Air France : grève des contrôleurs de maintenance

 |   |  158  mots
(Crédits : Christian Hartmann)
La CGT et Sud Aérien ont appelé les 200 contrôleurs de maintenance à faire grève ce vendredi pour s'opposer au projet de la direction de supprimer ce service. Le mouvement est très suivi selon les syndicalistes.

Journée de grève des contrôleurs du service maintenance d'Air France. La CGT et Sud Aérien, largement majoritaires chez Air France Industrie, ont appelé à une journée de grève ce vendredi 15 novembre pour s'opposer au projet de la direction de supprimer le service contrôle, historiquement rattaché à la branche maintenance du groupe. Les contrôleurs gèrent notamment les documents de maintenance et le contrôle des opérations de maintenance réalisées par les techniciens.

Mouvement très suivi

Selon un syndicaliste, Air France veut confier cette activité aux techniciens comme cela se pratique dans d'autres compagnies aériennes, et répartir les 200 contrôleurs dans d'autres services. Selon la même source, la grève est suivie à plus de 90% et ne perturbe pas l'exploitation. Le préavis de grève qui allait jusqu'à mi-décembre devrait être prolongé jusqu'au début 2020. Contactée, Air France n'a pas répondu à nos appels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/11/2019 à 11:34 :
Encore des dinosaures qui poussent leur dernier soupir .
Indifférent , grace à ceux qui travaillent tels easyjet, vueling, ryanair, volotea , rtc...
a écrit le 15/11/2019 à 19:30 :
En même temps, si AirFrance veut supprimer ce service, c'est que AirFrance a la possibilité de se passer de leur travail (ou de le faire réaliser par les techniciens) ! donc, forcément, une grève, ça ne va pas gêner la direction, non ?
a écrit le 15/11/2019 à 16:21 :
Bonjour
Permettez moi de vous dire que votre article est incomplet, car en effet les contrôleurs supervisent les actions de maintenance mais pas que.
Ils sont aussi le dernier rempart de la sécurité des vols grâce à la surveillance du respect des procédures, le monitoring des avions en vol, des inspections très spécifique en exploitation et bien d’autres.
Tout ca pour que nos passagers et nos personnels navigants empruntent les avions avec la plus grande sérénité.
Cordialement
Charlie
a écrit le 15/11/2019 à 15:06 :
Bonne initiative. Bloquons complètement cette entreprise. Tant qu'elle ne sera pas au bord de la faillite, les dirigeants ne comprendront pas. Bloquons tout de façon permanente et indéfiniment.
Réponse de le 17/11/2019 à 7:56 :
Moi je propose que l’on vous bloque, l’humanité ne s’en portera que mieux...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :