JC Decaux voit sa croissance ralentir

 |   |  438  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
JCDecaux a annoncé vendredi un ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, pénalisé par les difficultés des pays du Sud de l'Europe et des bases de comparaison difficiles.

Le numéro un mondial de la communication extérieure JC Decaux a dégagé au deuxième trimestre un chiffre d'affaires de 634,7 millions d'euros, en croissance organique de 4,3%. Or, le groupe avait enregistré une croissance de 7,8% sur les trois premiers mois de l'année. Ce chiffre, supérieur à l'objectif de 4% annoncé par le groupe, ressort toutefois en deçà des attentes du marché qui tablait sur +4,6%, selon les estimations de neuf analystes.

Evoquant des bases de comparaison exigeantes (+11,3% au deuxième trimestre 2010), le groupe français avait prévenu que son activité se tasserait au deuxième trimestre alors que ses concurrents Omnicom et Publicis ont vu leur croissance s'accélérer sur la période.

Sur le premier semestre, JCDecaux a dégagé un chiffre d'affaires de 1,17 milliard, en ligne avec les attentes du marché, représentant une croissance organique de 5,8%.

"Bien que des préoccupations demeurent quant aux perspectives économiques à court terme, nous sommes confiants en notre capacité à générer une croissance solide de notre chiffre d'affaires", indique dans un communiqué Jean-François Decaux, président du directoire et co-directeur général.

JCDecaux a signé une forte hausse de ses revenus dans les régions Asie-Pacifique et "Reste du monde" (respectivement +19,8% et +31,4%) qui a cependant été éclipsée par un ralentissement au Royaume-Uni et en France et par des difficultés persistantes dans le sud de l'Europe.

La marge opérationnelle du groupe est ressortie à 260 millions pour un taux de 22,2%, stable par rapport au premier semestre 2010. Le marché tablait sur une légère amélioration avec une marge de 268 millions pour un taux de 22,8%. La marge a principalement été pénalisée par l'activité d'affichage qui a vu la baisse de son chiffre d'affaires s'accélérer au deuxième trimestre ( -4,9% après -2,1% sur les trois premiers mois de l'année).

La division transport, en revanche, a maintenu un rythme de croissance élevé, signant une hausse de 16,9% sur le premier semestre, tandis que le mobilier urbain, première division en termes de revenus, affiche une progression modérée de 2,4%.

JCDecaux a réduit sa dette à 264,2 millions contre 358,8 millions à fin décembre et dispose d'un cash flow disponible de 106,9 millions d'euros.

Le groupe a ouvertement exprimé son intérêt pour CBS Outdoor, filiale de l'américain CBS, dans le but de renforcer sa présence aux Etats-Unis. "Pour l'instant, rien n'a bougé", a toutefois précisé Jean-Charles Decaux, co-directeur général sur BFM Business.

Le groupe table sur une stabilisation au troisième trimestre, avec une croissance de même ordre que sur les trois mois précédents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :