Nouvelle chute du trafic aérien en classe affaires

 |   |  238  mots
Le nombre de passagers des compagnies aériennes a reculé de 6% en janvier. La chute atteint 17% pour la classe affaires et la première classe, avec un chiffre d'affaires en baisse de 25%.

Les compagnies aériennes mondiales traversent toujours une zone de turbulences. Le nombre de passagers voyageant en classe affaires ou en première classe a en effet chuté de 16,7% en janvier, par rapport à l'an passé, selon les chiffres publiés ce mardi par l'Association internationale du transport aérien (IATA). Il avait déjà reculé de 13,3% en décembre.

"Il existe des signes évidents que des passagers voyageant habituellement en classe affaires ou première s'installent désormais aux places économiques, particulièrement en Europe", explique l'Association qui représente 230 compagnies, soit 93% du trafic aérien international. La chute a été particulièrement marquée en Asie (-23,4%) et dans toute la zone Pacifique (-24,7%), reflet de l'expansion dans ces pays du ralentissement économique mondial.

Ces nouveaux chiffres ne sont pas rassurants pour le secteur, qui tire une grande partie de sa rentabilité du trafic d'affaires. "En raison de la chute du prix moyen du billet d'avion et des surcharges carburant, nous estimons que le chiffre d'affaires provenant des passagers de première et de classe business s'est réduit d'un quart en janvier, pesant considérablement sur la profitabilité des compagnies aériennes", poursuit l'IATA.

Les voyages en places bon marché connaissent une chute un peu moins prononcée, selon ces chiffres. Le nombre total de passagers transportés a ainsi très légèrement ralenti sa chute, baissant de 5,9% en janvier contre 6,1% en décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :