Cathay Pacific continue de piquer du nez

 |   |  266  mots
La compagnie aérienne basée à Hong Kong enregistre une baisse de 22,4% de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2009 et prévoit de réduire ses capacités.

Après avoir basculé dans le rouge lors de son exercice 2008,  Cathay Pacific, la compagnie aérienne basée à Hong Kong continue de piquer du nez.  Cette fois, elle annonce une baisse de son chiffre d'affaires de 22,4% au titre du premier trimestre 2009 et demande à son personnel de prendre des congés sans soldes. En raison de la baisse de l'activité qui touche la branche passagers et marchandises, la compagnie prévoit de réduire ses capacités de 8%  et de 13% celles de sa filiale Dragonair, selon le communiqué de la compagnie.

Cathay Pacific envisage de réduire la fréquence de nombreux vols. Elle diminuera notamment de moitié ses fréquences sur Paris (un vol par jour au lieu de deux actuellement) et supprimera des vols sur Londres. A partir du mois de mai, 17 liaisons entre Londres et Hong Kong seront supprimées.

Quant aux 17.000 salariés de la compagnie, Cathay Pacific leur a demandé "pour permettre à la compagnie de traverser cette violente tempête" selon son directeur général, Tony Tyler, de prendre des congés sans solde au cours des douze prochains mois. Les mieux payés devront prendre jusqu'à quatre semaines de congé sans solde.

Des demandes qui sont loin de trouver un écho favorable auprès des salariés. Ces derniers se plaignent d'avoir été prévenus trop tardivement  car "La date limite pour donner son accord à un congé sans solde est fixée au 30 avril..." selon les propos recueillis par l'AFP (Agence France Presse) auprès de Becky Kwan, présidente du Syndicat des personnels de bord de la compagnie.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :