Covid-19 : "Il faut des aides d'Etat pour toutes les compagnies françaises, pas seulement pour Air France" (PDG de Corsair)

 |   |  472  mots
(Crédits : DR)
Corsair va à son tour suspendre tous ses vols la semaine prochaine à l'exception des Antilles et de La Réunion et quasiment la totalité du personnel sera mis au chômage partiel. Son PDG, Pascal de Izaguirre demande des aides d'Etat pour tous les transporteurs français, sous forme de recapitalisation ou de prêts.

Article mis à jour le 21 mars à 10h30

Après La Compagnie, HOP et Transavia, c'est au tour de Corsair, une autre compagnie française, de suspendre la totalité de son activité.

"Tous les vols s'arrêteront la semaine prochaine", explique à La Tribune, Pascal de Izaguirre, le PDG de Corsair. "A l'exception des Antilles et de la Réunion", a-t-on précisé ultérieurement.

La quasi-totalité du personnel sera mis en chômage technique, dont le coût pour rappel sera entièrement pris en charge par l'Etat. Corsair compte 1.200 salariés.

Une reprise...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2020 à 15:40 :
Corsair va même jusqu'à mentir par mail sur un sois disant texte européen:
La réponse par mail d'une demande de remboursement intégral

Réf : ..........................



Bonjour Monsieur ............................,


La Commission Européenne a édité un communiqué relatif à l’interprétation du règlement européen (CE) 261/2004 à l’aune du Covid-19, constituant un événement de force majeure sans précédent : la Commission Européenne a indiqué que, dans le cas où le passager annule sa réservation ou que sa réservation est annulée car il ne peut voyager (du fait du confinement, de la mise en quarantaine, de la stricte limitation d’accès aux départements et région d’outre-mer par arrêtés préfectoraux, de la fermeture des frontières du lieu de départ ou de destination), le règlement européen n’est pas applicable et il convient de se reporter aux conditions générales de vente des billets.

Nous vous invitons modifier sans frais votre voyage à une date ultérieure, ou bien à faire une demande d’avoir grâce aux formulaires ci-dessous.

Reporter ou changer la destination de mon billet : https://forms.gle/1yiUuu8BvLyzqGWY6
Demander un avoir valable 1 an : https://forms.gle/QuVXsrYrUzmNcnwz5

Nous vous invitons à revenir vers nous si vous souhaitez confirmer votre demande de remboursement aux conditions tarifaires de votre réservation.


Bien cordialement.


Charlotte

Service Client Corsair

Tél : 39 17 (35cts/mn) du lundi au dimanche de 7h à 23h

www.corsair.fr
a écrit le 23/03/2020 à 7:53 :
D'ailleurs Corsair se refuse à rembourser les vols annulés malgré l'obligation de Bruxelles. C'est inadmissible. Certes la situation est difficile mais cela ne permet pas de se mettre au dessus des Lois.
a écrit le 23/03/2020 à 3:55 :
L'état vole au secours des compagnies aériennes et tous les États feront de même alors même que ces compagnies ne proposent aucune certitude de remboursement à leurs clients bloqués à travers le monde...Certains en tour du monde risquent de perdre des sommes énormes sans compter l'achat du billet du retour anticipé que ces mêmes compagnies font flamber... Non décidément l'ancien monde ne s'éteindra pas, c'est les entreprise d'abord tant pis si des milliers de personnes perdent les économies d'années de travail (et le rêve d'une vie accessoirement) et se retrouvent dans des situations très difficiles...
a écrit le 22/03/2020 à 3:52 :
Si l’état se met en tête de protéger Air France c’est qu’il sait très bien qu’il lui serait très préjudiciable qu’une aussi belle source de devise ne disparaisse.
Les compagnies aériennes comme corsair et AF sont une manne pour l’état.
Aisément taxables elle rapportent énormément .
Sans compter , et on le voit ces derniers jours , qu’une compagnie aérienne se révèle bien utile en période de crise .
Le renflouement à fonds perdus par le gouvernement norvégien de la compagnie norwegian , compagnie surendettée au bord du dépôt de bilan, révèle que tout simplement le transport aérien ne relève absolument pas de la concurrence libre et on faussée .
Subventions illimitées pour les compagnies du golfe et pour Norwegian contre taxation illimitée des compagnies françaises. Au final disparition de Xl et aigle azur ...
Le transport aérien coûte cher et le public n’est pas prêt à en payer le prix : il prend pour référence des prix proposés par ces compagnies ultra subventionnées.
Le début du déclin de ce secteur d’activité pourrait bien commencer.
a écrit le 21/03/2020 à 20:49 :
Bonjour on est vraiment dans linsertitude on est mis dehors le 25 mars pour la location en Martinique que devenus faire svp
a écrit le 21/03/2020 à 9:11 :
Effectivement les aides pas uniquement réservées à Air France !
Qu’ils se mettent en grève contre le COVID-19 ils seront utiles au moins une fois dans leur vie pour leur entreprise !!! En lui faisant économiser beaucoup d’argent ....
Réponse de le 21/03/2020 à 13:44 :
Les français qui sont bloqués actuellement à l’étranger (130000 personnes) en sont bien contents qu’Air France existe on dirait.
a écrit le 21/03/2020 à 8:43 :
Depuis quand companies aériennes sont-elles essentielles? Darwin s'applique aussi à elles. .. On nous a fait le coup Goldman Sachs et autres, maintenant ça suffit!
Réponse de le 21/03/2020 à 19:20 :
Tout à fait d'accord, pourquoi garder en vie à tout prix AF?
Si les compagnies tombent, elles seront remplacées à la grande faveur du consommateur.
De toute façon j'espère qu'il y aura un traitement équitable pour toutes les compagnies, et pas de favoritisme pour AF
a écrit le 20/03/2020 à 22:31 :
Merci pour ce moment...
a écrit le 20/03/2020 à 22:31 :
Sachant que le transport aérien très affaibli, ne va repartir que très progressivement avec des surcapacités importantes à résorber, des choix draconiens seront à faire.
Faudra t il soutenir ttes les cies aériennes pdt de longs mois, d'autant que certaines n'ont pas forcément prouvé leur viabilité ??
Rappelons que KLM, une cie rentable et saine financièrement, va réduire drastiquement la voilure en supprimant 2000 emplois ( par des départs volontaires, des départs à la retraite...) justement en prévision d'un redémarrage difficile qui va prendre du tps.
AF dt les finances st bcp plus fragiles, va certainement suivre la même logique avec peut'être appel à l'Etat pour sa recapitalisation.
Qt aux petites cies...l'Etat ne pourra pas être le pompier pour tt le monde.
Elles devront probablement trouver des solutions entre elles par des partenariats ou des fusions pour éviter des disparitions pure et simples, avec éventuellement accompagnement de l'Etat ( ex: prêts bancaires garantis par l'État, avances de trésorerie...).
Ce qui est vital, c'est que le secteur industriel de l'aéronautique et de l'espace, avec ses acteurs de hte technologie et leur cascades de ss traitants de HT niveau doit être impérativement préservé et va dc bénéficier de ttes les attentions et aides de l'Etat.
Réponse de le 21/03/2020 à 8:44 :
Yup!
a écrit le 20/03/2020 à 19:16 :
Ben voyons..... on va demander à l’état de nationaliser toutes les entreprises françaises tant qu’on y est!
Corsair serait tomber avec ou sans covid 19....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :