Spécial JO : le marathon des bookmakers

 |   |  421  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Du gagnant de la fameuse finale du 100 mètres à la couleur du chapeau de la reine le jour de la cérémonie d'ouverture en passant par la possibilité d'apparition d'un OVNI le jour J, des paris en tous genres fleurissent à l'occasion des Jeux Olympiques de Londres.

Les bookmakers anglais se frottent les mains. Les Britanniques, passionnés de paris (73% des adultes ont placé au moins un pari en 2010, billets de loterie compris, selon la Gambling Commission), vont avoir de quoi faire avec les JO.  Si le montant total des engagements ne devrait pas égaler celui réalisé lors de l'Euro 2012 de football, il devrait tout de même doubler par rapport à celui des jeux de Pékin en 2008, qui avait atteint 50 millions de livres (près de 64 millions d'euros).

Un réseau de 8000 échoppes

Forts d'un réseau de 8000 échoppes et prêts à accepter tous genres de paris, les bookmakers espèrent aussi attiter les touristes de passage dans la capitale britannique. "Les jeux Olympiques, traditionnellement, n'ont jamais été un événement majeur en termes de paris, mais là, le facteur proximité devrait doper les mises", estime Féilim Mac An Iomaire, porte-parole de Paddy Power, société de paris. Graham Sharpe, responsable communication chez William Hill, une des principales sociétés du secteur qui pourrait engranger quelque 12,4 millions d'euros de paris.

Les bookmakers français jalousent leurs homologues outre-Manche

De quoi agacer leurs concurrents français qui regardent jalousement de l'autre côté de la Manche où l'on peut faire les paris les plus farfelus, impossibles dans l'Hexagone. Plusieurs raisons : le marché est très régulé, "nous ne sommes pas autorisés à proposer des paris sur certains "sports à juges", comme la gymnastique au sol "explique Kévin Le Pierres, du service marketing de France-Pari-Sportif . Et "les Français ne sont pas les Anglais. Il n'y a pas de culture du pari. Et Internet n'a rien changé à cela", indique la Française des Jeux.

Les Etats-Unis et la Chine ont la faveur des parieurs

Ce sont tout de même assez classiquement les paris sur le nombre de médailles gagnées par pays qui remportent comme d'habitude le plus de succès : les Etats-Unis et la Chine restent les plus misés, entre 37 et 39 médailles d'or pour les Américains et 33 à 35 pour la Chine (chez le bookmaker Ladbrokes ). La fameuse finale du 100 mètres connaît toujours le même engouement, avec des mises record sur Usain Bolt et son compatriote Yohan Blake.

Plus originaux, certains parient sur l'apparition d'un OVNI lors de la nuit d'ouverture des Jeux Olympiques, ou bien sur la couleur du chapeau de la reine ou encore sur le fait que la chevelure du maire de Londres, Boris Johnson, aurait pu prendre feu à l'arrivée de la torche olympique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :