Les tour-opérateurs espèrent une meilleure activité en août

 |   |  311  mots
Comme le craignaient les professionnels, le mois de juillet a été marqué par une chute des réservation de 3%. Le mois d'août devrait être moins mauvais.

A entendre René-Marc Chikli, le président de l'Association de tour-opérateurs français (Ceto), le secteur du tourisme vit une époque très particulière, marquée par une baisse du nombre de réservations cet été. D'après le Ceto, les chiffres de juillet en terme de trafic de réservation ont été marqués par une baisse de 3%.

"On était en croissance de l'ordre de 6%, aujourd'hui on est en décroissance de l'ordre de 15%, particulièrement sur le long-courrier, de l'ordre de 10% sur le moyen-courrier. Donc on est en baisse globale au niveau du trafic, mais surtout en baisse de chiffre d'affaires", déplore René-Marc Chikli. Selon lui, la situation est tout de même moins catastrophique qu'en février et mars. Pour ces deux mois, les réservations avaient chuté de 18% et 15%.

Pour juillet, les opérateurs ont du mal à s'expliquer la baisse des réservations. Selon eux, l'effort consenti en terme de promotion auraient du inciter les Français au voyage. En juillet, "pour remplir, les tour-opérateurs n'ont pas hésité à baisser les prix, de l'ordre de 15, 20 ou 30%, il y a même eu des destinations pratiquement bradées à 50%, comme la République Dominicaine", précise René-Marc Chikli.

Alors pour la suite, les opérateurs attendent une amélioration. Sans donner plus de détails, le Ceto annonce déjà que pour "les trois premières semaines d'août, ce n'est pas trop mauvais". Pour relancer la machine, les promotions sont toujours d'actualité. Des sites comme Nouvelles Frontières ou Go Voyages proposent des séjours bradés à moins de 500 euros. Voyages-sncf.com va jusqu'à réduire ses prix de -65%.

Mais les sondages, qui indiquent que presque un français sur deux annule ses vacances cette année, laisse penser qu'il en faudrait bien plus pour convaincre les vacanciers de partir.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :