Transport aérien : l'Iata prévoit une année 2012 difficile

 |   |  105  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les bénéfices des compagnies aériennes devraient chuter de 29% l'an prochain, selon l'Association internationale du transport aérien, à cause de la morosité économique et de la hausse des prix des carburants.

L'Association internationale du transport aérien (Iata) prévoit une chute de 29% du bénéfice net des compagnies aériennes en 2012 en raison d'une économie mondiale morose et de la hausse des prix du carburant.

L'Iata, qui représente 230 compagnies aériennes et 93% du trafic aérien mondial, anticipe un bénéfice sectoriel de 4,9 milliards de dollars (3,6 milliards d'euros) en 2012.

L'association table sur un bénéfice net de 6,9 milliards de dollars (5 milliards d'euros) en 2011, contre une précédente estimation de 4 milliards de dollars, en raison d'une croissance plus élevée que prévu lors des six premiers mois de l'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2011 à 17:15 :
Quand je prends ma voiture pour aller travailler, je suis taxé sur mon carburant à 80%, et pour aller en vacances au soleil vous pouvez avoir des billets d'avion à des prix dérisoires car leur carburant n'est pas taxé. En ces périodes de disette financière où on taxe les mutuelles de santé, on diminue sérieusement les aides aux restos du c?ur. Que dois-je comprendre ? Les élus n'ont plus conscience de ce qu'ils font ?
Réponse de le 20/09/2011 à 19:24 :
les élus savent trés bien que l' avion transporte les millions de touristes vers la France 1ere destination du monde et donne des millions d'emploi a ce pauvre pays musée qui ne produit plus rien.
Pour la voiture....ben prenez le RER, TER ou vélo comme l' avait suggéré la ministresse Lagarde qui se vautre dans une Cadillac a Washington a cette heure
Réponse de le 21/09/2011 à 6:01 :
Et d'autres millions d'emplois sont délocalisés à cause de facilités de transport accordés sur le dos des contribuables.
a écrit le 20/09/2011 à 15:38 :
On pourra voyager pas cher.
a écrit le 20/09/2011 à 14:58 :
Ce me semble qu'il en ira exactement du contraire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :