IAG rachète Air Europa et met la pression sur Air France-KLM

 |   |  409  mots
(Crédits : HANNAH MCKAY)
Moins d'un mois après avoir appris le départ du groupe sud-américain Latam de son alliance, IAG, le groupe aérien composé de British Airways, Iberia, Aer Lingus, Vueling, rachète pour 1 milliard d'euros la compagnie espagnole Air Europa, présente sur les liaisons entre l'Europe et l'Amérique latine. Un coup dur pour Air France-KLM qui avait conclu en juillet un accord commercial d'envergure avec Air Europa pour justement accroître ses positions sur cet axe stratégique.

IAG, le groupe aérien composé de British Airways, Iberia, Aer Lingus, Vueling et Level, montre une nouvelle fois sa grande réactivité. Moins d'un mois après avoir appris la fin de son alliance avec son principal allié en Amérique latine, Latam, à la suite du rapprochement de cette dernière avec la compagnie américaine Delta, membre d'une alliance concurrente, IAG a trouvé une parade pour préserver ses positions entre l'Europe et l'Amérique latine et centrale, lesquelles sont déjà fortes avec la présence en son sein de la compagnie espagnole Iberia.

IAG met 1 milliard d'euros sur la table

Ce lundi 4 novembre, IAG a en effet annoncé avoir trouvé un accord avec le groupe de tourisme espagnol Globalia Corporación Empresarial afin de lui racheter pour 1 milliard d'euros sa compagnie aérienne Air Europa présente également sur cet axe stratégique. Avec ses 66 avions, Air Europa assure non seulement des vols intérieurs mais aussi des vols internationaux vers essentiellement l'Amérique latine et les Caraïbes.

Air Europa : 66 avions et 11,8 millions de passagers

L'an dernier, Air Europa a transporté 11,8 millions de passagers et réalisé un chiffre d'affaires de 2,1 milliards de chiffre d'affaires pour un bénéfice opérationnel de 100 millions d'euros. IAG va racheter la totalité des actions d'Air Europa et compte boucler la transaction au second semestre 2020 une fois obtenues les différentes autorisations réglementaires. IAG, qui va financer la transaction par de la dette, va conserver la marque Air Europa mais la compagnie sera intégrée dans le giron de Iberia.

La coentreprise Air France-KLM-Air Europa plombée

Cette annonce est un coup dur pour Air France-KLM. Partenaires depuis une quinzaine d'années, le groupe français et Air Europa (tous deux membres de l'alliance Skyteam) avaient conclu en juillet un accord de « joint-venture » d'une durée de 10 ans pour exploiter de manière conjointe les liaisons aériennes entre l'Europe et l'Amérique centrale et du sud. En attente du feu vert des autorités brésiliennes, cette alliance a peu de chance de voir le jour.

Reste à voir si Air France-KLM pourra compenser le départ d'Air Europa par l'arrivée de Latam dans le giron de Delta qui a raflé 20% de son capital. Car si Latam a annoncé son départ de l'alliance Oneworld (British Airways, Iberia, American Airlines...), elle n'a pas indiqué qu'elle allait intégrer Skyteam, l'alliance de Delta, Air France-KLM.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2019 à 15:01 :
J'ai fait un vol A/R avec Air Europa entre la France et l'Argentine et je crois que c'est ma plus mauvaise expérience sur cette ligne. Air Europa c'est quasiment du low cost que ce soit pour les vols long-courrier ou moyen-courrier, service déplorable et minimal... c'est là qu'on se rend compte de la stratégie d'IAG : faire du low cost avec Vueling, Air Europa et Iberia sans pour autant baisser les tarifs de façon significatives, et mettre en avant sa compagnie fétiche, British Airways qui à terme absorbera les autres compagnies.
a écrit le 05/11/2019 à 13:16 :
Je ne comprends comment AF ne s'est pas positionné sur ce rachat dans l'air du temps depuis 1 an, suite aux déclarations du patriarche de ce groupe familial. Un groupe en bien meilleure santé qu'Alitalia.
Je ne comprends pas comment ce rachat pourrait être accepté par l'anti-Trust européenn, faisant passer IAG de 32 à 40% de PDM, mais surtout 95% de PDM sur le long-courrier.
Réponse de le 24/11/2019 à 12:38 :
Je suis étonné qu"à chaque fois quand parle des Cies espagnoles les français critiques tjs les avions alors que la flotte est nouvelle avec des Boeings 787_8 et 9 avec des écrans à chaque sièges et j"ai voyagé sans problème avec le personnell jusqu'en Argentine pour moi les français sont jaloux
a écrit le 05/11/2019 à 11:40 :
Pour être allé au Mexique dans un A 330 d'Air Europa au mois d'octobre en partant de Madrid, je peux vous confirmer que ses avions longs courriers sont indignes des standards internationaux pour une compagnie d'un pays occidentale ! Peu de place pour les jambes et surtout pas de télé à dispositions sur chaque siège ! Quand au service des repas, c'était presque le service minimum...Bref pas sur que ce soit un cadeau pour le groupe IAG. Si cette compagnie vit , c'est uniquement grace à ses prix relativement bon marché et ses crénaux pour désservir l'amérique latine.
a écrit le 05/11/2019 à 9:12 :
s'allier avec AF ne donne pas acune avantage pour un partenaire vu l'arrogance et l'incompetence du AF et ses syndicats.
a écrit le 05/11/2019 à 0:07 :
Le jour ou nos dirigeants français comprendront qu'Air France est une boite extraordinaire qui rapporte beaucoup d'argent à la France mais qu'elle ne pourra pas toujours continuer la course avec les autres à cause des boulets qu'elle traine aux pieds (taxes, charges sociales, ADP, DGAC...)
Il faut juste voir comment les dossiers Aigle Azur et XL Airways ont été traités.
Mais on peut toujours rêver..
Réponse de le 05/11/2019 à 14:22 :
Heureusement qu'AF n'a pas repris les actifs d'AA et XL. Cela aurait foutu le feu ds les relations sociales péniblement acquises avec les pilotes et Adieu l'accord récemment obtenu pour le développement de Transavia...
Relisez les articles de ce site sur ce sujet parus en sept oct
a écrit le 04/11/2019 à 23:59 :
On pourra se rappeler qu'il y a quelques années (avant la grève d'Iberia qui a eu pour conséquence son rachat par IAG), Air France avait étudié un rapprochement avec les espagnols. Lequel n'avait pas abouti, par crainte d'un abus de position dominante sur Europe/Amérique du Sud. Cela ne serait pas le cas si Air Europa (compagnie espagnole) intégrait Iberia (compagnie espagnole, même si financièrement possédée par IAG) ??? Qui plus est, quid de la clause de possession du capital d'une entreprise aérienne étrangère à l'U.E., limitée à 49% ?
a écrit le 04/11/2019 à 22:03 :
Faute de rentabilité suffisante, AF est en train de se faire distancer par les autres compagnies européennes. IAG et Lufthansa grossissent à vu d'oeil à coup d'acquisitions qui font grossir leurs alliances. Inversement, par manque de moyens, AF ne parvient pas à avaler quiconque et est progressivement distancé. Le monde économique est sans pitié, c'est mangé ou être mangé. Et pour manger, il faut avoir/générer des moyens financiers que AF n'a plus.
a écrit le 04/11/2019 à 17:49 :
j'ai fait l'expérience de vols sur Iberia, British Airways et Vueling des compagnies que détient IAG le groupe anglo-espagnol et jamais je ne le referai.
Soit c'était une coïncidence soit ce sont les spécialistes de bagages en soute perdus ou retardés.
a écrit le 04/11/2019 à 17:48 :
Donc IAG en quelques années rachète Ibéria, Vueling, et Air Europa en Espagne?
Pas sûr que Bruxelles apprécie la chose...
a écrit le 04/11/2019 à 17:30 :
Air France perd toutes les batailles et sa valeur boursière la condamne a disparaître.
Les pilotes seront repris mais ils auront bien trahis leur pays et tous les autres personnels du groupe Air France.
Réponse de le 04/11/2019 à 23:54 :
Pouvez vous expliquer votre haine des pilotes ??? Trahison ???
Et vous que faites vous pour soutenir votre pays ?
a écrit le 04/11/2019 à 15:28 :
Je ne vois pas comment la Commission Européenne donnerait sa bénédiction au duopole IBERIA AIR EUROPA qui aurait un quasi monopole sur les vols entre Madrid et l'Amerique latine
a écrit le 04/11/2019 à 15:24 :
Je ne comprends comment AF ne s'est pas positionné sur ce rachat dans l'air du temps depuis 1 an, suite aux déclarations du patriarche de ce groupe familial. Un groupe en bien meilleure santé qu'Alitalia.
Je ne comprends pas comment ce rachat pourrait être accepté par l'anti-Trust européenn, faisant passer IAG de 32 à 40% de PDM, mais surtout 95% de PDM sur le long-courrier.
a écrit le 04/11/2019 à 13:50 :
Si Air France va si mal, on sait à qui la faute !
Syndicats, pilotes, personnels navigants... qui campent sur leurs avantages jusqu'à ce qu'il n'y en ait simplement plus (comme Air France).
Réponse de le 05/11/2019 à 10:01 :
Air France ne va pas mal.
L’efficacité de l’entreprise ( performance en terme de ponctualité et de réalisation des vols programmés) n’a jamais été aussi bonne . Certainement grâce aux syndicats, aux pilotes ,aux personnels navigants, qui se bougent pour que tout fonctionne au mieux et que l’état ( c’est à dire vous et moi...) puissiez engranger l’essentiel des bénéfices par le truchement de taxes et impôts spécifiques à l’aérien ( cad en supplément des impôts et taxes que payent normalement les entreprises françaises).

Les salariés d’Air France donnent le résultat de leur travail à la collectivité . C’est AF qui subventionne l’état, et ce depuis longtemps.....
Après tout pourquoi pas , mais dans ce cas , étendons ce procédé à l’ensemble des secteurs d’activité ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :