En Inde, Alstom et GE décrochent la construction de près de 2.000 locomotives

 |   |  285  mots
Ce contrat prévoit que le groupe français construira une usine dans le Bihar, dans l'est du pays.
Ce contrat prévoit que le groupe français construira une usine dans le Bihar, dans l'est du pays. (Crédits : Reuters)
Pour 2,8 milliards d'euros, Alstom fournira 800 locomotives électriques à l'Inde. La plupart seront fabriquées localement. Sur le même principe, GE a décroché un contrat à 2,6 milliards de dollars pour 1.000 locomotives diesel. Au cours des cinq prochaines années, l'Inde va dépenser 137 milliards de dollars pour rénover son réseau ferré très vétuste.

Le groupe d'équipements de transport Alstom a été retenu pour construire et fournir 800 locomotives électriques aux chemins de fer indiens, a indiqué mardi une source au sein de la compagnie indienne.

Ce contrat, d'environ 2,8 milliards d'euros sur 10 ans selon la presse indienne, prévoit que le groupe français construira une usine dans le Bihar, dans l'est du pays, pour la fabrication de ce matériel destiné au transport de marchandises, a précisé cette source à l'AFP.

La signature du contrat est prévue d'ici un mois, a-t-elle poursuivi. Cinq locomotives seront importées tandis que les 795 autres seront fabriquées dans la nouvelle usine, selon l'agence Press Trust of India (PTI).

Priorités de Modi: rénover le réseau ferré et consolider le "Make in India"

Sur le même modèle, General Electric, qui a clôturé le rachat du pôle énergie d'Alstom lundi 2 novembre, avait annoncé lundi avoir obtenu un contrat de 2,6 milliards de dollars pour fournir 1.000 locomotives diesel sur 11 ans, l'accord passant également par la fabrication du matériel localement, dans une nouvelle usine à construire également dans le Bihar.

Ces deux contrats s'inscrivent dans l'initiative du "Make in India", l'une des politiques emblématiques du Premier ministre indien Narendra Modi pour attirer de gros investissements étrangers dans le pays.

Le réseau ferré indien, énorme mais délabré, est l'objet d'une attention particulière du gouvernement Modi. Le ministre du réseau ferré Suresh Prabhu s'est engagé à dépenser quelque 137 milliards de dollars pour moderniser le réseau au cours des cinq prochaines années.

Dans le cadre de cet effort, le gouvernement indien a autorisé des investissements 100% étrangers dans le secteur des chemins de fer.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/11/2015 à 10:34 :
Et vu les scandales de corruptions passes, presents et a venir avec alstom, je serais curieux de savoir combien de millions d'euros ont ete payes illegalement pour "gagner" ce contrat. Si j'etais GE je me fendrais d'un audit serieux de ce contrat avant que la bombe a retardement n'explose.
a écrit le 10/11/2015 à 20:27 :
Hhmm.. Vu la photo, il serait peut-être judicieux que ge mette des passerelles et rambardes autour des locos. Ce n'est pas que je n'aime pas les peuples qui sont les "autres", comme les libéraux, mais autant essayer d'éviter quelques morts... Ha oui, au fait : alstom, c'est qui..??
a écrit le 10/11/2015 à 15:10 :
Ça ressemble beaucoup à la même histoire que pour les Rafales de Dassault, initialement méga-commande de 126 appareils à fabriquer localement pour finir à peut-être 36 appareils fabriqués en France. Là on nous promet 800 locomotives électriques. Wait and see ...
Réponse de le 10/11/2015 à 15:46 :
Faux
Initialement, seuls 18 sur les 126 devaient être intégralement assemblés en France, soit un escadron. 126 : 18 = 7 escadrons.
Là, les 36, soit 2 escadrons seront assemblé en France, sans transferts de technologie, sans offset, lorsque l'Inde aura le cash pour régler l'addition, probablement lors du prochain budget!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :