La France veut améliorer l'accueil des touristes à coup de "centaines de millions d'euros"

 |   |  345  mots
La série de mesures présentées par le Quai d'Orsay insiste également sur le développement du numérique.
La série de mesures présentées par le Quai d'Orsay insiste également sur le développement du numérique. (Crédits : REUTERS/Mal Langsdon)
Les touristes ne dépensent pas assez en France. La faute à la qualité de l'accueil, "pas extraordinaire", selon le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius qui annonce ce jeudi la création d'un fonds d'investissement dédié au tourisme confortablement doté, promet-il.

Première destination touristique mondiale avec 83,7 millions de touristes par an, la France n'est pourtant que quatrième en ce qui concerne les dépenses des touristes internationaux. "La France est en tête des destinations, mais, pour l'accueil, ce n'est pas toujours extraordinaire", a résumé le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, également en charge du tourisme, jeudi 11 juin lors d'un entretien à RMC et BFMTV. Face à ce constat, il a a annoncé la création d'un fonds d'investissement tourisme "doté de plusieurs centaines de millions d'euros" :

"Avec la Caisse des dépôts, nous créons un fonds d'investissement tourisme, doté de plusieurs centaines de millions d'euros, qui va permettre aux hôteliers d'emprunter. Le commissariat à l'investissement va aussi nous aider, la banque publique d'investissement (Bpifrance)" aussi, a-t-il indiqué.

Il détaillera également  à la mi-journée une série de mesures pour améliorer l'accueil des touristes en France.

Campagne à la télé et développement du numérique

Le Conseil de promotion du tourisme, chargé de dessiner une stratégie pour la France à l'horizon 2020, rend en effet ce jeudi un rapport avec 40 propositions concrètes. D'après Le Figaro, les propositions incluent "la délivrance en 48 heures de visas à d'autres nationalités, notamment en Asie du Sud-Est".

"Il faut former les gens, qu'ils parlent différentes langues, faire une grande campagne à la télé, que quand les touristes arrivent à l'aéroport ils soient bien accueillis", a souligné Laurent Fabius, ajoutant qu'"il y a des hôtels qui vieillissent, et que dans les sites d'œnologie il n'y a pas assez d'hôtels de bonne qualité".

La série de mesures présentées par le Quai d'Orsay insiste également sur le développement du numérique: "l'ensemble de la profession touristique doit être très forte en numérique", et il faut aussi que "les sites ne puissent pas être confisqués par des sites américains qui au passage prélèvent 20 ou 30% à nos hôteliers", a ajouté Laurent Fabius, faisant référence à Booking ou Expedia.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2015 à 0:10 :
c'est vrai que nous sommes les champions les touristes arrivent en masse par bateau. Ils commencent par l'Italie et ils terminent en France. Il faut dire que notre toréador d'opérette est le roi des voyages seulement lui ils ne paient pas c'est nous qui payons aussi.
a écrit le 12/06/2015 à 0:07 :
arrêtons de nous bassiner avec les touristes, la plupart passent sur les autoroutes ils restent un jour pour regagner le lieu de leur vacances qui n'est pas la France. J'habite Roissy en France nous avons des dizaines d'hôtels ils passent leur temps dans les deux épiceries où ils achètent le minimum. On ne va quand même leur cirer les pompes. Pour ceux qui ont les moyens ils ne vivent pas dans notre monde alors tout ces baratins on s'en tape. Premier pays du touriste c'est bon pour les bisounours lorsque l'on enlève tous ceux qui circulent sur les autoroutes ils restent quoi!
a écrit le 11/06/2015 à 21:13 :
Quand les touristes se font courser au faciès par des hordes de voleurs, au point qu'on en ferme la Tour Eiffel, la réponse obligatoire de nos énarques et autres élus retraités de la fonction publique (où ils n'ont guère exercé) qui consiste à jeter l'argent des autres avec la précipitation des incapables est grotesque et contreproductive. Ils le savent bien entendu, mais ils s'en moquent puisque rien ne peut les atteindre, ou presque. La notion de conséquence leur est totalement étrangère, comme la réalité.
a écrit le 11/06/2015 à 15:25 :
Pensez à faire des formations en anglais aux roms
a écrit le 11/06/2015 à 14:47 :
je vis en asie, parfois je rentre en france.a roissy cdg le plus redoutable est le grand hall qui donne acces aux lignes sncf. le '' stand'' de notre compagnie nationale de chemin de fer bat tous les records en matiere de mauvais accueil. je ne sais ce qui predomine parmi ses employes, leur arrogance ou leur incompetence.....je suis francais , j imagine ce que ce doit etre pour les etrangers qui arrivent en france....monsieur guillaume pepy le pdg de la sncf devrait incognito y faire une viree....
Réponse de le 11/06/2015 à 18:20 :
Les employés derrière les guichets sont des fonctionnaires payés pour faire 7 h (max) de présence, alors les questions des touristes.......
le pire c est le site des réclamations sncf qui vous renvoie vers un autre site qui vous renvoie vers le premier, je n' ai jamais réussi a me faire rembourser une réservation annulée à cause d' une grève.
Réponse de le 11/06/2015 à 18:27 :
Exact, idem quand je rentre de Thaïlande ou l'on constate un grand respect pour les infrastructure public, propreté et discipline. Dès le retour en France c'est le bordel, incivilités, dégradations, mendicité agressive, bien venu au club !
a écrit le 11/06/2015 à 13:56 :
"Il faut former les gens, qu'ils parlent différentes langues", c'est bien pour cela que le gouvernement supprime les classes multilingues dès la sixième. L'accueil à l'aéroport par des personnes en cours d'insertion professionnelle avec des contrats aidés est certainement la panacée d'aujourd'hui. Quant à la fabrication du vin, les sulfites et les levures génétiquement modifiées sont en train de ruiner le savoir faire. Les hoteliers sont peut-être rackettés par des sites innovants ou performants, mais ils sont ainsi inclus dans une chaîne de vrai valeur durable. Alors que le racket de l'administration n'apporte rien que des normes et contraintes déconnectées du marché.
Réponse de le 11/06/2015 à 14:51 :
boule 1356
''les classes multilingues...'' .... de savoir parler le grec ancien ou le latin je ne sais si ca serait bien utile pour accueillir les touristes etrangers....
Réponse de le 11/06/2015 à 15:34 :
Merci pour votre optimisme et votre critique constructive ! ça donnera sûrement envie aux touristes de partager votre culture.
Réponse de le 11/06/2015 à 22:32 :
Vous croyez VRAIMENT que les touristes étrangers lisent les commentaires sur LA Tribune ???!! Alors... wellcome, bienvenue, willkommen, ....
a écrit le 11/06/2015 à 13:42 :
un des problèmes majeurs de Paris, c'est l'insécurité touristique; dans les zones tendues, l'activité dominante est le chapardage, il suffit de lire les quelques dépêches concernant ce sujet, qui d'ailleurs sont très en deça de la réalité. Alors certes le français n'est pas pointu en matière d'accueil et de connaissance des langues étrangères, mais il ne peut rien faire contre ce fléau; et un autre handicap, les tarifs pratiqués par les hôtels et les cafés, des prix ahurissants!
a écrit le 11/06/2015 à 13:01 :
C'est toujours pareil depuis bien trente ans ; la Finance commanditée par les Etats domine l'économie de marché en défaussant la Banque du risque et des capitaux qui fondent le métier traditionnel d'intermédiation au service de l'économie. La myriade de fonds d'investissements fabriquée par ces "professionnels"ne suffit pas et ce sont des organismes d'Etat qui viennent faire ce que ne veulent pas faire les spécialistes. Place aux enchères de casinos !
a écrit le 11/06/2015 à 13:01 :
Et habiller les français en costumes folkloriques, ça leur fera du travail
Réponse de le 12/06/2015 à 0:16 :
vous avez oublié de préciser le type de costume, je pense que c'est une djellaba.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :