Livraison par mini-drones : la Deutsche Post, UPS et Google contre-attaquent

 |   |  368  mots
Amazon a évoqué une possible mise en œuvre dès 2015 de ces minuscules engins robotisés transportant dans les airs des colis rangés dans de petites boîtes jaunes, depuis les entrepôts jusqu'aux clients ayant passé commande 30 minutes auparavant sur son site internet.
Amazon a évoqué une possible mise en œuvre dès 2015 de ces minuscules engins robotisés transportant dans les airs des colis rangés dans de petites boîtes jaunes, depuis les entrepôts jusqu'aux clients ayant passé commande 30 minutes auparavant sur son site internet. (Crédits : reuters.com)
Comme le groupe américain Amazon, la poste allemande, Deutsche Post, testerait la livraison de petits paquets par mini-drone, à l'instar d'UPS et Google.

Amazon fait des émules, dirait-on. A peine le groupe de vente en ligne américain a-t-il annoncé son projet pour le moins original de livrer des colis légers en moins de 30 minutes à ses clients, que les challengers, tels qu'UPS, Google ou encore la Deutsche Post contre-attaquent. Petit tour de reconnaissance.

  • Deutsche Post

Pas question de se faire voler la vedette. Citée par l'AFP, une porte-parole de Deutsche Post-DHL assure ainsi que ces drones s'inscrivent dans un projet de recherche dont la présentation était prévue bien avant celle d'Amazon.

En revanche le groupe de logistique n'a pas encore de plan concret de déploiement de ce mode innovant de livraison. "Nous n'en sommes encore qu'au début", a souligné la porte-parole, ajoutant que les drones pourraient notamment servir à la livraison de médicaments.

  • UPS

UPS n'est pas en reste. Le géant américain de la livraison de colis se dit en effet lui aussi intéressé par les drones, d'après The Verge. UPS assure en outre qu'il "investit d'ailleurs plus que ses concurrents dans de nouveaux moyens de livraison".

  • Google

Enfin le géant Google serait lui aussi dans les sarting blocks selon les informations de 9to5google.com. Le site annonçait d'ailleurs en février dernier que, déjà, la firme de Mountain View réfléchissait à un tel projet.

Quoi qu'il en soit, Amazon a pour sa part évoqué une possible mise en œuvre dès 2015 de ces minuscules engins robotisés transportant dans les airs des colis rangés dans de petites boîtes jaunes, depuis les entrepôts jusqu'aux clients ayant passé commande 30 minutes auparavant sur son site internet. Son fondateur et patron Jeff Bezos s'en réjouit:

"Je sais que cela ressemble à de la science-fiction. Mais ce n'en est pas"

  • Watrestones

En parlant de science-fiction, justement, le monde d'Harry Potter pourrait bien devenir un jour réalité. En effet, blague ou pas, l'un de ses concurrents, le Britannique Waterstones, propose quant à lui une livraison tout aussi rapide, avec des...hiboux! Un projet qui risque toutefois de prendre quelques années avant de voir le jour, le temps de dresser des hiboux. Vient à point à qui sait attendre, dit-on.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2013 à 13:15 :
Et on a pensé à la tranquillité des habitants qui auront des tondeuses à gazon volantes au dessus leur tête toute la journée? C'est vraiment n'importe quoi et tout cela au nom du profit. On n'espère que cela ne sera jamais autorisé en France.
a écrit le 07/12/2013 à 4:48 :
Adieu le tir au pigeon, bonjour le tir au drone..
Réponse de le 08/12/2013 à 17:12 :
Effectivement, si ces engins me passaient au dessus la tête toute la journée pour livrer l'entourage, j'avoue que je serais tenter de me livrer au tir aux pigeons.
a écrit le 06/12/2013 à 14:35 :
les sarting blocks? C'est quoi?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :