Covid-19 : "Il faut des aides d'Etat pour toutes les compagnies françaises, pas seulement pour Air France" (PDG de Corsair)

Corsair va à son tour suspendre tous ses vols la semaine prochaine à l'exception des Antilles et de La Réunion et quasiment la totalité du personnel sera mis au chômage partiel. Son PDG, Pascal de Izaguirre demande des aides d'Etat pour tous les transporteurs français, sous forme de recapitalisation ou de prêts.
Fabrice Gliszczynski

2 mn

(Crédits : DR)

Article mis à jour le 21 mars à 10h30

Après La Compagnie, HOP et Transavia, c'est au tour de Corsair, une autre compagnie française, de suspendre la totalité de son activité.

"Tous les vols s'arrêteront la semaine prochaine", explique à La Tribune, Pascal de Izaguirre, le PDG de Corsair. "A l'exception des Antilles et de la Réunion", a-t-on précisé ultérieurement.

La quasi-totalité du personnel sera mis en chômage technique, dont le coût pour rappel sera entièrement pris en charge par l'Etat. Corsair compte 1.200 salariés.

Une reprise d'activité en juin n'est pas certaine

Aucune prévision sur une reprise d'activité n'est donnée, mais Pascal de Izaguirre considère les mois d'avril et de mai comme "morts", et n'est pas sûr que le trafic reparte en juin. Et si tel était le cas, "la demande repartira très lentement" prévient-il, en prédisant que la clientèle loisirs "ne va se bousculer pour prendre l'avion cet été pour partir en vacances à l'étranger" et que le marché de la clientèle affaires "ne repartira pas avant octobre". Ces prévisions sont plus pessimistes encore que celles partagées par la fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam), -dont est membre Corsair- et les autorités, qui tablent sur une reprise en mai, une montée en puissance en juin et un retour à la normale des opérations en juillet.

Lire aussi : Coronavirus : les compagnies aériennes françaises tablent sur un retour à la normale en juillet

De facto, le lancement par Corsair de la ligne Paris-New York le 10 juin a du plomb dans l'aile et sera probablement reporté.

"Un plan Marshall pour le transport aérien"

Face à un tel choc, Corsair se retrouve en risque sur sa trésorerie et demande une aide à l'Etat français.

"La situation pour le secteur est catastrophique. Le report de charges n'est pas suffisant. Il faut des aides d'Etat pour toutes les compagnies aériennes, pas seulement pour Air France, sous forme de recapitalisation ou de prêts. Ainsi qu'une exonération des taxes spécifiques au transport aérien pendant six à douze mois. Il faut un plan Marshall pour le transport aérien français", indique-t-il.

Pascal de Izaguirre s'insurge par ailleurs contre les recommandations de Bruxelles sur les droits de passagers en cas d'annulation des vols en raison de la pandémie de coronavirus. Plutôt que de proposer un remboursement, les compagnies demandaient la possibilité de proposer un report du voyage, une nouvelle réservation ou un avoir. Mais la Commission européenne a indiqué que les passagers pouvaient choisir entre le remboursement du prix du billet ou un réacheminement vers leur destination finale ultérieurement.

"Si les compagnies doivent rembourser, la sortie de cash les mettrait à terre", fait valoir le PDG de Corsair.

Fabrice Gliszczynski

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 01/04/2020 à 15:40
Signaler
Corsair va même jusqu'à mentir par mail sur un sois disant texte européen: La réponse par mail d'une demande de remboursement intégral Réf : .......................... Bonjour Monsieur ............................, La Commission Euro...

à écrit le 23/03/2020 à 7:53
Signaler
D'ailleurs Corsair se refuse à rembourser les vols annulés malgré l'obligation de Bruxelles. C'est inadmissible. Certes la situation est difficile mais cela ne permet pas de se mettre au dessus des Lois.

à écrit le 23/03/2020 à 3:55
Signaler
L'état vole au secours des compagnies aériennes et tous les États feront de même alors même que ces compagnies ne proposent aucune certitude de remboursement à leurs clients bloqués à travers le monde...Certains en tour du monde risquent de perdre d...

à écrit le 22/03/2020 à 3:52
Signaler
Si l’état se met en tête de protéger Air France c’est qu’il sait très bien qu’il lui serait très préjudiciable qu’une aussi belle source de devise ne disparaisse. Les compagnies aériennes comme corsair et AF sont une manne pour l’état. Aisément tax...

à écrit le 21/03/2020 à 20:49
Signaler
Bonjour on est vraiment dans linsertitude on est mis dehors le 25 mars pour la location en Martinique que devenus faire svp

à écrit le 21/03/2020 à 9:11
Signaler
Effectivement les aides pas uniquement réservées à Air France ! Qu’ils se mettent en grève contre le COVID-19 ils seront utiles au moins une fois dans leur vie pour leur entreprise !!! En lui faisant économiser beaucoup d’argent ....

le 21/03/2020 à 13:44
Signaler
Les français qui sont bloqués actuellement à l’étranger (130000 personnes) en sont bien contents qu’Air France existe on dirait.

à écrit le 21/03/2020 à 8:43
Signaler
Depuis quand companies aériennes sont-elles essentielles? Darwin s'applique aussi à elles. .. On nous a fait le coup Goldman Sachs et autres, maintenant ça suffit!

le 21/03/2020 à 19:20
Signaler
Tout à fait d'accord, pourquoi garder en vie à tout prix AF? Si les compagnies tombent, elles seront remplacées à la grande faveur du consommateur. De toute façon j'espère qu'il y aura un traitement équitable pour toutes les compagnies, et pas...

à écrit le 20/03/2020 à 22:31
Signaler
Merci pour ce moment...

à écrit le 20/03/2020 à 22:31
Signaler
Sachant que le transport aérien très affaibli, ne va repartir que très progressivement avec des surcapacités importantes à résorber, des choix draconiens seront à faire. Faudra t il soutenir ttes les cies aériennes pdt de longs mois, d'autant que ce...

le 21/03/2020 à 8:44
Signaler
Yup!

à écrit le 20/03/2020 à 19:16
Signaler
Ben voyons..... on va demander à l’état de nationaliser toutes les entreprises françaises tant qu’on y est! Corsair serait tomber avec ou sans covid 19....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.