La SNCM calme le jeu avec les syndicats et ne battra pas pavillon grec

 |   |  305  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La direction a validé la décision d'affréter un bateau grec pour desservir la Tunisie et la Corse, et de le passer sous pavillon français de 1er registre, donc avec un équipage français comme le réclamaient les syndicats.

Face à la grogne des syndicats et du ministre des transports, la direction de la SNCM a changé son fusil d?épaule en passant sous pavillon français le « Vénizélos », le bateau grec qui sera affrété pour desservir la Tunisie et la Corse en remplacement du bateau « l?Ile de Beauté ». C?est ce que demandaient les syndicats mais aussi Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports qui avait jugé « inacceptable » que la démarche de compagnie.En passant sous pavillon français de 1er registre, l?équipage du bateau sera donc composé de marins français « Sur proposition du directoire, le conseil de surveillance a validé l'affrètement du Venizélos et décidé qu'il s'agirait d'une location de longue durée permettant la francisation du pavillon et confirmant ainsi l'attachement de toute la Compagnie au Pavillon Français 1er registre », a indiqué la compagnie. Cette décision va mettre fin à la protestation de la CGT sur ce motif. Mardi, le syndicat avait appelé à une deuxième grève en 15 jours.

Renouvellement de la flotte
Le conseil de surveillance a également abordé le plan stratégique d'entreprise, autre source de tension avec les organisations syndicales. L'actionnaire majoritaire - actuellement Veolia Transdev, filiale codétenue par Véolia et la Caisse des dépôts - avaient en effet mis à l'arrêt le plan préparé par le PDG Marc Dufour. Ce dernier prévoyait le renouvellement de la flotte nécessaire pour réduire les coûts de fonctionnement, en s'appuyant sur des opérateurs financiers extérieurs qui achèteraient les navires et les loueraient à la compagnie.
Concernant le renouvellement de la flotte, plusieurs « options » ont été présentées par l'actionnaire, « notamment celle intégrant le renouvellement de la flotte avec quatre » nouveaux navires proposés, indique la SNCM.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/04/2013 à 19:19 :
J' espere que le bateau grec est bien assuré vu le talent pour l'amarrage...
a écrit le 18/04/2013 à 18:37 :
la SNCM va aggraver ses déficits, elle va couler en mer lors d'une prochaine tempête .
Après, une compagnie indépendante et sérieuse sera à même de proposer un service efficace, compétitif, auprès des clients voyageurs qui auront choisi l'option maritime .
a écrit le 18/04/2013 à 16:27 :
Bientôt elle va battre le pavillon pôle emploi.
a écrit le 18/04/2013 à 13:54 :
Heureusement il y aura Corsica compagnie privé par contre j'aurai plaisir à me rendre à l'enterrement de la SNCM comme de la SNCF RATP EDF GDF etc leurs jours ne sont plus que comptés... Vive la fin des monopoles et de la didacture des fonctionnaires fainéants !!!
Réponse de le 18/04/2013 à 15:21 :
pourvu que ça dure , avec la CGT tous ensemble, tous ensemble, à l'enterrement.
a écrit le 18/04/2013 à 13:38 :
temps que nous seront sous dictature CGT MELANCHON CETTE COMPAGNIE SERA ALA CHARGE DU CONTRIBUABLE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :