Bataille de prix dans le tunnel sous la Manche

 |   |  309  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le PDG d'Eurotunnel a envoyé un courrier à son homologue d'Eurostar où il l'exhorte à "cesser de tenir" des "propos totalement mensongers".

Eurotunnel a peu goûté l'interview de Nicolas Petrovic, PDG d'Eurostar, ce week-end aux Echos... dans lequel il réclamait une baisse des prix des péages pour pouvoir réduire celui des billets. Et le fait savoir. "La promotion de vos intérêts ne justifie ni la malhonnêteté intellectuelle, ni la calomnie", écrit Jacques Gounon, PDG de la société gestionnaire du tunnel sous la Manche, dans un courrier que s'est procuré l'AFP. Il l'exhorte également à "cesser de tenir" des "propos totalement mensongers".

Eurostar veut de la transparence

Pour Jacques Gounon, il y a une transparence absolue des comptes et des coûts de l'exploitation du tunnel sous la Manche, contrairement aux déclarations du patron d'Eurostar. Ainsi, ce dernier aurait "largement usé" de la clause prévue par le Railway usage contract signé en 1987 et qui permet aux utilisateurs du réseau de vérifier la bonne répartition des coûts d'exploitation.

Dans une interview aux Echos, Nicolas Petrovic, avait demandé une baisse du prix des péages d'Eurotunnel. Il promettait alors de répercuter l'ensemble de la baisse du péage sur les prix aux voyageurs. "Cela fait des années que nous demandons plus de transparence à Eurotunnel, mais sans obtenir de réponse", a ainsi déclaré le PDG d'Eurostar au quotidien économique.

Bruxelles exige une baisse des péages

La question des péages fait l'objet d'une plainte d'Eurostar auprès de l'Autorité de la concurrence. De son côté, la Commission européenne s'intéresse également au sujet puisqu'elle a demandé, le mois dernier, à la France et au Royaume-Uni de faire baisser le prix des péages. Elle saisira la Cour de justice de l'Union européenne si les deux pays n'ont pas obtempéré dans un délai de deux mois après la notification de sa décision.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2013 à 8:49 :
Eurotunnel est mal barré, bataille d'arrière-garde où l'opérateur de tunnel, de navettes et de ferries va se planter s'il ne fait pas le ménage de ses coûts, notamment les coûts côté français.
a écrit le 22/07/2013 à 23:13 :
2014 conférence sur l'investissement en infrastructures. Les trois chefs d'Etat ont entre autres échangé sur la construction d'un chemin de fer reliant ces pays.Algerie-France-tchad

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :