Après ces 6 et 7 juillet, nouvelle journée de grève à la SNCF prévue le 19 juillet

 |   |  310  mots
(Crédits : Charles Platiau)
La CGT Cheminots et Sud Rail, qui ont souhaité continuer le mouvement de grève mené pendant trois mois de façon unitaire - CGT Cheminots, Sud Rail, CFDT Cheminots et Unsa Ferroviaire - , ont déposé des préavis de grève ce vendredi 6 et samedi 7 juillet, jours de grands départs en vacances. Et prévoient de poursuivre cet été leur mouvement.

La CGT Cheminots a annoncé vendredi une nouvelle journée de grève le 19 juillet et envisage d'autres arrêts de travail pour peser dans les négociations sur la nouvelle convention du secteur et faire plier le gouvernement.

"Il n'y a pas de point de final tant que nous n'avons pas les garanties que nous demandons depuis le début", a déclaré le secrétaire général de la CGT Cheminots, Laurent Brun, sur CNews, qui entend poursuivre le conflit jusqu'à obtenir satisfaction.

La journée du 19 juillet correspond à une journée de "négociation paritaire avec le patronat" au sujet de la nouvelle convention collective du secteur.

--

La France, championne du monde de la grève

[Avec 123 jours de travail perdus pour faire grève entre 2007 et 2016, la France est championne du monde en la matière. Un graphique de notre partenaire Statista.]

--

Peser dans la rédaction des ordonnances et des décrets

La CGT Cheminots et Sud Rail, qui ont souhaité continuer le mouvement de grève mené pendant trois mois de façon unitaire -CGT Cheminots, Sud Rail, CFDT Cheminots et Unsa Ferroviaire - , ont déposé des préavis de grève ce vendredi et samedi, jours de grands départs en vacances.

"On a un gouvernement qui est extrêmement politique, qui fixe une règle. C'est : 'je décide (...) et j'applique'", dit Laurent Brun pour justifier le débrayage.

Il espère également peser dans la rédaction des ordonnances et des décrets qui doivent compléter la loi "pour un nouveau pacte ferroviaire". "Ils peuvent aggraver ou améliorer la situation", dit-il.

Quatre TGV sur cinq et deux Intercités sur trois circulaient ce vendredi. Pour les trains du quotidien, trois Transiliens sur quatre étaient annoncés ainsi que quatre TER sur cinq. Le trafic des trains internationaux (Eurostar et Thalys) était normal.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/07/2018 à 6:51 :
L’obstination conduit au désastre. Personnellement si j’etais dans la situation d’u. Cheminot qui conteste cette nouvelle formule, je quitterai mon entreprise pour aller voir ailleurs
a écrit le 06/07/2018 à 22:51 :
La CGT a perdu le combat et ne s'en rend même pas compte... ils vont continuer à faire grève combien de temps? jusqu'aux prochaines élections ?
Réponse de le 10/07/2018 à 22:52 :
C'est clair elle l'a perdu le premier jour de grève. La CGT sait très bien que la réforme va s'étendre à tout le monde et que la réforme des retraites sera la continuité... Si la CGT avait voulu défendre les travailleurs ils auraient demandé à tout le monde de s'opposer par solidarité et de façon immédiate et définitive jusqu'au recul du gouvernement comme en 1968... Mais bon nos syndicats protègent les patrons et pas les salariés !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :