Tourisme : la France va-t-elle perdre sa première place ?

 |   |  231  mots
La France a attiré moins de touristes en 2014.
La France a attiré moins de touristes en 2014. (Crédits : Reuters)
L'Europe a enregistré un record de fréquentation touristique en 2014. La France est toutefois en recul, rattrapée par l'Espagne qui, elle, progresse.

Le tourisme dans l'Union européenne a atteint un nouveau record en 2014 et la France reste en tête des destinations, même si elle a subi une légère désaffection l'an dernier, selon les chiffres publiés jeudi par l'office statistique de l'UE.

En 2014, le nombre de nuitées passées dans des établissements d'hébergement touristique dans l'UE a culminé à 2,7 milliards d'unités, en hausse de 1,7% par rapport à l'année précédente, selon Eurostat. Ce chiffre est en augmentation constante sur les cinq dernières années, après une baisse observée en 2009, en pleine crise financière.

L'Hexagone en baisse

La France reste en tête des destinations, avec 403 millions de nuitées, un chiffre qui concerne tant les habitants de l'Hexagone que les non-résidents. Mais il est en baisse (-1,2%) par rapport à 2013. Elle est talonnée par l'Espagne, deuxième destination touristique d'Europe avec 401 millions de nuitées, en hausse de 3,1%, suivie par l'Italie (370 millions de nuitées, -1,8%) et l'Allemagne (366 millions de nuitées, +2,9%).

En 2014, la Lettonie, la Belgique, le Portugal et la Grèce ont connu un boom touristique et ont vu le nombre de nuitées augmenter respectivement de 11,1%, 7,2%, 7,1% et de 6,9%. Sans prendre en compte ses ressortissants, c'est l'Espagne qui a attiré le plus de touristes européens l'an dernier, avec 260 millions de nuitées, suivie par l'Italie (184 millions).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2015 à 13:54 :
Vu le rapport qualité/prix de la restauration en France il ne faut plus chercher loin pourqoui de nombreux touristes amoureux de cette douce France vpon voir ailleurs. De plus la prolifaction des radars avec des PV de 90 euro à la clé pour un dépassement de 2 kmh ont fait le reste !
a écrit le 29/01/2015 à 18:55 :
C'est normal, c'est tellement cher en france et les français mal polis.
Réponse de le 29/01/2015 à 19:04 :
Parlez pour vous .....
a écrit le 29/01/2015 à 18:34 :
a voir
a écrit le 29/01/2015 à 18:32 :
la FRANCE est la premiere destination etant au centre de l europe les touristes des autres pays d europe sont obligèes de traversèr la FRANCE çela fait la premire dèstinatiion mai vue l insècuritè et les agrèssions les touristes y rèflèchisse
a écrit le 29/01/2015 à 16:41 :
avec plus aucun accès à Disney par exemple, a dégouté les rares touristes étrangers qui ont bravé leur peur des attentats. Si la France perd sa première place, c'est bien fait pour elle, elle l'aura bien cherché.
a écrit le 29/01/2015 à 15:28 :
La France n'a JAMAIS eu la première place. Un belge qui descend en Espagne est compté deux fois comme "visiteur". USA 1er, Espagne 2ème en valeur.
a écrit le 29/01/2015 à 15:18 :
Voilà un recul de plus qui n'ébranlera pas davantage les certitudes socialistes que la ruine par le partage sans création de richesse, est la panacée de la théorie économique.
Réponse de le 29/01/2015 à 15:40 :
Heureusement que l'UMP reste le cerbère pour vous protéger de la déroute économique. JE suis la preuve vivante que saine gestion sans clientélisme, fiscalité modérée et endettement limité peuvent faire bon ménage.
a écrit le 29/01/2015 à 15:13 :
L'insécurité grandissante fait fuir des milliers de touristes potentiels.
a écrit le 29/01/2015 à 14:57 :
En se désindustrialisant rapidement dans le rythme actuel, la France va devenir un "pays de tourisme", ainsi que la Grèce, l'Espagne, le Maroc et d'autres du même genre. L'Etat ne pourra plus payer les assurances des chômeurs, et faute d'usines, il va falloir donc les caser dans le tourisme. Dans un siècle, vous pouvez écrire, la France sera la même que celle du XIV siècle. Avec une différence : les gens auront l'internet.
a écrit le 29/01/2015 à 14:39 :
un juste retour des choses , peut être que cela va décide quelques’un à faire des efforts pour les touristes ....sortes et regarder la différence hors des frontières !!!
a écrit le 29/01/2015 à 14:13 :
"La France reste en tête des destinations, avec 403 millions de nuitées, un chiffre qui concerne tant les habitants de l'Hexagone que les non-résidents."

Et combien de nuitées sont réservées par les mairies pour les touristes sociaux en transit sur le territoire?
Réponse de le 29/01/2015 à 14:34 :
Dans une démarche de développement durable, notre bon gouvernement nous débarrasse de la population apportée par les étrangers : moins de déchets, moins de CO2, (et moins d'emplois)...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :