L'année 2010 surprend agréablement Accor

 |   |  338  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le groupe hôtelier revoit à la hausse son objectif de profit pour 2010 à 440 millions d'euros, après la publication de son chiffre d'affaires annuel.

Accor sera plus profitable que prévu en 2010. Le groupe hôtelier, qui vient de changer de président, annonce ce mercredi soir une nette révision à la hausse de son objectif de résultat d'exploitation pour 2010. Ce dernier devrait finalement s'élever "autour de 440 millions d'euros" contre une précédente anticipation comprises entre 400 et 420 millions d'euros. Le chiffre définitif se comparera à un profit de 236 millions d'euros en 2009.

Cette annonce intervient après la publication, mercredi soir après Bourse, d'un chiffre d'affaires consolidé pour l'ensemble de l'exercice 2010 de 5,94 milliards d'euros, en croissance de 8,4% (+7,1% à périmètre comparable). La reprise a été plus forte sur le segment de l'hôtellerie haut et milieu de gamme. Durant la crise, cette catégorie avait plus fortement souffert que les gammes économiques. 

Les activités hôtelières, qui représentent l'essentiel de l'activité d'Accor depuis la scission cet été avec les activités services, se sont reprises plus vite que prévu. Leur chiffre d'affaires est en croissance de 9,8%, à 5,69 milliards d'euros (+7,4% à périmètre et change constants). Sur le seul dernier trimestre, la croissance de l'activité hôtelières est ressortie à 11,8%, à 1,44 milliard d'euros. "2010 a été une très bonne année pour l'hôtellerie", a expliqué Sophie Stabile, directrice financière d'Accor.

"Grâce à la dynamique favorable du cycle hôtelier, le chiffre d'affaires du groupe est marqué par une croissance soutenue avec une accélération sur le second semestre. La reprise amorcée sur les principaux pays contributeurs (France, Allemagne, Royaume-Uni) s'étend progressivement à la majorité des pays européens : les taux d'occupation continuent à progresser tandis que les prix moyens confirment leur remontée au dernier trimestre. L'activité bénéficie également d'un fort rebond dans les pays émergents qui affichent de très forts taux de croissance de leur chiffre d'affaires", souligne l'hôtelier.

Le début de l'exercice 2011 s'inscrit dans le sillage de 2010. "L'activité hôtellière est bonne dans un contexte économique qui fait que l'on reste prudent sur 2011", a expliqué Sophie Stabile.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2011 à 8:32 :
SVP, ne pas se laisser embarquer par la communication financière. Accor relève en janvier 2011 ses objectifs de...2010 !!! et indique très discrètement par ailleurs qu'il y aura une "dépréciation" de 80 m? sur la vente Lucien Barrière pour 2010. Savoir que dépréciation est le mot synonyme pudique de "perte".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :