qui ont
fait faillite, à méditer.
a écrit le 28/05/2013 à 18:24 :
Et???
C'est ça la simplification, pardon le choc de simplification promis par le bisounours le flan des bois?????
Taxes, réglementations, observatoires,... Bref tous les jours ils inventent des bêtises! Un miracle!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :