Premier semestre réussi pour JCDecaux

 |   |  298  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le groupe JCDecaux a annoncé, ce lundi 29 juillet, une augmentation de 5.5% de son bénéfice net (87.5 millions d'euros) au premier semestre 2013. Son chiffre d'affaires progresse également de 1.9% à 1.263 milliards d'euros.

Ses résultats sont meilleurs que prévu. Le groupe d'affichage et de mobilier urbain français JCDecaux a annoncé, ce lundi 29 juillet, un bénéfice net en hausse de 5.5% au premier semestre 2013, à 87.5 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires du propriétaire des vélos en libre service Vélib a également progressé de 1.9% à 1.263 milliard d'euros. "Grâce à un deuxième trimestre meilleur qu'attendu, nous avons été capables de maintenir notre chiffre d'affaires sur le premier semestre et de générer une bonne rentabilité en dépit d'un environnement économique difficile", s'est félicité Jean-François Decaux, président du directoire, dans un communiqué.

Le secteur du transport progresse de 7.6%

"En ce qui concerne le troisième trimestre 2013, l'impact très favorable qu'ont eu les Jeux Olympiques de Londres de 2012 sur notre activité au Royaume-Uni rend les comparables difficiles. La visibilité restant faible et le chiffre d'affaires volatil, nous anticipons aujourd'hui une légère diminution de notre chiffre d'affaires organique", a-t-il indiqué.

Le chiffre d'affaires du secteur du mobilier urbain - première activité du groupe - baisse de 1%, à 566.4 millions d'euros. "La France est presque à l'équilibre, le Royaume-Uni est en légère croissance et le reste de l'Europe en légère baisse", souligne JCDecaux. Celui du transport progresse de 2.8% à 464.9 millions d'euros, boosté par la "forte croissance" de la Grande-Bretagne et de la France qui a réalisé une "bonne performance". Le chiffre d'affaires du secteur de l'affichage connaît la plus forte hausse avec +7.6%, à 232 millions d'euros.

"Tout en portant une attention particulière au contrôle des coûts, nous avons continué à développer notre portefeuille digital et à augmenter notre présence dans les pays à forte croissance, qui représentent aujourd'hui plus de 30% de notre chiffre d'affaires total", a souligné Jean-François Decaux.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2013 à 11:40 :
Le groupe ne se vante pas de leur "escroquerie" du Vlib où ils font payer à leurs usagers la défection de leur système d'accrochage.
Un conseil, si vous utilisez leur vélo la nuit et qu'un problème survient dans le verrouillage du vélo, vous en serez pour 150 EUR ... car personne ne vous répond au service clientèle et certains malins doivent guetter cette anomalie pour ensuite piquer le vélo (ils doivent avoir une technique pour décrocher le vélo).
Le matin, dès l'ouverture, quand vous appelez le service clientèle pour signaler la défection du système de verrouillage, le vélo n'est bien sur plus là ...malgré tous les efforts pour signaler cette anomalie, (6 appels téléphoniques, 2 courriers), l'on finit par vous répondre que vous êtes responsable du fait de votre négligence et on vous fait comprendre qu'avec 150 EUR, vous vous en tirez bien !!
Quant au Médiateur que j'ai saisi, j'attends toujours sa réponse ... mais j'ai bien peur que mes 150 EUR soient transformés en"profit" pour JC Decaux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :