Œnotourisme : le tourisme durable mène au vignoble du Jura

SÉRIE D'ÉTÉ – BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE. (3/4). De la Bourgogne au Jura, le vignoble se réinvente. Entre lacs, montagnes, et forêts, le vignoble du jurassien s’intègre dans les nouvelles tendances de tourisme durable et de retour à la nature.

5 mn

(Crédits : Stephane Godin/ Jura Tourisme)

Qu'est-ce que l'œnotourisme ? Si les professionnels du secteur ont encore des difficultés à établir un profil type, l'œnotouriste qui explore le Jura, est avant tout un touriste qui se connecte à la nature.

« Le jura est bien positionné pour répondre à ces nouvelles tendances de retour au vert et de tourisme durable car ce sont précisément les atouts de notre région. Des grands espaces de calme et de nature préservée qui permettent de combiner plusieurs activités », constate Olivier Badoureaux, directeur des vins du Jura comité interprofessionnel des vins jaunes (CIVJ).

Le vignoble du Jura se situe en Franche-Comté et s'étend sur le Revermont. Il occupe une bande nord-sud de 80 kilomètres de long (de Salins-les-Bains à Saint-Amour) et de 6 kilomètres de large qui longe la fracture géologique séparant la Bresse du massif du Jura. C'est l'un des plus petits vignobles français, mais aussi l'un des plus intéressants. Il est également propice aux parcours en itinérance. « L'ouverture permanente des caveaux aux visiteurs est l'une des particularités de la région », souligne Olivier Badoureaux. Destination labellisée « Vignobles et Découvertes » depuis 2011, le vignoble jurassien propose une sélection d'escapades à vélo, pour tous les niveaux, afin de découvrir les vignes, la richesse des terroirs, et les sites naturels du Jura.

« Contrairement à la Bourgogne, où beaucoup d'amateurs de vins viennent spécifiquement dans cette région pour ses vins, le Jura, attire moins cette clientèle », concède Olivier Bordereaux. Une grande partie des visiteurs sont attirés par le côté nature. Ils profitent de leur séjour pour visiter un vignoble.

Bien-être et vignoble

Les vignerons qui appliquent les préceptes de la biodynamie - méthode de culture qui n'utilise aucun produit de synthèse - et qui sont adeptes du vin nature sont nombreux dans le Jura. À l'instar du domaine viticole familial à Gevingey où Fanny Delay, petite fille de l'ancien propriétaire, propose des expériences oenotouristiques variées. En particulier un atelier de dégustation pour les femmes, animée par une femme.

« J'ai développé cette offre suite à des demandes dans mon milieu personnel. Souvent les femmes n'osent pas aller dans une dégustation de groupe quand il y a des hommes car elles se sentent moins légitimes. Elles avaient envie de se retrouver entre femmes pour faire cet apprentissage », explique Fanny Delay.

Cette entrepreneuse a également développé, via sa micro-entreprise Aldehyde, en partenariat avec une agence de voyage, Âme Vagabonde, dont le concept est basé sur une philosophie du bien-être, du retour à la nature et du développement durable - des séjours oenotouristiques. Ceux-ci sont construits pour répondre à ce même concept. « Nous devions les commercialiser au printemps mais à cause de la crise sanitaire, nous avons reporté à l'année prochaine », regrette-elle.

Sa cible ? Les trentenaires. « Ils sont très sensibles aux valeurs de bien-être et de bio. Tout ce que nous proposons dans nos prestations sont à base de produits biologiques et locaux. Nous avons de plus en plus de jeunes branchés vegan, sensibles au circuit court et à la recherche d'authenticité », constate-elle.

vue aérienne de Chateau Chalon

Un début de saison difficile

« Les deux derniers étés ont connu des canicules. Les touristes sont venus chercher de la fraîcheur auprès de nos lacs, rivières et forêts. C'était aussi l'occasion de découvrir nos vins atypiques », remarque Sylvie Cambray, assistante commerciale en charge de l'œnotourisme à la Fruitière vinicole d'Arbois. Cette ville est le point de départ d'une rencontre avec le vignoble jurassien. L'appellation « vin d'Arbois » fut la première AOC du territoire en 1936 bien que la tradition viticole remonte à de nombreux siècles. Elle reste, aujourd'hui encore, la première appellation des Vins du Jura avec 45 000 hectolitres mis en bouteille par an.

La Fruitière vinicole d'Arbois propose des ateliers de dégustation, des visites de caves et des découvertes du vignoble à vélo électrique autour d'Arbois. « L'atout de la fruitière est que nous pouvons faire des découvertes de vignobles à la carte. Nous avons construit nos offres en fonction des demandes des touristes », précise Sylvie Cambray. Les étrangers, peu présents cette année à cause de la crise sanitaire, sont plutôt adeptes des visites de caves en groupe, tandis que les Français et les locaux privilégient les ateliers de dégustation et les soirées accord mets et vins.

Toutefois, si la nature est le point fort du Jura, elle peut aussi le desservir en cas de météo défavorable... « À cause de la pluie du mois de juillet, le début de la saison est très difficile », déplore Sylvie Cambray. « Après le gel, la grêle et maintenant la pluie, 2021 est la pire année que j'ai connue ! Les vignerons doivent continuer à travailler la vigne même si elle est malade et qu'elle ne donnera rien cette année, pour assurer la récolte suivante. C'est la double peine, à la fois pour le département et l'œnotourisme ! », poursuit-elle.

Lire ici les autres épisodes de cette série

1/4 « L'œnotourisme est l'un des points forts de l'attractivité de notre région » (Sophie Ollier Daumas, directrice de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme)

2/4 Œnotourisme : Quand le vignoble bourguignon se professionnalise

4/4 Œnotourisme : la Vallée de la Gastronomie-France fait étape par les plus beaux vignobles bourguignons

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 28/07/2021 à 14:20
Signaler
Il faut lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Editions. L'auteur sous forme de fiction policière évoque comment de prestigieux domaines viticoles sont achetés par de riches chinois. Disponible en librairie et via les sites de vente sur interne...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.