Alstom et Bombardier remportent un contrat de 3,3 milliards d'euros en Belgique

Les deux spécialistes français et canadien du rail vont livrer 1.362 voitures à la compagnie nationale belge. Ils partageront la production entre les sites de Bruges (Belgique) et Valenciennes.
La SNCB va augmenter la capacité de son réseau de 145.000 sièges.
La SNCB va augmenter la capacité de son réseau de 145.000 sièges. (Crédits : DR)

Alstom et Bombardier vont se partager le gros contrat belge de 3,3 milliards d'euros. Le groupe canadien prendra une part de 2,1 milliards d'euros dans ce contrat, tandis que le groupe français s'arroge 1,2 milliard d'euros de cette commande.

Il s'agit de construire 1.362 voitures à double niveau à la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB). Avec cette nouvelle flotte, la compagnie belge augmente la capacité de son réseau de près de 145.000 sièges. Ces trains pourront atteindre la vitesse de 200 km/h.

Les wagons français fabriqués à Valenciennes

La première commande ferme est estimée 1,3 milliard d'euros (787 millions pour Bombardier et 471 millions pour Alstom). Le premier fabriquera ces voitures sur son site belge de Bruges, tandis que les voitures signées Alstom sortiront des lignes de Valenciennes. Alstom remporte toutefois la production du système ETCS de niveau 2 qui équipera l'intégralité de la flotte concernée par cette commande.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 20/12/2015 à 11:59
Signaler
Pour la livraison, ils devront bien choisir pour jongler entre les "nombreuses" journées d'actions de nos camarades "sac poubelle"

à écrit le 19/12/2015 à 20:20
Signaler
ETCS = "système européen de contrôle des trains" (et est une composante de l'ERTMS)

à écrit le 18/12/2015 à 20:27
Signaler
Les livraisons pour cette première commande se dérouleront entre septembre 2018 et 2021 donc le carnet de commande se remplie mais ceci ne crée pas des centaines d'emplois. Tout juste quelques emplois par usine ou des remplacements de départs naturel...

à écrit le 18/12/2015 à 19:22
Signaler
Personne ne commente car on ne peut dire du mal ni de Hollande, ni de Sarko, mais ça fait un paquet d'heures de travail pour l'usine de Valenciennes et le groupe Alstom.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.