Air France : les pilotes du SNPL pour un conflit de plus de 6 jours

 |   |  333  mots
(Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
Les adhérents du syndicat de pilotes SNPL, majoritaire à Air France, ont voté à 68% pour le principe d'une grève de plus de six jours.

Il faut s'attendre à des actions des pilotes d'Air France en juin. C'est ce qu'a déclaré ce lundi Emmanuel Mistrali, le porte-parole du SNPL Air France, à l'issue d'un référendum interne qui demandait aux adhérents du syndicat la possibilité de lancer une grève de plus de six jours en réponse à la volonté de la direction de leur faire appliquer des mesures d'économies sur lesquelles le syndicat s'était engagé. Pour rappel le SNPL représente 65% des pilotes d'Air France.

Des actions en juin

78% des adhérents ont voté à 68% pour. Le oui est net mais pas massif comme le souhaitait néanmoins le bureau du SNPL Air France.

"Toutes les consultations des pilotes du SNPL visent un score de 80%", explique un pilote.

"Il y aura forcément des actions en juin", a dit sans plus de précision Emmanuel Mistrali, porte-parole du SNPL Air France. Lesquelles ? Mystère.

Le mandat demandé par le bureau du SNPL était d'avoir la possibilité de déposer un préavis de grève de plus de 144 heures (6 jours) en cumulé comme les statuts du syndicat le demandent pour une telle durée.

Quelle sera l'action ? Mystère. Pas sûr qu'un mouvement similaire à celui de septembre 2014 soit suivi. Certains observateurs penchaient plutôt pour une série de petits jours de grève, comme l'ont fait les pilotes de Lufthansa.

Une main tendue vers la CGT

Surtout, il semble que le SNPL cherche des alliés du côté des autres catégories professionnelles.

Le président du SNPL, Philippe Evain, s'est voulu menaçant.

"Nous allons agir en coordination avec les autres organisations professionnelles de l'entreprise afin de mettre un terme à cette politique de délocalisation, de démantèlement et de réduction obsessionnelle des coûts", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Un main qui semble notamment tendue vers la CGT.

"Le SNPL cherche à s'allier avec la CGT", assure un observateur. Reste à voir si les pilotes accepteront un tel mariage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2016 à 22:24 :
Qu'ils coulent la boite ! On en reparlera plus et ils iront pointer à l'anpe
a écrit le 30/05/2016 à 20:37 :
Ils ont bien raison et ils seront rapidement suivi par les pilotes des autres compagnies françaises. Les provocations de nos patrons ne peut plus durer......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :