Les nouvelles lignes TGV vont-elles être mises en sommeil ?

 |   |  494  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 AFP)
Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault pourrait revenir sur les 14 projets de nouvelles liaisons ferroviaires à grande vitesse très contestées par la Cour des Comptes. Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, estime que cela contribuera aux économies nécessaires pour restaurer l'équilibre des finances publiques.

Le projet de création de 14 nouvelles lignes de TGV pourrait être sacrifié sur l'autel de la rigueur. C'est une piste qui est sérieusement envisagée par le gouvernement Ayrault. Le but serait de réaliser les économies nécessaires à l'équilibre des finances publiques. Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, interrogé sur France 2 ce mercredi, déclare : "L'Etat, ceux qui le dirigeaient en son nom, ont prévu une multitude de projets sans avoir le début du commencement du moindre financement. Il y a eu un effet d'affichage." Une sortie à charge contre le précédent gouvernement.

86 milliards d'euros à la charge de l'Etat

Jérôme Cahuzac s'appuie sur le rapport de la Cour des comptes sur la situation des finances publiques en 2012, publié lundi 2 juillet. L'institution pointe du doigt les projets d'infrastructures de transport du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Le coût de la facture cumulée de ces projets pointerait à près de 260 milliards d'euros. Un tiers des coûts serait à la charge de l'Etat, soit 86 milliards d'euros, et plus d'un autre tiers pour les collectivités locales. La Cour des comptes  souhaite que les projets de 14 lignes nouvelles de TGV, promises d'ici à 2020, soient réexaminés. Surtout ceux qui "ne sont pas budgétairement soutenables et dont ni la rentabilité financière, ni la rentabilité socio-économique, ni l'intérêt environnemental ne sont établis". Et Jérôme Cahuzac de suivre l'avis de la Cour : "Il faudra, je crois que la Cour des comptes a raison, élaguer dans les projets qui ont été proposés. Le gouvernement n'aura pas d'autre choix que de renoncer à certaines des options qui ont été privilégiées."

Priorité à l'entretien du réseau férroviaire

Si Jérôme Cahuzac n'hésite pas à dénoncer les décisions du gouvernement Fillon, le ministre du Budget sonne aussi la charge contre la SNCF. "On peut se demander si prolonger telle ou telle ligne TGV pour un gain de temps marginal est préférable à l'entretien du réseau secondaire de transport ferroviaire, indispensable car utilisé par beaucoup." Selon Jérôme Cahuzac, l'entretien du réseau a fait défaut et cela "explique en très grande partie les retards considérables et le manque de fiabilité de ces dernières années." La SNCF s'est refusée à tout commentaire pour le moment.

Le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, a, lui, annoncé le 3 juillet qu'une commission serait désignée pour hiérarchiser les projets et juger de leur faisabilité financière. Il a précisé à la sortie du conseil des ministres aujourd'hui qu'aucune ligne TGV ne serait supprimée et que les projets engagés seraient menés à terme. Trois des 14 lignes TGV prévues ont déjà été lancées, rappelle la Cour des comptes dans son rapport. Le gouvernement devra alors faire un arbitrage sur les projets qui n'ont pas encore été engagés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/07/2012 à 17:40 :
Les lignes LGV vont démolir l'environnement , anéantir des milliers d'exploitations agricoles et des forêts et les TGV feront un bruit d'enfer.
Donc non aux nouvelles LGV.
Réponse de le 19/09/2012 à 23:06 :
une ligne gv à pour but de diminuer le trafic routier qui nuis beaucoup plus à l'environement que le train;
a écrit le 13/07/2012 à 15:14 :
Habitué de la ligne Caen Paris, je souhaite je préconise une ligne traditionnelle en bon état permettant un trajet en 1h30 mais avec la fiabilité, plutôt qu'une ligne TGV qui me fera gagner 1/4 d'heure mais doublera le prix. Nous avons besoin de la fiabilité et de la ponctualité et non pas de la grande vitesse.
Réponse de le 13/07/2012 à 19:36 :
Bonjour , je le suis également et je partage votre point de vu. J'ajouterais en substance que j'ai assisté au pseudo débat public portant sur le choix de l'éventuel tracé de cette LGV. Il s'avère que les dés sont pipés puisque le tracé définitif est déjà arreté! Pour preuve des clous d'arpenteurs retrouvés plantés dans la campagne environnant au sud de Lisieux. Dans cette affaire tout le monde, élus compris, se fait mener en bateau par RFF. Le seul recours est que en effet le budget alloué ne soit pas débloqué. D'autres solutions moins onéreuses existes en revalorisant plus encore la ligne Paris-Cherbourg.
a écrit le 12/07/2012 à 12:44 :
Alors que le M² atteint des sommets à Paris, on ferait mieux de désenclaver des régions comme la Nièvre par exemple qui est toute proche de Paris avec un vrai cadre de vie et des terrains à bâtir a revendre et pourtant délaissée par la SNCF. Oui pour ralentir les travaux TGV et pour renforcer le maillage inter-régional qui existe et qui ne demande qu'a reprendre vie. Qu'une politique de décentralisation soit réellement menée ! Sauvons nos campagnes, gagnons en qualité de vie pour nous et nos enfants, offrons la possibilité aux jeunes d'acquérir un logement a un prix abordable, redonnons du dynamisme aux régions délaissées, cela créera forcément des emplois. Le rail est un élément de solution et il ne faut pas le négliger...
Réponse de le 17/07/2012 à 19:00 :
Si on pouvait améliorer les RER, cela serait un progrès réel.
a écrit le 12/07/2012 à 12:19 :
L' Etat doit gérer en bon père de famille, ce qui implique qu'il ait des projets et les réalise en étalant dans le temps les investissements correspondant, les projets prioritaires étant bien évidemment réalisés en premier.
Quand on regarde ce qui a été fait dans les 20 ou 30 dernières années par rapport aux siècles précédents, quand on regarde les progrès techniques, les avancées sociales, ..., on se dit que tout a terriblement progressé !
Ne vivrons-nous moins bien si le temps prenait son temps !
a écrit le 12/07/2012 à 9:21 :
Le commentaire de Professore me plail bien .Mais en même temps ,je me demande comment notre pays, en fort déficit budgétaire, a une croissance très inférieure à celle de l'Allemagne au budget équilibré .Par ailleurs ,si maintenant ,l'état peut emprunter à taux nul ,un nouvel investissement va augmenter la dette mais plus le déficit .Alors ,c'est difficille de s'y retrouver!
a écrit le 12/07/2012 à 8:34 :
Et on va faire quoi de toutes ces routes, aéroports, autoroutes quand il n'y aura plus de pétrole? Déjà qu'on a plus les moyens de s'acheter des voitures.Le TGV fonctionne à l'électricité,gros avantage, mais nucléaire...et l'uranium n'est pas non plus une ressource infinie, sans compter le coût du démantèlement des centrales. Moralité, il faut que nous réduisions notre boulimie de déplacement, produire autrement et consommer sur place. Ce n'est pas seulement écolo, c'est aussi réaliste.
Réponse de le 12/07/2012 à 9:17 :
Plus de pétrole ? Il n'y en a jamais eu autant ! Consommer sur place ? C'est le mode de production qui pollue le plus ! Il faut arrêter avec ces gags écolos.
Réponse de le 12/07/2012 à 9:33 :
Tout à fait d'accord. Des bateaux pleins de pétroles brut sont actuellement en attentent. Il est étonnant que les journalistes, mais le sont-ils vraiment, n'en parlent pas. C'est tabou. Pourquoi? Mystère !!
Réponse de le 12/07/2012 à 10:51 :
@Gags et Missiles : vous êtes hilarant !!! Vous voyez 3 gros bateaux avec du pétrole dedans ca y est pour vous on est rassasié pour les 10 ans à venir...JB38 a raison les sources de pétroles vont se tarir (c'est une énergie fossile donc par définition non renouvelable), et celles que l'on découvre aujourd'hui sont financièrement très peu exploitable. Et pour Gags consommer sur place est le mode de production le plus polluant ? Euh... déjà vous répondez dans le vide car JB38 parle de CONSOMMER sur place et il faudra me dire en quoi c'est vraiment polluant (que l'on produise ici ou là quelle différence ??? JB38 parle de produire différement !!!)... Sincèrement de voir des idioties pareilles me laissent effrayé quand à la possibilité pour certains d'avoir le droit de mettre un bulletin dans une urne...
Réponse de le 12/07/2012 à 10:54 :
on pourrait en faire des pistes pour le défilé des syndicats
a écrit le 12/07/2012 à 8:01 :
En somme au niveau européen il faut lancer de grands projets d'investissements pour relancer la croissance et au niveau national supprimer les projets pour assurer l'équilibre budgétaire.
a écrit le 12/07/2012 à 2:08 :
Marre du train, vive Ryanair, easyjet (pas de greve, pa de depense pour l'etat, pas de fonctionnaires, et donc moins d'impots)
Réponse de le 12/07/2012 à 5:15 :
Allez lire l'article consacré dessus sur le capital de ce mois ci. Vous verrez que la vie n'est pas rose dans cette boite.
Réponse de le 12/07/2012 à 6:08 :
Oui mais au moins ce n'est pas aux frais du contribuable. Vous savez combien la SNCF coute a l'etat? combien RFF coute a l'etat?Combien la caisse de retraite des cheminots pompe dans celle des autres. Y en a marre de payer avec nos impots alors qu'il y a une alternative.....L'avion !!!
Réponse de le 12/07/2012 à 6:45 :
Pas de fonctionnaires d'état ou territoriaux à la DGAC, à ADP,... Pas de subventions publiques non plus pour construire les aéroports et soutenir les avionneurs ?
On nous aurait donc encore menti !!!!

PS : pour culture générale, les cheminots et encore moins les salariés de RFF ne sont fonctionnaires.
Réponse de le 12/07/2012 à 6:55 :
Ryanair vit aussi et s'accomode tres bien des subventions publiques que lui donnent les conseils generaux et regionaux francais, renseignez vous, on parle ici de millions d'euros d'argent public.
Réponse de le 12/07/2012 à 7:23 :
Hé oui,heureux les ignorants confits de certitudes ...
Ryanair ne coûte rien au contribuable : ben voyons...
Ceci dit la SNCF, c'est pas Jojo !
Réponse de le 12/07/2012 à 9:19 :
Ryanair touche des millions, la SNCF touche des milliards, 1000 fois plus ! Aucune comparaison possible.
Réponse de le 12/07/2012 à 10:58 :
Pour un tas de raison, le TGV est préférable à l'avion, donc il faut permettre à RFF de construire ces voies (et d'entretenir les existantes). Mais il y a effectivement un gros souci avec l'exploitation par la SNCF des voies de RFF. On peut espérer que la concurrence (un jour ...) les pousse à s'améliorer. Oui, j'aime rêver.
a écrit le 11/07/2012 à 22:57 :
Et si on ?conomisait sur les dépenses de fonctionnement plutôt que sur les investissements?
a écrit le 11/07/2012 à 22:55 :
Plutot que d'investir dans des lignes nouvelles à grande vitesse qui detruisent les paysages il faut d'urgence rénover et investir dans les grandes lignes existantes qui relient les métropoles entre elles, exactement comme le fait la Suisse où les trains sont ponctuels, modernes et surtout trés frequents. Par exemple je pense qu'une ligne pendulaire Marseille-Toulon-Nice qui relie un corridor urbain trés dense est urgente avant que les liaisons autoroutières y soient saturées. Mais inutile de faire rouler des trains à 250 km/h, on peut investir moins d'argent en modernisant la ligne existante et y faire rouler des trams-trains pendulaires à 170km/h pour le benefice des locaux qui du coup delaisseront leur voiture. De plus l'avantage des lignes pendulaires est de desservir les centre-villes, du coup inutile de créer des gares TGV devoreuses d'espace au milieu de nulle part.
Réponse de le 13/07/2012 à 9:18 :
Je me souviens qu'à l'école primaire on nous apprenait que le réseau routier Français était le meilleur du monde : il était constitué de petite routes et de nationales, son nombre de km était important etc....Mais pendant ce temps là les Allemands construisaient des voies de circulation modernes: autoroutes etc.. Conclusion la France a du faire appel pour rattraper son retard à des financements privés pour construire des autoroute.
Ne refaisons la même erreur , le développement passe, entre autre, par de très bons moyens de communication. Alors construisons des TGV qui permettront à des régions endormies de se réveiller économiquement
Il est très étonnant de voir les socialistes au pouvoirs qui nous ont chanté les louanges des grands travaux pendant la campagne électorale, tant au niveau européen qu'au niveau français, abandonner des programmes vitaux pour notre pays. Sous prétexte de ne pas tailler dans les dépenses de fonctionnement de l'état qui mécontenterait leurs électorat de fonctionnaires ils abandonnent des programmes d'avenir pour notre pays; Les nouveaux responsables de notre Pays n'ont aucune vision d'avenir pour les générations futures.. Seul compte pour eux les mesures démagogiques et le marketing de leur action limitées et ponctuelles.
Si nos grands hommes d'Etat n'avaient pensé qu'au retombées médiatiques immédiate de leurs décisions investissement d'avenir, la France ressemblerait à un pays en voie de développement....Les investissement d'avenir demande de la force de caractère et de conviction car il n'y a pas de retombées immédiate pour ceux qui les prennent...
Bien à vous
a écrit le 11/07/2012 à 21:35 :
Tout simplement pathétique. La ligne classique Bordeaux-Nice est très fréquentée (forcément), et quasiment inexploitable pour la SNCF (TER dans tous les sens, incidents ultra fréquents). Il est indispensable de la doubler d'une ligne TGV. Le coût de cette (méga) ligne n'est pas supérieur à celui de l'arc express parisien ... Evidemment, c'est "tout pour Paris" donc on se doute bien de ce qui sera choisi.
Réponse de le 11/07/2012 à 22:17 :
L'arc express parisien c'est 20 milliards euros et des millions de passagers chaques jours,donc forcement on va vers le plus indispensable.Et 20 milliards pour une ligne tgv,ca me parait excessif
Réponse de le 11/07/2012 à 22:48 :
Paris sera toujours Paris et le mètre carré va monter à 18 525 euros avec Mitterrand le petit.
Réponse de le 11/07/2012 à 22:54 :
@ vivement demain : Ou pas...
Réponse de le 12/07/2012 à 10:53 :
Avec les 20 milliards, on fait presque toutes les lignes TGV du sud (Montpellier-Perpignan, Toulouse-Bordeaux, plus une partie de Nice-Marseille, manque plus que Narbonne-Toulouse ensuite - qui est moins critique). Mais après, on peut continuer à jouer l'hyper centralisation tout sur Paris, faut y croire très fort. Effectivement, il ne faudra pas vous plaindre si le prix de l'immo intra muros ne baisse pas, avec autant d'investissements d'infrastructures, comment pourrait-il en être autrement ?
a écrit le 11/07/2012 à 21:17 :
En France, le gros problème, c'est pas Paris, qui est déjà très bien desservie, c'est le massif central et le manque d'infrastructures qui le traverse, tant en chemin de fer qu'en autoroute. La France est coupée en deux dans son sud, l'est et l'ouest de chaque coté, et Toulouse isolée entre les 2.

Rallier Lyon à Bordeau, ou Toulouse à n'importe quoi, font parti des périples les plus long, alors que ces villes sont toutes de très grand centre économiques susceptibles d'avoir de très nombreuses relations, et ne sont pourtant pas si loin que ça à vol d'oiseau...

Une ligne Lyon Toulouse Bordeau fait vraiment défaut, ainsi qu'une ligne Marseille Toulouse Bordeau.

J'espère que parmi les 3 lignes déjà lancées, ces 2 la en font parti, car c'est de loin les plus urgentes, et sans doute les plus simple à rentabiliser. Le besoin est la depuis toujours, il n'attend plus que l'offre.
Réponse de le 11/07/2012 à 22:31 :
On en reparlera quand on découvrira des filons d'or et du pétrole dans le massif central,en attendant faites du fromage de chèvre.
Réponse de le 12/07/2012 à 0:48 :
En attendant a Toulouse ils font des avions ... C est bien pour la balance commerciale, c est pas avec les 60% de fonctinnaires et 10% de touristes et 30% de chomeurs de la régions Paca qu on va redresser ce pays...
Réponse de le 12/07/2012 à 7:25 :
Il n'y a pas de retraités en PACA ? Parce que là, ça fait déjà 100% ...
Réponse de le 12/07/2012 à 8:55 :
Rhone Alpes et PACA, c'est respectivement, après l'Ile de France, la seconde et la troisième région de France, en population tout comme en activité économique, et de loin (voir très loin).
a écrit le 11/07/2012 à 21:11 :
Il serait tout à fait regrettable que les arbitrages ne prennent pas en considération la rentabilité des projets sur le long terme, tant au plan financier qu'au plan socio-économique, l'ensemble des externalités sociales et environnementales.
Du côté de Garonne, la décision d'arrêter le projet LGV sans réelle concertation, serait sans doute perçue comme un "pruneau" difficile à avaler.
a écrit le 11/07/2012 à 20:47 :
Personne n'a explique à flamby que cela n'est pas bon pour la croissance.
Il y a une semaine, "j'ai obtenu le pact de croissance", enfin un mini pact, et maintenant il rogne sur les investissements !!!.
Cela n'est pas très cohérent.
Réponse de le 12/07/2012 à 10:28 :
commentaire inutile
a écrit le 11/07/2012 à 20:41 :
pourquoi pas des trains pendulaires. Cela roule vite et ne nécessite pas de rails spéciaux !!
Réponse de le 12/07/2012 à 16:11 :
Bien vu! Mais c'est sans compter sur le lobby TGV. Il faut le caser partout y compris a l'export. Bien des lignes classiques seraient exploitables avec des trains dits à pendulation comme cela se fait en Italie ou en Suisse Avec des relèvements de vitesses en prime. Construire à tout prix des lignes à grande vitesse partout mêmes à des endroits ou cela n' à pas de sens vues les distance comme le c'est le cas pour la Normandie n'est pas viable alors que la ligne normale est tout à fait correcte et sans grand gain de temps à la clé.
a écrit le 11/07/2012 à 20:40 :
Franchement, des projets coûteux comme la LGV Paris-Clermont-Ferrand sont-ils vraiment utiles ? Franchement, hormis jeter l'argent par les fenêtres, je ne vois pas trop l'utilité d'un tel projet. Le mieux serait d'améliorer les voies existantes et de changer le matériel roulant.Ceci serait largement suffisant et pourrait déjà améliorer les performances d'une telle ligne sont pour autant grevés inutilement les dépenses publiques !
Réponse de le 12/07/2012 à 16:13 :
Entièrement d'accord, que l'on permette aux trains existant de rouler correctement déjà en modernisant le réseau actuel.
a écrit le 11/07/2012 à 20:07 :
Et mr Ayraut serait bien avisé d'arreter aussi son aeroport à notre dame des landes qui servira également à rien
Réponse de le 12/07/2012 à 13:37 :
Si, pour faire comme les parisiens, des voyages à 10 ?.
a écrit le 11/07/2012 à 19:54 :
Comme d'hab, ce qui compte c'est qu'il y ait des trains pour Paris. Et après on s'étonne qu'en province on crache sur la capitale...
Réponse de le 12/07/2012 à 10:59 :
mais les trains pour Paris, ils viennent bien de la province, ils ne font pas que le tour du périphérique;
a écrit le 11/07/2012 à 19:31 :
Ils devraient plutot ameliorer le fret et surtout ameliorer les transports publiques en ile defrance notamment et dans les autres regions.
Le tgv est une vitrine commerciale,il ya des lignes necessaires,d'autres qui ne servent a rien,surtout qu'il roule rarement a son maximum,du au manque d'entretien des chemins de fer et du trop grand nbs de gares desservis sur un trajet
a écrit le 11/07/2012 à 19:09 :
Les panneaux de limitation à 70km/h ont poussé comme des champignons sur les routes, alors que dans certains endroits il vaut mieux rouler à 30 (virage dangereux) . Y avait-il un surnombre ? Les lignes de chemin de fer en campagne sont-elles fiables vu que c'est le privé, qui s'occupe maintenant de l'entretien des voies ferrées ? Le parc des TGV sera toujours inégalement réparti : les grandes villes profiteuses , les moyennes étant délaissées .
a écrit le 11/07/2012 à 19:02 :
ca représente 160 milliards, j'hesite pas une seule seconde, je gele les trois quart, il veulent faire un nouveau trajet paris bordeaux pour gagner 50 minutes, ca coute 7 milliards, inadmissible, inacceptable, je prends
souvent cette ligne, 3heures me suffit.
Réponse de le 11/07/2012 à 19:23 :
Il vous faut voir plus loin q cette simple portion, car il s'agit bien in fine de relier en TGV Toulouse a Paris puis ensuite Barcelone! Il ne faut pas délaisser injustement le sud ouest. Prendre un train classique de Toulouse à Paris c au mieux 6h actuellement :(
a écrit le 11/07/2012 à 18:43 :
Désolé, mais la ligne Paris-Bordeaux en TGV!!! On me la laisse...
Réponse de le 12/07/2012 à 14:29 :
Tout à fait d'accord avec des lignes utiles comme un Paris-Bordeaux. En revanche arrêter complétement la ligne des TER de la ligne Grenoble-Valence, pendant 1 an complet !!! Après 2 étés de travaux pour avoir doubler la voie !!! Pour gagner 10 minutes de transport pour y faire circuler de TGV, pour amener les touristes aux sports d'hivers ! Et nous les 7000 usagers de cette ligne quotidiens, comme alternative on va nous proposer des BUS de remplacement (je suis curieuse de voir leur nombre), qui seront bien plus polluants et qui mettront 4 fois plus de temps que nos braves TER. C'est ce que l'on appele un projet bien réfléchi ? et qui ne coûte rien à personne ? Fatigue, pollution, vie de famille, vie professionnelle....On marche sur la tête complet
a écrit le 11/07/2012 à 18:37 :
Enfin un début de bon sens!! reste plus qu,a faire pareil pour les nouveaux tracés d,autoroutes et calmer le jeux avec les milliers de rond points inutiles qui fleurisse dans nos campagnes ...
Pareillement pour le mobilier urbain et autres panneaux de signalisation en surnombre dans des petites communes deja surendettés....
a écrit le 11/07/2012 à 18:05 :
des lignes de tgv en correze ou en ardeche, y a que les francais pour faire ca ! ( avec l'argent public)
Réponse de le 11/07/2012 à 18:39 :
il n'existe aucun train de voyageurs en Ardèche depuis une vingtaine d'années
Réponse de le 11/07/2012 à 19:14 :
Depuis 40 ans
Réponse de le 11/07/2012 à 21:05 :
En tant que Drômois et donc frère de sang des Ardechois, je m'insurge contre cette vilaine attaque envers nos bedaux adorés

Non seulement aucune ligne TGV ne passe en Ardeche, car elle passe dans la Drome tout proche, mais justement les gares TGV qui déservent à la fois la Drome et l'Ardeche font parti du couloir Rhodanien (Paris Lyon Marseille), certainement la ligne TGV la plus fréquentée, la plus saturée et la plus rentable de toutes les lignes TGV.

Taux de réservation systématiquement à 120%, attention, il faut se battre pour avoir sa place assise, malgré les TGV à 2 étages.

S'il y avait bien une ligne qui est tout le contraire de l'idée que tu voulais défendre (que je pourrait comprendre), c'est bien celle la !
a écrit le 11/07/2012 à 17:39 :
En Effet,
Il faudrait commencer par mieux entretenir l'existant avant de se lancer dans des projets ferroviaires dont l'utilité n'est pas avérée.
Réponse de le 11/07/2012 à 19:34 :
Oui arrêtons la ligne LGV ce coup de scalpel dans le pays basque! alors que la RN10 est en court d?élargissement amplement

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :