Delta Air Lines ne vise plus les bénéfices en 2009

 |  | 282 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La première compagnie aérienne mondiale a publié une perte moins importante que prévu au deuxième trimestre, notamment en raison de la baisse des prix du kérosène. Mais le groupe reste plutôt pessimiste sur l'évolution du transport aérien à court terme.

Sans surprise, les comptes de Delta Air Lines sont dans le rouge au deuxième trimestre. La compagnie aérienne, devenue la première au monde depuis sa fusion avec Northwest Airlines en novembre dernier, a publié une perte nette de 257 millions de dollars (181 millions d'euros), soit 31 cents par action.

Les coûts liés à la fusion se montent à 58 millions de dollars. En excluant ces coûts exceptionnels, la perte par action se réduit à 24 cents, contre 29 cents attendue par les analystes.

La baisse du prix du kérosène - 42% par rapport au deuxième trimestre 2009 - a permis de limiter la dégradation des comptes de la compagnie. Delta a également bénéficié de ses réductions de capacité et de la suppression de 8.000 postes depuis l'année dernière.

Cependant, le chiffre d'affaires du deuxième trimestre - a structure comparable c'est à dire sans Northwest Airlines -  a tout de même chuté de 23% à 7 milliards de dollars (4,9 milliards d'euros) sur un an, ce qui a conduit le groupe a annoncé une nouvelle baisse de ses capacités de 5% au troisième trimestre pour ses vols domestiques et de 15% à l'international.

La compagnie fait preuve d'une grande prudence pour ses prévisions. Son directeur financier, Hank Halter, affirme ne pas s'attendre à une reprise significative dans les prochains mois. Le groupe n'espère même plus être bénéficiaire sur l'ensemble de l'exercice 2009. Il table sur une perte de 80 cents par action. Sur le premier semestre, Delta estime que la récession économique a provoqué une baisse de ses ventes représentant 3 milliards de dollars.

En Bourse, le titre a finalement perdu 4,62% à 5,78 dollars, après avoir pourtant ouvert en hausse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :