Randstad reste prudent

 |   |  144  mots
Hors éléments exceptionnels et coûts d'intégration, l'Ebita du groupe a reculé de 71% à 67 millions d'euros sur les trois mois allant d'avril à juin.

Randstad, le numéro deux mondial du travail temporaire a fait état d'une chute moins marquée que prévu de son résultat opérationnel du deuxième trimestre.

Hors éléments exceptionnels et coûts d'intégration, l'Ebita du groupe a reculé de 71% à 67 millions d'euros sur les trois mois allant d'avril à juin alors que huit analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un chiffre de 63 millions.
 

Dans un communiqué, Ben Noteboom, directeur général du groupe, déclare que le deuxième trimestre a essentiellement été stable, ajoutant qu'il était trop tôt pour proclamer "un début de reprise".
 

Le chiffre d'affaires du groupe a plongé de 33% à 2,99 milliards d'euros.
 

Randstad est considéré comme une entreprise de début de cycle, ce qui veut dire que le groupe sera l'un des premiers à bénéficier d'une reprise économique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :