L'Oréal ne vendra plus de produits Garnier en Chine... pour s'y renforcer

 |   |  310  mots
En Chine, l'Oréal compte se concentrer sur ses marques L'Oréal Paris et Maybelline New York.
En Chine, l'Oréal compte se concentrer sur ses marques L'Oréal Paris et Maybelline New York. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le numéro un de la cosmétique en Chine, L'Oréal, a annoncé ce mercredi son intention de ne plus commercialiser ses produits Garnier en Chine. Une décision qui intervient une semaine après un choix similaire de l'américain Revlon.

 L'Oréal veut conquérir un milliard de nouveaux clients dans le monde... mais n'hésite pas à retirer des produits de grande consommation du marché chinois! Pour justifier le retrait de la commercialisation de ses produits Garnier, annoncé ce mercredi, le groupe français a signalé son intention de se concentrer sur L'Oréal Paris et Maybelline New York, plus performant dans le pays.

L'Oréal, numéro un en Chine

Premier distributeur de cosmétiques auprès du marché chinois avec 17% de parts de marché selon Euromonitor, le groupe français souhaite y renforcer sa position. Les ventes totales de produits cosmétiques dans ce pays où la classe moyenne continue d'exposer ont atteint 25,9 milliards de dollars annuels, soit le plus important de la planète. D'ici 2015, ce marché devrait avoir progressé de 63% sur cinq ans, toujours selon des chiffres du cabinet Euromonitor.

En août, le groupe s'est rapproché d'une entreprise chinoise, Magic Holdings International Limited, spécialisée dans les soins du visage, avec une offre d'achat amicale. 

Revlon s'en va

Une semaine plus tôt, l'américain Revlon a fait état d'une décision plus radicale encore puisqu'il cessera ses activités sur le territoire chinois. Un choix qui s'inscrit dans le cadre plus vaste d'une restructuration.  En outre, les ventes de Revlon en Chine ont baissé en 2012 et elles ne représentent que 2% environ du chiffre d'affaires global de la société (1,43 milliard de dollars en 2012).

"Avec le ralentissement de la croissance, les marques commencent à réévaluer la composition de leurs portefeuilles en Chine pour se concentrer sur les segments sur lesquels elles anticipent les plus fortes croissances", analyse Torsten Stocker, du cabinet de consultants AT Kearney pour l'agence Reuters.

Pour aller plus loin:

>> "L'Oréal veut conquérir un milliard de nouveau consommateurs", l'interview de Jean-Paul Agon, le PDG de l'Oréal

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :