Nouvelle baisse du trafic aérien en juin

 |   |  209  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le repli du trafic aérien international s'est poursuivi en juin. Il a baissé de 7,2% pour les passagers et de 16,5% pour le fret.

Ralentissement économique, virus de la grippe A, hausse des cours du pétrole... La zone de turbulences que traverse actuellement le secteur aérien international est encore appelée à durer. Selon l'Association internationale du transport aérien (IATA), les compagnies aériennes mondiales pourraient perdre 9 milliards de dollars (6,4 milliards d'euros) cette année, après 8,5 milliards de dollars en 2008.

En juin, le trafic aérien international a subi une nouvelle baisse. Le trafic passager a reculé de 7,2% sur un an, contre un repli de 9,3% en mai. Seules les compagnies du Moyen-Orient tirent leurs épingles du jeu, affichant une progression de 13% de leur activité. Leurs homologues américaines (-6,7%) et européennes (-7,1%) continuent de souffrir. Le trafic cargo a pour sa part plongé de 16,5% en juin.

"C'est une période extrêmement difficile pour les compagnies aériennes. Il n'y a pas de signe de reprise économique anticipée", estime l'organisation qui souligne que la persistance de ce contexte déprimé risque de mettre en difficulté certains transporteurs. "Les compagnies aériennes enregistrent des baisses de leur chiffre d'affaires à l'international pouvant aller jusqu'à 30% au début de la période chargée de juin à août, durant laquelle les compagnies réalisent habituellement leurs profits. Les perspectives restent sombres".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Membre Flying Blue, je ne voyage plus sur AF-KLM depuis que la compagnie a revu drastiquement à la baisse l'attribution des miles sur les billets en classe économique. désormais, il faut prendre soit un billet Premium Voyageur ou un billet éco-Flex en classe "Y" pour bénéficier de 100% du mileage. d'autres compagnies ont aussi revu cette attribution à la baisse mais deans des proportions moindres. La fidélité même sur les tarifs médians ne rapportent au mieux que 50% du mileage.....quitte à prendre un billet je préfère la concurrence, parfois au même prix et 100% du mileage.....il serait intéressant de savoir quel pourcentage de voyageurs réguliers a changé ses habitudes depuis la nouvelle politique AF-KLM relative à l'attribution des miles????? Un exemple:
Paris-Chicago sur AF-KLM: autour de 600.00 mais seulement 25% de miles.
Paris -Chicago sur United, Swiss ou lufthasna autour de 650.00 mais 100% des miles. Ma messe est dire....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si vos billets ne vous rapportent que 25% de miles, c'est que vous les avez achetés en classe éco et à tarifs réduits..... C'est quand même normal qu'une compagnie rémunère moins les clients qui lui rapportent le moins. Pour avoir des miles, prenez du Business ou de la première, Air France est la seule à doubler ou tripler les miles.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Ces commentaires sur les miles, les avantages d'Air France sont consternants : n'y a-t-il pas autre chose dans la vie de plus important, intéressant pour le développement de l'Homme que de compter ses miles, de critiquer Air France ou autre compagnie ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :