La chute du trafic s'accentue pour Aéroports de Paris, le titre finit dans le vert

 |   |  277  mots
Secoué par la crise, le trafic passagers d'Aéroports de Paris, a accentué sa chute en mars, baissant de 9,8% comparé au même mois de 2008.

Secoué par la crise, le trafic passagers d'Aéroports de Paris (ADP), gestionnaire des aéroports parisiens (Roissy-Charles de Gaulle, Orly et Le Bourget), a accentué sa chute en mars, baissant de 9,8% comparé au même mois de 2008, selon un communiqué d'ADP publié jeudi en fin de journée. le recul a été plus fort à Orly (-11,2%) qu'à Roissy (-9,1%). La plus forte baisse est constatée pour le trafic avec l'Europe (-12,9%), suivie de la métropole (-7,2%). Le trafic en métropole a pâti de "l'impact de la grève nationale du 19 mars" sur les vols intérieurs "et de la forte concurrence du rail, particulièrement vers Strasbourg", note ADP .

Le trafic international baisse de 6,3%. Seul le trafic avec l'Afrique est stable, à -0,5 %. En revanche, le trafic avec l'Amérique du Nord et l'Amérique latine chute respectivement de 11,2% et 7,3% tandis que celui avec l'Asie baisse de 7,7% et celui avec le Moyen-Orient recule de 7,2%. Le taux de remplissage des avions a chuté à 69,2%, contre 74% en mars 2008.

Partout dans le monde, le secteur aérien subit de plein fouet la crise: les passagers, surtout la clientèle d'affaires, voyagent de moins en moins par souci d'économies et le transport de marchandises ralentit en raison de la baisse du commerce mondial. En janvier, le trafic avait déjà reculé de 7,8% et en février de 8% Pour l'ensemble de l'année 2009, ADP table sur un recul de son trafic compris entre 2,5 et 4,5%, après une petite croissance molle de 0,8% l'an passé.
 

Après reculé de près de 2% en séance, le titre ADP a terminé la séance sur un léger gain de 0,35% à 45,96 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :